LogoAppli mobile

Filigranes - Recherche par pays

Yémen

Si ces nouvelles ragaillardisent votre Foi et votre espérance,
si elles nourissent votre prière en vous invitant à la louange ou à la supplication,
si elles vous amènent à vivre plus solidairement...
alors, n'hésitez pas à les diffuser !

2012-02 >> L'évêque des six nations
Le vicaire apostolique d'Arabie, capucin suisse, a la charge des Émirats Arabes Unis, où il réside, du Sultanat d'Oman, du Yémen, de Bahreïn, du Qatar et enfin de l'Arabie Saoudite ! Six pays désertiques où les fidèles sont tous des expatriés, très souvent d'Occident, migrants pour raisons professionnelles, qui ne songent pas, même orientaux, à s'installer de manière définitive.

2011-11 >> Choléra en Afrique, polyo et rougeole au Yémen
Cette année, l'Afrique occidentale et centrale, affronte l'une des plus importantes épidémies de son histoire : plus de 85.000 cas de choléra, 2.466 morts, surtout au Tchad, au Cameroun et en République démocratique du Congo (RDC). Au Bénin, en Côte-d'Ivoire, au Ghana, en Guinée, au Liberia et au Togo, de petites épidémies de choléra ont été maîtrisées. Au Yémen, dans certaines zones, 1 enfant sur 3 est malnutri, hôpitaux et cliniques sont bondés ou fermés et l'accès à l'eau potable se fait toujours plus difficile. Les vaccinations ont diminué de 40%, d'où la diffusion rapide d'épidémies de poliomyélite et de rougeole.

2011-11 >> Liberté religieuse et profil bas
"Je n'ai jamais eu le moindre problème du fait de ma foi" affirme Winnie, catholique indienne, qui visite depuis quinze ans les catholiques hospitalisés à l'hôpital Cheikh-Khalifa, l'un des plus réputés d'Abou Dhabi. "Nous avons une grande liberté dans les hôpitaux, plus qu'en Europe", confirme un capucin suisse, secrétaire du vicariat apostolique d'Arabie du Sud, qui va souvent à cet hôpital en soutane blanche. Dans tous les autres pays de la péninsule arabo-persique, 900.000 catholiques bénéficient d'une réelle liberté pour célébrer leur foi dans les 25 paroisses des deux vicariats apostoliques de l'Arabie du Sud (EAU, Sultanat d'Oman et Yémen) et de l'Arabie du Nord (Koweït, Qatar, Bahreïn et Arabie saoudite). En revanche, ces paroisses ne doivent ni arborer de crucifix, ni faire sonner de cloches… faire profil bas !

2011-10 >> Qui sont les artisans de paix ?
Les dictatures usent de la violence quand elles sont confrontées à des opositions trop menaçantes. Toutes ne trouvent pas, comme en Tunisie, un général, musulman, qui refuse de massacrer des manifestants. Tous les chrétiens ne sont malheureusement pas des "artisans de paix". En Syrie, où le président est alaouite et le ministre de la défense grec-orthodoxe pratiquant, le gouvernement actuel est composé d'un tiers de chrétiens, dont 2 catholiques, qui s'emploient peut-être à modérer la répression.

2011-06 >> Naître, et mourir
L'Afghanistan, le Niger, la Guinée Bissau, le Yémen, le Tchad, la République démocratique du Congo, l' Érythrée, le Mali, le Soudan et la République centrafricaine sont les dix pays, dont huit en Afrique, où les conditions des mères et des enfants sont les plus mauvaises au monde. Par ailleurs, chaque année dans le monde, 358.000 femmes perdent la vie des suites d'une grossesse ou d'un accouchement et environ 800.000 enfants meurent à la naissance. Auxquels il faut ajouter ceux qui perdent la vie au cours de leur premier mois de vie, à savoir au total plus de 3 millions de nouveaux nés !

2010-11 >> Les chrétiens en Arabie
D'après l'évêque d'Abu Dhabi, on dénombre dans la péninsule environ 2,5 millions de catholiques (dont 60 prêtres) de plus de 100 nationalités, dispersés dans les paroisses des Émirats Arabes Unis (7), Oman (4), Yémen (4), Bahreïn, Doha, Qatar.

2009-12 >> La peine de mort
Quatre pays dans le monde (Arabie Saoudite, Iran, Soudan, Yémen) condamnent (et exécutent) encore des mineurs à la peine de mort. Actuellement, 139 états ont aboli la peine de mort en droit ou en pratique. Cependant, 58 pays maintiennent ce châtiment cruel, inhumain, dégradant et inutile et 25 pays exécutent encore tous les ans. En Corée du Nord, où rêgne la famine, qui vole de la nourriture est passible de la peine de mort.

2008-04 >> Trafic d'enfants
Tous les ans, environ 1,2 million d'enfants yéménites sont vendus à des trafiquants ou à des riches de la péninsule arabique. Leurs familles trop pauvres, incapables de les nourrir, préfèrent les vendre pour qu'ils vivent ; ils deviennent domestiques dans des familles riches, jockeys pour les courses de chameaux ou, pire, manoeuvres (esclaves). L'UNICEF connaît l'existence de ce trafic clandestin, mais ne peut pas faire grand-chose, car le gouvernement du Yémen préfère l'ignorer.

2005-10 >> Passage dangereux
Depuis des années, le Yemen constitue une des routes de l'émigration africaine vers l'Europe, à travers la Méditerranée. Comme ceux qui passent par le Maroc ou la Tunisie, les Somaliens, Érythréens, et autres, risquent de périr dans un naufrage ou d'être abandonnés par leurs "passeurs".

2004-11 >> La postérité de Mère Teresa
Plus de 4.000 Missionnaires de la charité, actives et contemplatives, originaires de 80 pays, travaillent dans 130 pays (697 communautés, dont 222 en Inde). En 1998, trois d'entre elles furent tuées au Yemen ; en 1999, au Sierra Leone, six furent prises en otage, quatre furent tuées ; la même année, dans le nord de l'Inde un frère de 46 ans a été tué.

2003-02 >> Trois missionnaires assassinés
En décembre, trois médecins américains ont été assassinés et un quatrième a été grièvement blessé par un extrémiste islamique qui s'est introduit dans un hôpital missionnaire de l'Eglise baptiste dans la ville de Jibla, au Yémen.

1998-11 >> Assassinés pour la foi
Le 27 juillet dernier, à Hodeida, trois Missionnaires de la Charité, une Philippine de 30 ans et deux Indiennes de 35 ans, ont été assassinées par un ex-volontaire en Bosnie. Le Président du Yémen a parlé "d'une grande humiliation pour le pays". Les premiers missionnaires sont arrivés au Yémen en 1840. - En Angola, au cours d'une embuscade, un séminariste capucin a été tué en septembre. - En Inde, depuis huit ans, 15 prêtres ou religieuses ont été tués.

1998-07 >> Assassinés (suite, malheureusement)
Le Père Jean-Pierre Louis, curé en Haïti; un missionnaire jésuite rentrant de congé au Congo; deux religieuses africaines au Rwanda; trois religieuses de Mère Térésa au Yémen, une religieuse allemande en Afrique du Sud, et combien d'autres moins connus?

1991-02 >> Quand le senevé pousse
Les Missionnaires de la Charité de Mère Térésa sont actuellement 3.500 dans le monde, répartis en 424 maisons (certaines à Moscou, au Yemen, aux Etats Unis, à Rome, etc...), pas seulement à Calcutta et en Inde).

1990-06 >> Missionnaires serviteurs
Au Yémen du Nord (2.500 catholiques), le seul apostolat possible est celui de la charité. S'y consacrent 3 Salesiens, 18 Soeurs de Mère Térésa (indiennes, une tanzanienne), et 4 Soeurs Blanches.

1990-01 >> Centenaire de la mission
Pour le centenaire de la mission dans la péninsule arabe, le cardinal Tomko est allé à Dubaï consacrer une nouvelle église. Dans ce Vicariat qui englobe tous les pays de la péninsule, les catholiques sont 450.000. Tous étrangers; occidentaux, indiens, pakistanais, philippins, coréens. En Arabie Saoudite, tout culte est totalement interdit, alors que dans les Emirats et au Yemen, c'est la liberté religieuse.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/04/2007
1ère public.: 30/11/1995