LogoAppli mobile

Un temps pour chercher à comprendre

Il est des morts qui nous semblent dans l’ordre des choses... et certaines sont même vécues par le premier intéressé autant que par ses proches comme un soulagement. Il en est d’autres à qui il est difficile de donner sens. La Bible est pleine de ces « Pourquoi ? »... et livre à notre méditation quelques-unes des réponses que la foi suggère au croyant.

Peut-être nous retrouverons-nous dans cette image du livre de la Sagesse de la mort comme ultime préparation à la rencontre décisive ? « Dieu les a mis à l’épreuve et les a reconnus dignes de lui. Comme on passe l’or au feu du creuset, il a éprouvé leur valeur » (Sg 3,5-6)
Sans doute serons-nous réconfortés d’entendre l’Ancien comme le Nouveau Testament nous répéter à l’envi que Dieu n’a pas dit son dernier mot avec la mort qui nous fait encore souffrir. Et nous pourrons probablement faire nôtre la belle prière de saint Augustin : « Tu nous as faits pour toi, Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu’il ne demeure en toi ! »

Mais c’est Jésus lui-même qui nous fera entrevoir la déroutante logique du grain de blé (Jn 12, 24-28 ; Lc 24,25-27) et nous ouvrira à la perspective d’une vie éternelle qui n’est pas seulement à attendre pour après la mort (1 Jn 3,14).
« En cette vie de chaque jour que nous recevons de ta grâce, la vie éternelle est déjà commencée : nous avons reçu les premiers dons de l’Esprit par qui tu as ressuscité Jésus d’entre les morts, et nous vivons dans l’espérance que s’accomplisse en nous le mystère de Pâques » (Préface des dimanches n° 6).

Heureux celui qui, ayant choisi comme Jésus de donner sa vie, n’a pas peur de la perdre !


Quelqu’un meurt, Et c’est comme des pas Qui s’arrêtent. Mais si c’était un départ Pour un nouveau voyage... (...)
Benoît MARCHON
Michel AMALRIC
M.J. Arlette ORIAN
Jean-Pierre ROCHE
Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !