Recherchechercher
Menu

Les coups de cœur de Michel

Jules Lagoutte, patron du bar de la marine, aime laisser à la disposition des habitués du bar les billets coup de cœur de son copain Michel.

Pierre ne se fait aucune illusion, il sait qu’il va mourir. « Je suis prêt », dit-il à sa femme. Depuis quelques (...)
Michel AMALRIC
Lucie dit son étonnement à des amis. Elle avait trouvé dans sa boîte aux lettres l’avis de passage d’un agent pour (...)
Michel AMALRIC
Qui aurait pu penser que la sainte de notre calendrier provoquerait des agacements chez certains, plus de (...)
Michel AMALRIC
Il y a quelques années, de passage dans le Tarn, la présidente du mouvement de la Jeunesse agricole et rurale (...)
Michel AMALRIC
Georges vient de mourir. Jusqu’à sa mort, il avait porté les blessures physiques de la guerre d’Algérie et vécu (...)
Michel AMALRIC
Avec la rentrée scolaire c’est la reprise de la vie économique et des diverses activités. Temps des projets, des (...)
Michel AMALRIC
Un jour, vers midi, Jeanne se rend en voiture au cimetière de campagne, là où son mari a été enterré, il y a (...)
Michel AMALRIC
Le temps des vacances est propice aux voyages. Combien de fois, lors de rencontres estivales, on les évoque (...)
Michel AMALRIC
Un dimanche, au restaurant, toute la salle est pleine. Ici et là les échanges vont bon train. Une fillette, avec (...)
Michel AMALRIC
Si, aujourd’hui, vous n’êtes pas sportif, beau, intelligent, productif, geek (accro des technologies modernes) (...)
Michel AMALRIC
Jonathan accompagne sa maman au supermarché. Le responsable du rayon, remarquant qu’il se sert et met tout ce (...)
Michel AMALRIC
Au cours d’un échange pour une émission de radio, Jean avoue, bien simplement, qu’il a quitté la religion pour la (...)
Michel AMALRIC
Originaire de chez nous, Isabelle est catholique. Après ses études, elle a travaillé en Hongrie. C’est là qu’elle (...)
Michel AMALRIC
« L’essentiel, en ce monde, n’est pas l’endroit où nous sommes, mais la direction dans laquelle nous marchons. » Il (...)
Michel AMALRIC
Il ne se passe pas un jour sans que nous ne découvrions de nouveaux mensonges. Il est difficile de les (...)
Michel AMALRIC
Sera-t-il possible dans l’avenir de continuer à parler de don d’organes ? Un amendement, adopté dans le cadre de (...)
Michel AMALRIC
Henri est atteint d’une grave maladie. Il est totalement dépendant. Il ne peut même pas tourner la page d’un (...)
Michel AMALRIC
Nous sommes tous invités par Marie et Pierre à partager un repas dans leur maison de campagne. Tradition de (...)
Michel AMALRIC
« Je ne te marquerai que les heures des beaux jours. » Cette inscription sur le cadran solaire d’un village (...)
Michel AMALRIC
« A quelque chose, malheur est bon » : ce dicton semble se vérifier dans la situation présente. La complexité des (...)
Michel AMALRIC
Marie et Frédéric ont beaucoup hésité. Ils le disent lors de la préparation au mariage. Tous deux enfants de (...)
Michel AMALRIC
Derniers villages de la vallée, l’un dans les Pyrénées, l’autre dans le Queyras. Avec des amis nous y avons (...)
Michel AMALRIC
L’agnelage vient de se terminer. Quand Philippe entre dans sa bergerie, il est tout heureux qu’il se soit bien (...)
Michel AMALRIC
J’emprunte ce titre au journal La Croix qui présentait la « Journée Mondiale de la Gentillesse ». Je viens d’en (...)
Michel AMALRIC
Lors d’une rencontre organisée par une association de soins palliatifs, les représentants de plusieurs religions (...)
Michel AMALRIC
« Un soir ma mère et moi étions assis dans le salon et nous parlions des choses
 de la vie... Entre autres choses, (...)
Michel AMALRIC
En septembre, beaucoup d’associations se mobilisent pour envoyer des courriers, lancer des invitations par (...)
Michel AMALRIC
Avant de se marier à un âge avancé, le philosophe Jean Guitton avait écrit un livre : L’amour humain. Quelques (...)
Michel AMALRIC
Sur l’autoroute vers Toulouse, ce matin-là, camions et voitures roulent, se doublent, clignotent, changent de (...)
Michel AMALRIC
Depuis quatre ans maintenant, Pierre va chaque jour à l’hôpital voir sa femme. Elle n’a plus la parole ni aucune (...)
Michel AMALRIC
Un ami, en maison de retraite, souhaitant parler de la mort et de sa foi en la résurrection, me racontait cette (...)
Michel AMALRIC
Henri attend depuis des heures pour une radio des poumons. C’est la fin d’après-midi, il commence à (...)
Michel AMALRIC
Les allées et venues dans la ville sont l’occasion de croiser de multiples visages. Il y a ceux que nous voyons (...)
Michel AMALRIC
Comme tous les matins le voici, fidèle au rendez-vous de ceux qui vont « au pain » ou « au journal ». Il est là (...)
Michel AMALRIC
À plusieurs reprises, ces derniers temps, suite à un décès, des personnes disent leur mécontentement : jusqu’au (...)
Michel AMALRIC
Tel est le sous-titre du livre d’Emmanuel Jaffelin, enseignant en philosophie : « On ira tous au paradis. » À la (...)
Michel AMALRIC
La porte de la chambre est entrouverte. Jeanne se permet d’entrer. Elle salue un homme couché sur son lit, bien (...)
Michel AMALRIC
En ce début d’année scolaire, alors que de multiples activités éducatives reprennent, il est bon de revenir sur ce (...)
Michel AMALRIC
Un ermite voulait s’entretenir avec un moine célèbre. Dès les premiers instants de sa rencontre, il se met à lui (...)
Michel AMALRIC
Quand elle parle de ses petits-enfants, Marie-Claude est une grand-mère comblée. L’autre jour elle était fière (...)
Michel AMALRIC
Tel est le titre du dernier numéro de « Messages », journal du Secours Catholique. Titre qui en dit long sur les (...)
Michel AMALRIC
Aux quatre coins du monde, pour beaucoup, croyants ou non, catholiques ou non, l’élection du pape François est (...)
Michel AMALRIC
Elle balbutie sa demande tellement elle est peu familière de l’Église. Elle voudrait le baptême de son enfant pour (...)
Michel AMALRIC
Six heures, les cloches tirent de leur sommeil les moines. Une demi-heure après, fidèle au rendez-vous de l’aube (...)
Michel AMALRIC
Dix ans déjà qu’Anaïs et Marc se mariaient. Nous ne nous sommes pas revus depuis. Aujourd’hui, avant de parler (...)
Michel AMALRIC
Dans quelques mois, l’ERF (l’Église Réformée de France - les protestants calvinistes) fêtera son union avec (...)
Michel AMALRIC
« Déprime » est un mot qui revient souvent sur nos lèvres. On n’en a jamais autant parlé. Il évoque une réalité (...)
Michel AMALRIC
Si aujourd’hui Internet est un outil intéressant pour la communication et l’information (bien qu’on s’agace (...)
Michel AMALRIC
Que deviennent les jeunes enfants après avoir fait leur première communion ? Et les fiancés après leur mariage ? (...)
Michel AMALRIC
Multiples, diversifiés, astucieux même, les slogans publicitaires sont construits avec le mot clé « Vite » : (...)
Michel AMALRIC
Un titre du journal accroche mon regard : « Des enfants élevés dans le risque zéro. » En encadré : « Des (...)
Michel AMALRIC
En ces temps de campagne électorale, les sollicitations se multiplient pour faire signer des pétitions. Face à (...)
Michel AMALRIC
À l’heure d’une sécularisation galopante, faut-il oser affirmer sa foi avec assurance et en donner des « preuves » (...)
Michel AMALRIC
Un journaliste de France Inter intitulait ainsi une de ses dernières chroniques. Il voulait attirer l’attention (...)
Michel AMALRIC
« La décadence d’une société commence quand l’homme se demande : “Que va-t-il se passer ?” au lieu de se demander (...)
Michel AMALRIC
La crêpière vient de quitter son « billig », plaque sur laquelle elle préparait les crêpes. Elle rejoint la salle (...)
Michel AMALRIC
À la lecture de certains faire-part de naissance, saute aux yeux une rupture évidente avec la tradition. Fini le (...)
Michel AMALRIC
Nombreux sont ceux et celles qui vont se retrouver devant une crèche à l’occasion de Noël. Crèches des églises, (...)
Michel AMALRIC
Pour ses obsèques, il avait exprimé son désir : la plus stricte intimité. Pas de faire-part de la célébration de (...)
Michel AMALRIC
Passer des images télévisées des JMJ à l’écoute de l’évêque de Rabat, c’est faire un saut extraordinaire entre deux (...)
Michel AMALRIC
En début de journée, je vais chercher le pain à la boulangerie du quartier. J’y retrouve Evelyne, la vendeuse (...)
Michel AMALRIC
De village en village, de ville en ville, au fil des kilomètres, tout le monde semble faire la fête, au cœur de (...)
Michel AMALRIC
Vide-greniers, brocantes, marchés aux puces sont de plus en plus nombreux. C’est si vrai que des réglementations (...)
Michel AMALRIC
Une femme mariée cherche un alibi pour rencontrer son amant. Une solution du côté d’internet ? Les sites sont (...)
Michel AMALRIC
Devant une caméra, Marie-Cécile parle de son calvaire vécu pendant plusieurs semaines. A l’hôpital, son entourage (...)
Michel AMALRIC
Dans le cadre d’une série d’émissions radio « Chemin de vie », des prêtres, des religieux et des laïcs, pour la (...)
Michel AMALRIC
« Je ne sais pas dire « non »... Je n’arrive pas à dire « non ». » Que de fois avons-nous entendu ces expressions ou (...)
Michel AMALRIC
S’il est un nom qui comporte plusieurs sens aujourd’hui, c’est bien celui du « père ». Nous avons quitté l’époque (...)
Michel AMALRIC
De passage dans la région, Adrien, prêtre burundais, s’entretenait à la radio de ce qu’il désigne la « logique de (...)
Michel AMALRIC
Ce titre énigmatique peut arrêter beaucoup de lecteurs. Aussi faut-il s’en expliquer et décrypter, derrière cette (...)
Michel AMALRIC
À l’écoute des médias, on peut dire que l’Eglise connaît une situation inquiétante. Que ce soit du côté de prêtres (...)
Michel AMALRIC
Dans son épître, saint Jacques parle de la langue comme un tout petit membre du corps, mais qui peut se vanter (...)
Michel AMALRIC
Ceux qui ont ouvert son testament furent tout étonnés. Une recommandation manuscrite : « Sur ma tombe, ni fleurs, (...)
Michel AMALRIC
Déjà les appeler par leur prénom est signe d’un grand respect. Ils sont tous dans des services de l’hôpital (...)
Michel AMALRIC
Il était un petit animal, tout jaune, tout rond, à qui il manquait un morceau. Il en était très malheureux. Alors (...)
Michel AMALRIC
Plus que par le passé, des demandes de formation autour de « la résolution des conflits » sont de plus en plus (...)
Michel AMALRIC
« Les vraies valeurs, c’est ce que l’argent ne peut acheter : la santé, l’amour… » Cette citation de Paulo Coelho, (...)
Michel AMALRIC
Quelques semaines avant leur mariage, Anne et Philippe veulent faire une démarche qui leur coûte. Depuis plus de (...)
Michel AMALRIC
« A force de se retourner vers le passé, on a l’avenir dans le dos. » Tel est le sens d’un propos tenu, il y a bien (...)
Michel AMALRIC
À des années de distance, deux femmes ont été très présentes, dans les médias, au moment de leur mort. Tout (...)
Michel AMALRIC
Quand, avec beaucoup de tact, Christiane évoque des célébrations liturgiques, elle dit percevoir si le célébrant (...)
Michel AMALRIC
Tel est le cri que lançait devant le journaliste cette femme qui voyait s’éloigner les camions emportant les (...)
Michel AMALRIC
Angélique a voulu revenir en Algérie avec des membres de sa famille. C’est là-bas qu’elle est née, c’est là qu’elle (...)
Michel AMALRIC
Les moines se retrouvent dans le chœur pour la première prière monastique du matin... Tout en faisant un signe de (...)
Michel AMALRIC
Depuis quatre mois, Gaby et Renée sont dans un foyer logement. Ils sont tout heureux de m’y accueillir et de me (...)
Michel AMALRIC
Parmi les technologies récentes, le GPS devient un familier de beaucoup d’automobilistes. Fini le temps de la (...)
Michel AMALRIC
L’avis de décès était bref : « Georges est entré dans la vraie vie. » Lors de la célébration de sa sépulture, les (...)
Michel AMALRIC
Deux ans et demi. Un bout de chou, un regard vif : Justine. Avec une casserole à la main, accompagnée de sa (...)
Michel AMALRIC
Depuis un moment, la maison résonne d’éclats de voix entre Loriane et Valentin. Ce jour-là, cette chamaillerie (...)
Michel AMALRIC
Maguelonne a trois ans, elle est éveillée et surprend parfois ses parents par des propos inattendus. « Où (...)
Michel AMALRIC
Cela peut paraître surprenant : des équipes d’Emmaüs ont mis en place depuis des années des ateliers de recherche (...)
Michel AMALRIC
À l’automne, des vols d’étourneaux envahissent le centre ville. Ils quittent la campagne en fin de journée pour (...)
Michel AMALRIC