LogoAppli mobile

Filigranes - Recherche par pays

Ukraine

Si ces nouvelles ragaillardisent votre Foi et votre espérance,
si elles nourissent votre prière en vous invitant à la louange ou à la supplication,
si elles vous amènent à vivre plus solidairement...
alors, n'hésitez pas à les diffuser !

2011-12 >> Martyrs, semence de chrétiens
"Le sang des martyrs est une semence de chrétiens" constatait vers 200, Tertullien. Interdite en 1946 par Staline, un temps menacée de disparition, l'Église gréco-catholique revendique aujourd'hui plus de 5 millions de pratiquants. Un demi-million d'ukrainiens, pour la moitié originaires de la région de Lviv, furent déportés en Sibérie. 27 martyrs ont été canonisés en 2001. Ces déportés sont à l'origine de nombreuses et ferventes communautés catholiques en Russie d'Asie.

2011-05 >> Prier à Tchernobyl
Lors de la commémoration des 25 ans de la catastrophe nucléaire, le patriarche orthodoxe russe s'est rendu en Ukraine pour rencontrer et prier avec des cancéreux dans les hôpitaux de la région.

2010-10 >> Le damier ukrainien
L'Église gréco-catholique ukrainienne, qui souhaite construire une nouvelle cathédrale à Odessa, revendique aujourd'hui plus de cinq millions de fidèles - presque 11% de la population - concentrés principalement dans l'ouest du pays. Le Patriarcat de Moscou considérant ce pays comme son territoire canonique, accuse le Vatican de prosélytisme, et s´oppose à ce qu´il considère comme "une expansion agressive" d'une confession rivale ; tout comme d'ailleurs les orthodoxes ukrainiens, pour leur part divisés entre deux confessions dissidentes du Patriarcat de Moscou.

2010-08 >> Un prêtre ukrainien
Les 40.000 ukrainiens, gréco-catholiques, disséminés dans tout le pays, ont maintenant un prêtre ukrainien sur place pour les rassembler en communautés.

2009-06 >> "Délocalisation" consternante
La législation autorise la gestation pour autrui, ouvrant un marché, juteux, facilement accessible aux étrangers par Internet. On y recense une vingtaine de cliniques spécialisées en médecine reproductive. Sans voir qu'on exploite leur souffrance, une femme qui recevra 23.000 euros pour une grossesse avouera "C'est le seul moyen pour moi d'avoir un toit pour mes enfants" à qui un couple répliquera "C'est le seul moyen pour nous d'avoir un enfant". Que veut alors/encore dire "donner la vie" ?

2008-09 >> Des oblats fondent
Krivyi Rih (qui signifie "corne tordue") est une grande ville industrielle de 700.000 habitants, au sud de l'Ukraine. L'année dernière, dans un quartier très pauvre de la ville, ont été bénis une église dédiée à l'Assomption de Marie Immaculée, et les communautés des Oblats de Marie Immaculée et des Soeurs qui travaillent dans la paroisse.

2008-06 >> Trois orthodoxies
Depuis l'indépendance de ce pays en 1991, l'orthodoxie se trouve divisée en trois églises parallèles : l'Église autonome d'Ukraine, largement majoritaire, sous la juridiction du patriarcat de Moscou, et l'Église orthodoxe d'Ukraine, patriarcat de Kiev et l'Église autocéphale ukrainienne, deux communautés dissidentes favorables à la rupture avec Moscou. Le président Victor Iouchtchenko a engagé, depuis plus d'un an, une série d'initiatives auprès de ces différentes entités ecclésiales, afin de rechercher avec elles la concorde ecclésiale, avec l'aide de l'Église-mère, le patriarcat de Constantinople.

2007-12 >> Sida : L'Afrique la plus touchée
Les organisations catholiques prennent en charge 25% des séropositifs (environ 33 millions de personnes). L'Afrique subsaharienne est la région la plus touchée (68% des contaminés et 76% des décès). Au Swazi­land, un million d'habitants, pratiquement un adulte sur trois est infecté. En Europe, l'Ukraine est le pays où l'épidémie progresse le plus rapidement. Progrès appréciable : aujourd'hui, plus de deux millions de personnes dans le monde disposent de traitements antirétroviraux, contre seulement 400.000 fin 2003.

2007-10 >> La communion entre catholiques
"Si la communion au sein de la communauté catholique se renforce, le dialogue de l'Église catholique avec les autres Églises et communautés ecclésiales sera plus aisé." Recevant ensemble les évêques latins et grecs-catholiques d'Ukraine, le pape leur a demandé de se réunir tous au moins une fois par an pour améliorer la communion entre catholiques, au-delà de la "différence" des traditions.

2006-02 >> Critiques contre rome
“Pour l'instant en Russie, en Ukraine, en Biélorussie, au Kazakhstan, l'Église catholique romaine poursuit la pratique du prosélytisme... De nombreux missionnaires catholiques créent des orphelinats, y prennent des enfants baptisés dans l'orthodoxie et les élèvent dans un esprit catholique... Pourquoi se rencontrer devant les caméras de la télévision ? Pour montrer au monde que nous n'avons pas de problèmes ? Mais nous avons des problèmes. Il faut d'abord les surmonter, et ensuite se rencontrer.” (Patriarche Alexis, de Moscou)

2005-12 >> Le pape et l'orthodoxie
Le pape invite à une rencontre l'archevêque orthodoxe d'Athènes où Jean Paul II avait été chaleureusement reçu. Benoît XVI a écrit au patriarche de Constantinople, il souhaite aller à Istanbul (Turquie). Il a reçu au Vatican un représentant de l'Église orthodoxe d'Ukraine. L'Église chaldéenne rassemble quelque 700.000 fidèles, dont environ 150.000 dans la diaspora. Ses racines sont à l'aube du christianisme en Mésopotamie (Iraq). De nombreux villages parlent encore Araméen, la langue parlée par le Christ.

2004-12 >> S.O.S. Racisme à Auschwitz
Pendant dix jours des cadres de S.O.S. Racisme ont découvert par eux-mêmes en Ukraine et à Auschwitz, les fosses communes et les camps d'extermination. Le président de S.O.S. Racisme affirme: ?Il est impossible de lutter contre l'antisémitisme aujourd'hui sans connaître la Shoah.? Ce voyage était organisé conjointement avec le Secrétariat de l'épiscopat pour les relations judéo-chrétiennes. Car l'Église a souvent été antisémite et elle a entrepris, surtout depuis le concile, une profonde évolution/conversion pour changer son regard sur le peuple juif. En cela, elle peut être reconnue comme ?experte en humanité?. En 2003, à l'initiative du curé de Nazareth, 500 personnes, juifs, musulmans, chrétiens avaient aussi fait un voyage-dialogue interconfessionnel d'Israël à Auschwitz.

2004-04 >> Les Églises orientales au 20e siècle
Dans aucun pays de l'Europe de l'Est la politique communiste n'a jamais admis les catholiques orientaux. Les diverses Églises en Ukraine, Roumanie, Slovaquie et Biélorussie, effacées pendant un certain temps, sont toutes aujourd'hui ressuscitées. Et elles s'appliquent à ne pas perdre la mémoire des persécutions subies.

2003-11 >> Les paroisses de l'est européen
On dénombre en Russie (600.000 baptisés) 316 paroisses catholiques, dont 197 en Sibérie; en Ukraine, 887 paroisses catholiques pour 500.000 fidèles, et 3.388 paroisses gréco-catholiques comptant 6 millions de fidèles. Les persécutions, de 1917 aux années 1990, n'ont pas anéanti l'Eglise et fait disparaître la foi.

2003-04 >> Rome: La "Messe des Peuples"
Chaque année une partie du monde est prise en considération. Cette fois le choix est tombé sur l'Europe de l'Est. Albanais, Polonais, Roumains, Russes, Slovènes et Ukrainiens ont été invités. La messe a été célébrée, en mars, selon le rite oriental avec la participation des choeurs des collèges Russicum, Pio Romeno et Ukrainien. En France, ces ?messes des peuples? sont célébrées dans plusieurs diocèses ou paroisses, depuis 20 ans, pour fêter l'Épiphanie.

2002-04 >> Une journée des missionnaires martyrs
Également célébrée au Venezuela, en Colombie, au Chili, au Mexique, au Sénégal, au Cameroun, en Ouganda, en Corée du Sud, en Ukraine, au Canada, elle a eu lieu à Rome le 24 mars, anniversaire de l'assassinat en 1980, pendant sa messe, de Mgr Oscar Arnulfo Romero. Entre 1980 et 1989, 115; entre 1990 et 2000, 604; en 2001, 33 missionnaires (hommes ou femmes) sont morts martyrs. Le dernier est un prêtre irlandais, des Missionnaires de Mill Hill, tué le 21 mars, en Ouganda. Aussi pénible que soit ce partage de la Croix du Christ, se vérifie, partout et à toutes les époques, ce qu'écrivait vers 150-200 Tertullien: "Le sang des martyrs est une semence de chrétiens."

2001-11 >> Les Églises de l'est
En Arménie, les catholiques représentent 5 % des 3,6 millions d'habitants. En Ukraine (50 millions d'habitants), les chrétiens se rattachent aux Églises catholique latine (500.000), gréco-catholique (6 millions), orthodoxe (divisée en trois Églises rivales: fidèle à Moscou, de Kiev, et autocéphale proche de Constantinople). On estime que 10 millions d'Ukrainiens orthodoxes ignorent à quelle Église ils appartiennent. Au Kazakhstan (5,7 millions d'habitants), les catholiques représentent environ 2,5 % de la population. Au Proche Orient, on estime entre 10 et 16 millions de chrétiens à partager entre une dizaine d'Églises et de pays.

2001-11 >> La peine de mort
La peine de mort vient d'être abolie en Ukraine, (engagement pris en 1995 pour entrer dans l'Europe); mais les Philippines parlent de la rétablir pour les preneurs d'otages.

2001-10 >> Le Kazakstan consacré à Marie
A Astana, nouvelle capitale du Kazakhstan, le pape Jean-Paul II a confié le pays qui abritait "l'archipel du goulag" à la protection de la Vierge Marie, Reine de la paix. Les chrétiens du Kazakhstan la vénèrent au sanctuaire d'Oziornoje comme patronne de la Nation depuis 1995. Le pays est une mosaïque: sur 17 millions d'habitants, plus de 50 % sont Kazakhs, 30 % Russes, et le reste Ukrainiens, Allemands, Tatars, Ouzbeks. Les musulmans représentent pratiquement la moitié de la population et les orthodoxes russes, près de 44 %.

2001-10 >> Tous les martyrs ne sont pas morts
Né en 1939 de déportés par Staline d'Ukraine en Asie, il a survécu à la plus grande misère. Après 22 ans de goulag, il est devenu prêtre, il y a six ans. C'est l'actuel curé de Karaganda, au Kazakhstan. Il témoigne.

2001-09 >> Martyr pour protéger les juifs
En août 1943, le Père Kovtch, grec-catholique, fut déporté à Majdanek. Même là, il continua à célébrer la sainte liturgie eucharistique et à confesser. Dans une lettre adressée à ses enfants, il écrit: "Le ciel mis à part, ici, nous sommes tous égaux: Polonais, Juifs, Ukrainiens, Russes. J'y suis le seul prêtre. Lorsque je célèbre la Liturgie, ils prient tous. Chacun dans sa langue. Mais est-ce que Dieu ne comprend pas toutes les langues?" Il mourut le 25 mars 1944. La veille de sa mort il écrivait: "Hier, cinquante prisonniers ont été exécutés. Si je n'étais pas ici, qui les aiderait à passer ce moment-là? Que pourrais-je demander de plus au Seigneur? Ne vous inquiétez pas pour moi. Réjouissez-vous ensemble, avec moi..."

2001-03 >> Jean Paul II en mai à Malte et en Syrie
Le Pape continue ses pélerinages sur les pas de Saint Paul. Après l'Égypte, la Jordanie, Israël, et en attendant d'aller en Grèce, en Ukraine et en Irak, il sera en mai à Malte et en Syrie.

2001-02 >> Oecuménisme: plus que jamais!
Le 25 janvier, lors d?un office oecuménique, le Pape a redit que l'engagement de l'Église catholique pour l'oeménisme est "irrévocable", malgré les obstacles, anciens ou nouveaux, et d'où qu'ils viennent. Il le vivra en allant en Ukraine, où les Orthodoxes s'opposent aux Catholiques Uniates.

2001-01 >> Églises catholiques orientales
On distingue les Melkites (1 million de fidèles, surtout au Proche Orient), les Ukrainiens (5 millions), les Grecs catholiques roumains (près de 1 million), les Catholiques byzantins (2.000 en Grèce et Turquie, 20.000 en Bulgarie, 280.000 en Hongrie, 50.000 en ex-Yougoslavie, 250.000 Slovaques, 500.000 Ruthènes en Ukraine et aux USA).

2001-01 >> Jean Paul II invité
Sur 17 millions d'habitants, on compte 8 millions de musulmans, 6,2 millions d'orthodoxes russes, et 400.000 catholiques. Le Président kazakh et l'évêque de Karaganda ont invité le Pape pour l'année prochaine. Le Pape doit aller en Ukraine en juin 2001.

2001-01 >> Ouverture à la Curie
Depuis sa création, en 1917, la Congrégation pour les Églises orientales était dirigée par un cardinal de rite latin. Pour la première fois, c'est le Patriarche d'Antioche des Syriens (150.000 fidèles), ancien évêque au Caire et en Syrie, qui en sera le préfet, assisté par un évêque ukrainien. Par ailleurs, les Églises catholique chaldéenne et assyrienne orthodoxe (3 millions de baptisés en Iran, Irak, Inde, Arménie, États-Unis) approfondissent leur rapprochement.

2000-11 >> Trois nouveaux diocèses
Pour intensifier la vie chrétienne des communautés grecques-catholiques d'Ukraine, le Pape a approuvé la création de trois nouveaux diocèses, où pour un million de fidèles travaillent près de 700 prêtres.

1999-01 >> Difficile dialogue
Comme en d'autres pays de l'Est et d'Orient, les baptisés en Ukraine appartiennent à nombre d'Églises, catholiques ou orthodoxes, chacune avec ses coutumes et ses habitudes. Au temps du communisme, tout était laminé par les persécutions, encore que le pouvoir tolérait une Église orthodoxe en veilleuse. Aujourd'hui, la renaissance des Églises, chacune avec ses fanatiques, pose des problèmes de cohabitation entre 20 millions d'orthodoxes partagés entre Moscou, Kiev, et le patriarche Dimitri, 6 millions de catholiques (dont 500.000 latins, souvent Polonais), et près de 2 millions de Protestants. On parle de querelles, très violentes parfois... Le Pape aimerait aller en Ukraine; "visite souhaitable", selon certains orthodoxes.

1998-10 >> L'Église catholique
Depuis 1992, un Ordinariat regroupe 300.000 fidèles arméniens (40 communautés) dans quatre pays: l'Arménie, la Géorgie, la Russie et l'Ukraine. L'archevêque réside à Kumairi (Arménie du Nord). Le secondent 8 prêtres et 8 religieuses, tandis que 8 grands séminaristes se forment sur place et 5 autres à Rome. Quelques Soeurs de Mère Térésa tiennent un hospice pour enfants handicapés.

1998-02 >> Taizé: 80.000 jeunes à Vienne
Pour le 20e rassemblement européen de Taizé, 80.000 jeunes se sont retrouvés à Vienne, dont 3.000 Français, 5.500 Baltes, 2.500 Russes et Ukrainiens.

1997-11 >> Échanges missionnaires
Le réseau missionnaire s'intensifie autour de notre terre. De plus en plus de prêtres, religieux, religieuses et laïcs des pays neufs s'expatrient pour l'annonce de l'Évangile. Des Colombiens ou des Indiens missionnent en Afrique, et des Africains aux USA, en Mandchourie (Chine), ou en Europe. C'est un véritable épanouissement de la Pentecôte. On a ainsi un Vietnamien curé à Paris, un Ukrainien missionnaire et curé en Loir et Cher, etc.

1997-08 >> 9 Caritas
Depuis 1991, Catholiques latins et Gréco-catholiques (7 millions de fidèles pour 40 millions d'Orthodoxes), épaulés par les Caritas d'Europe, ont créé dans chaque diocèse une Caritas pour aider les plus démunis.

1997-07 >> Peine de mort
L'Ukraine, qui s'était engagée en 1996 à abolir rapidement la peine de mort, vient de signer le protocole européen. Entre temps, elle a exécuté 165 prisonniers! En Chine, l'un des pays où la peine de mort est le plus fréquemment appliquée, on expérimente l'injection mortelle.

1996-07 >> Latins, uniates, orthodoxes
Dans l'Est européen, les Uniates sont plus de six millions, dont cinq en Ukraine. Ils sont aussi 500.000 en Roumanie, 400.000 en Pologne, 200.000 en Slovaquie. Depuis quatre cent ans, ils sont comme une passerelle entre Latins (romains) et Orthodoxes, malgré les conflits locaux, restes d'un passé récent, qui ont empêché Jean Paul II d'aller sur place fêter ce quatrième centenaire.

1995-05 >> Oecuménisme naissant
A Lwov, pendant la semaine de l'Unité, une célébration oecuménique a rassemblé dans la cathédrale latine latins, grecs catholiques et orthodoxes, arméniens et protestants. Les prières étaient dites en ukrainien, en russe, et en polonais. Mais dans le reste du pays..., les mêmes prières ont encore été dites séparément.

1995-02 >> Latins de rite grec, Uniates
Ils sont 5 millions de fidèles en Ukraine, ils avaient été annexés par l'Église orthodoxe russe; ils retrouvent leur identité: fidèles à Rome depuis quatre siècles, mais pratiquant suivant la tradition orientale, tels sont les Uniates, aussi appelés gréco-catholiques. On compte aussi des uniates en Roumanie, où avec les Latins, ils forment 6 à 7 % de la population. Mais ils ont plus de difficultés avec les Orthodoxes roumains (85 % des Roumains), et leur principal problème est le manque de prêtres.

1994-10 >> Avancée oecuménique
L'Église gréco-catholique d'Ukraine, autrefois intégrée de force dans l'Orthodoxie par Staline, avance dans l'oecuménisme. L'archevêque majeur catholique de Lviv demande aux fidèles d'accepter les décisions prises avec les Églises soeurs à Balamand. C'est à dire de reconnaître que "l'uniatisme n'est pas un modèle d'unité", de rejeter le prosélytisme, et de ne plus rebaptiser les orthodoxes.

1993-10 >> Églises de l'Est: nouveaux diocèses
Les structures des Églises de l'Est sont en cours d'aménagement pour tenir compte des situations. Deux diocèses catholiques ont été crées en Hongrie, et un en République tchèque, ainsi que quatre éparchies, diocèses sans territoire, en Ukraine. De leur côté, les orthodoxes ont créé quatre autres diocèses en Sibérie.

1993-10 >> Les Uniates
Depuis quatre siècles, les uniates, catholiques orientaux unis à Rome ( grecs melkites, arméniens, syrians, coptes, chaldéens, syro-malankars) sont un coin entre catholiques et orthodoxes. Un accord vient d'intervenir, à Balamand au Liban, pour essayer de dédouaner l'oecuménisme, mis à mal en Ukraine et en Roumanie par l'annexion des uniates à l'orthodoxie. "Ni modèle, ni méthode d'unité"... L'uniatisme est appelé à entrer dans le dialogue entre Églises-soeurs, à poursuivre ou à entreprendre la collaboration.

1992-04 >> Greco-catholiques d'Ukraine
Staline aurait voulu les éliminer en 1946. Ils avaient plus de 4.000 églises. On arrêta 10 évêques, 1.400 prêtres et 800 religieuses! Aujourd'hui, 2.176 églises accueillent les fidèles, faute, de place le séminaire a refusé 120 candidats... L'archevêque de Lviv tend la main, au patriarche orthodoxe de Moscou. Les grecs catholiques attendent que soit reconnu un patriarchat ukrainien catholique.

1992-02 >> Clandestins de 1952 à 1988
Les catholiques d'Ukraine sortent des catacombes, où ils ont passé plus de 35 ans. On apprend maintenant qu'un évêque fut sacré secrètement dans un hôtel par le métropolite Slipyi, lui-même ordonnant plus tard l'actuel métropolite de Lviv, Mgr Sterniuk. Beaucoup ont été déportés. En mai prochain, les Uniates, ainsi qu'on appelle les catholiques d'Ukraine, tiendront leur premier synode depuis 1946.

1990-09 >> L'Eglise catholique renaît
Une réunion des évêques ukrainiens, dont dix venaient d'URSS (et 19 du monde entier), avec le Pape consacre la réapparition de cette église opprimée depuis près de 50 ans.

1989-03 >> 723 églises nouvelles et 4 séminaires
Millénaire de la Russie et perestroïka ce sont, pour les croyants de Russie, 723 églises, dont 200 en Ukraine, ouvertes ou réouvertes l'année dernière et 4 nouveaux séminaires, à Kiev (Ukraine), Jirovitsi (Biélorussie), Saratov (Moyenne Volga), et Novosibirsk (Sibérie), s'ajoutant à ceux de Moscou, Leningrad et Odessa. Certains diocèses pourraient être rétablis, selon le métropolite Philarète de Minsk.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/04/2007
1ère public.: 30/11/1995