LogoAppli mobile

Filigranes - Recherche par pays

Syrie

Si ces nouvelles ragaillardisent votre Foi et votre espérance,
si elles nourissent votre prière en vous invitant à la louange ou à la supplication,
si elles vous amènent à vivre plus solidairement...
alors, n'hésitez pas à les diffuser !

2012-06 >> Quelles sont nos armes ? Prier, jeûner
En Syrie, un prêtre s'est installé près de Homs, au coeur de la bataille : il prie et jeûne "pour la paix". "Prier pour avoir le courage de dire la vérité et de témoigner de la résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ" rappelle l'ancien évêque de Hong Kong en Chine. Le 18 avril Saint-Père rappelait que les membres de l'Église primitive ne se sont pas mis à discuter entre eux de ce qu'il fallait faire, des manoeuvres à mettre en place, de la manière dont ils devaient faire face à la persécution ; ils se sont mis à prier, à prier ensemble, afin d'être en mesure de rendre témoignage de la vérité.

2012-04 >> 90% musulmans, 10% chrétiens
La majorité des 875.000 chrétiens syriens (10% de la population), orthodoxes, catholiques, protestants, arméniens, anglicans, vit dans les villes de Damas, Alep, Homs et Latakieh. Ils forment une communauté globalement prospère et éduquée (plus de 80% d'anciens scouts). Parmi les musulmans, 84% sont sunnites, les 16% restants se répartissent entre d'autres groupes musulmans, principalement alaouites et druzes, et en moindre nombre, ismaéliens et chiites.

2012-04 >> Le Tibet, une prison à ciel ouvert
Et les tibétains, comme les syriens, un peuple martyr. De désespoir, depuis 2009, au moins 28 tibétains se sont auto-immolés en public pour protester contre l'oppression et la colonisation chinoises, pour obtenir le retour du dalai lama. À Lhassa, 200.000 tibétains vivent au milieu de plus d'un million de chinois ; tous les monastères ont été mis sous le contrôle direct des autorités. Certains pays réclament en vain à l'ONU, comme pour la Syrie, une intervention internationale. Mais la Chine s'arc-boute à l'ONU sur son droit de veto.

2012-03 >> Solidarité des religieux
Les chrétiens en Orient forment une mosaïque d'Églises, issues de 5 patriarcats, servies avec une totale abnégation par une soixantaine de congrégations religieuses : filles de la charité, soeurs du bon Pasteur, de St Joseph de l'apparition, basiliennes chouérites, frères des écoles chrétiennes, jésuites, carmes, lazaristes... en Syrie, au Liban, en Égypte, en Irak... L'oeuvre d'Orient s'engage : "Ces femmes et ces hommes vivent dans des conditions bien souvent indignes et ne demandent jamais rien pour leur propre compte. Nous avons décidé de les aider."

2012-03 >> Engagement ou neutralité ?
Pour le plus gros de la population chrétienne, d'une part, les gens ont l'impression d'être pris en tenaille dans un conflit qui, en définitive, est un conflit entre musulmans et, d'autre part, nombreux sont ceux qui se sentent totalement solidaires de la Syrie des Assad. Celle-ci avait garanti un niveau de laïcité de l'État que la minorité chrétienne percevait comme une occasion d'obtenir des promotions. Sur le terrain, un grand nombre de chrétiens se rangent du côté du gouvernement. Beaucoup occupent des postes de fonctionnaires ou d'employés au service de l'État, tandis que d'autres prennent part au conflit en tant que membres de l'armée, de la police et des services de sécurité. Toutefois, comme en Iraq, le sentiment qui domine est qu'une guerre civile généralisée serait extrêmement néfaste précisément pour les chrétiens, qui émigreraient probablement en masse.

2012-02 >> Al-Assad s'accroche au pouvoir
Un mois après le début de sa mission, la Ligue Arabe a exigé la démission d'Al-Assad, le transfert de ses compétences à son vice-président, la création d'un gouvernement d'unité nationale et des élections anticipées. Parallèlement, elle a demandé l'appui de l'ONU pour l'application de son plan de sortie de crise. La Syrie accuse les pays du Golfe de vouloir livrer le pays à des forces extérieures pour des intérêts étrangers. La Russie et la Chine soutiennent Al-Assad... pendant que tous les jours on dénombre une cinquantaine de morts. Pourquoi a-t-on créé l'ONU à la sortie de la guerre ?

2011-12 >> La guerre civile comme au Liban
"Il ne fait aucun doute qu'entre quartiers sunnites, chrétiens et alaouites, il règne une atmosphère d'insécurité et de violence qui rappelle dangereusement celle de Beyrouth durant la guerre civile au Liban. Ce qui s'y passe est profondément blessant, poignant. Et j'en appelle à l'envoi d'observateurs internationaux désarmés, par exemple de la Croix-Rouge ou du Croissant Rouge. J'aimerais aussi que ceux qui lisent ces lignes nous accompagnent dans leurs prières" déclare un religieux menacé d'expulsion. Appel reçu : tous les dimanches, mais pas toujours, nous essayons d'avoir une prière "universelle".

2011-11 >> Être des ponts
Le patriarche latin de Jérusalem déclarait l'an dernier : "Aux chrétiens de Terre Sainte, il est demandé d'être un pont entre deux religions, deux civilisations, deux cultures et deux politiques." On peut maintenant le dire également de tous les chrétiens du Moyen Orient et en Asie. Mais dans les circonstances actuelles, en Syrie, en Irak, en Iran, est-ce possible ? Il faut, à nos frères et soeurs, beaucoup de courage pour accepter la perspective de la persécution, de la croix. Ils doivent pouvoir compter sur nos prières.

2011-10 >> Qui sont les artisans de paix ?
Les dictatures usent de la violence quand elles sont confrontées à des opositions trop menaçantes. Toutes ne trouvent pas, comme en Tunisie, un général, musulman, qui refuse de massacrer des manifestants. Tous les chrétiens ne sont malheureusement pas des "artisans de paix". En Syrie, où le président est alaouite et le ministre de la défense grec-orthodoxe pratiquant, le gouvernement actuel est composé d'un tiers de chrétiens, dont 2 catholiques, qui s'emploient peut-être à modérer la répression.

2011-09 >> Moyen-Orient : S'accrocher
Nos frères chrétiens du Proche-Orient (Iraq, Syrie, Liban, Turquie, Palestine...) sont tentés, s'ils en ont les moyens, de s'exiler en Amérique, en Australie, en Suède... On peut les comprendre. Mais à Madrid, un évêque a parlé ainsi aux jeunes orientaux : "Vous êtes les témoins de l'Église du Moyen-Orient qui compte sur vous pour continuer à avoir un avenir. Mais il est nécessaire d'être enracinés en Christ à travers la prière, les sacrements et le partage de vie - comme nous le faisons actuellement à Madrid." Il aurait pu - sans doute - ajouter que nous prions souvent pour leur avenir et l'avenir de l'Église, avec eux et pour eux.

2011-09 >> Impuissance de l'ONU ?
Au sortir de la guerre de 1939-1945 on pouvait espérer que l'ONU réussirait mieux que la Société des Nations (entre 1920 et 1939) pour assurer la paix dans le monde. Mais les hommes ne changent pas tellement. Au mieux, ils ne sont pas avares de plans, de textes (Droits de l'homme) et de promesses. Si bien que l'ONU est inefficace, aussi bien pour arrêter les combats ou les guerres civiles, que pour garantir aux peuples des conditions de vie décentes. Malgré cela, l'utopie est bénéfique. Elle entretient la générosité de peuples, ou d'individus, qui s'engagent, s'interposent, partagent, rétablissent un certain dialogue, dans l'indifférence ou les incompréhensions ; parfois même au prix de leur vie ! A travers l'ONU, tant bien que mal, l'Esprit travaille, hors Église, à faire des hommes un peuple de frères.

2011-05 >> Chrétiens d'Égypte et de Syrie
La discrimination à l'égard des chrétiens n'est pas la même en Égypte où sans aucun doute, les coptes sont discriminés, et en Syrie, où s'il y en a une, il s'agit certainement d'une discrimination positive. Ce n'est pas un mérite du régime syrien mais de la tradition locale. Depuis l'indépendance, il y a une réelle convivialité islamo-chrétienne. Depuis longtemps, des chrétiens occupent des fonctions importantes, administratives, militaires, dans le privé comme dans le public et dans la vie culturelle.

2009-12 >> Chrétiens du Moyen Orient
La proportion des chrétiens de toutes dénominations se réduit inexorablement : au Liban de 51 à 36% de la population ; en Terre Sainte de 6,8 à 1,8% ; en Irak de 3,2 à 1,4%. De plus, les catholiques sont une minorité dans la minorité : même pas deux millions sur plus de onze millions de chrétiens dans la région : un million au Liban, 350.000 en Iraq, 300.000 en Syrie, 200.000 en Égypte, 62.000 en Israël, 45.000 en Jordanie et 20.000 dans les Territoires palestiniens. Mais ils ont une grande influence grâce à leur engagement social et éducatif qui n'a jamais fait défaut.

2009-04 >> Pour un Synode du Moyen-Orient
Le Pape a jugé "une bonne idée" la suggestion de l'archevêque de Kirkuk de réunir un Synode des Églises du Moyen-Orient, (de rite arménien, chaldéen, copte, maronite, melkite, syriaque) d'Irak, Liban, Syrie, Jordanie, Égypte et Palestine. Les questions d'actualité intéressantes à affronter ne manquent pas : comment freiner l'exode des chrétiens, et comment entrer en dialogue avec les musulmans, en cherchant "un nouveau langage qui ne soit pas apologétique ou polémique". Il faudra au moins un an pour tout mettre en place.

2008-12 >> Bimillénaire de Saint Paul
Saint Paul nous entraîne au Moyen Orient, à Damas en Syrie où il a été "saisi" par le Christ, et en Turquie : Tarse où il est né, Antioche où il a fortifié sa foi, Éphèse, Milet, deux des communautés qu'il a fait naître.

2008-09 >> Dialogue inter-religieux
Le grand mufti de Syrie, désireux de relancer le dialogue entre chrétiens et musulmans, a indiqué qu'il serait "heureux si le Saint-Père, à l'occasion de l'année Saint-Paul, acceptait notre invitation à visiter la Syrie cette année". Une première rencontre se tiendra à Rome du 4 au 6 novembre prochain en présence de 24 représentants et personnalités religieuses des deux religions. Le thème central, "Amour de Dieu, amour du prochain" aura pour annexes : "Fondements théologiques et spirituels", et "Dignité humaine et respect réciproque".

2008-07 >> Les femmes avancent un peu
En octobre dernier, une clarisse (1910-1946), originaire du Kerala, a été la première catholique indienne canonisée. Sa sainteté reconnue a été réalisée par l'offrande de sa vie de malade. En Syrie, les femmes obtiennent de pouvoir devenir "mufti" (interprètes de la loi musulmane, consultés par les particuliers ou les organes officiels pour connaître la position exacte à adopter pour être en conformité avec la religion). Mais leurs décisions (fatwas) ne s'appliqueront qu'aux femmes. Elles n'iraient quand même pas jusqu'à commander aux hommes !

2008-01 >> Refuge pour les chrétiens d'Iraq
Depuis 2003, environ 2,4 millions d'iraquiens sont réfugiés, déplacés dans leur pays, et 2,2 autres millions dans des pays limitrophes, principalement Jordanie et Syrie (1,5 millions dont quelques 100.000 chrétiens, chaldéens, syriaques, assyriens, orthodoxes, arméniens). A Damas, la Caritas prend en charge environ 1000 familles, dont 200 musulmanes qui ont exactement les mêmes droits (assistance alimentaire, médicale et scolaire) que les familles chrétiennes.

2007-03 >> Nos frères chrétiens ignorés du Proche Orient
On compte 10 à 12 % de chrétiens au Proche Orient (égypte, Syrie, Irak, Jordanie, Liban, Israël-Palestine). Certains parlent encore la même langue qu'autrefois Jésus. Presque ignorés par l'Occident, ils sont, avec des traditions et des rites divers, les derniers descendants des premiers chrétiens, toujours suspectés depuis les croisades, souvent persécutés. Les guerres du Liban, d'Israël et du Golfe augmentent leur mal-être et leur envie d'émigrer. Pour la seule Terre sainte, les chrétiens sont aujourd'hui moins de 12% (65% de la population en 1965).

2005-04 >> La Syrie reste, la peur revient
Après le meurtre de l'ancien Premier ministre Hariri, une majorité des libanais souhaite faire cesser le joug syrien. La Syrie a fait quelques concessions, sans plus. Mais les attentats recommencent, comme au temps de la guerre civile, que beaucoup craignent de voir recommencer.

2004-11 >> Terre sainte : jeûne et prière le 22 décembre
Les 24 évêques de Terre Sainte, Liban, Irak, Jordanie, Koweit, Syrie, Djibouti, et de la péninsule arabique, ainsi que les évêques de Tunisie, Algérie, Maroc, Libye, Mauritanie et Sahara occidental, proposent que le vendredi 22 décembre 2004 "soit un jour de jeûne et de prière". Ils regrettent que "le sang continue à couler à Bethléem et dans toute la Terre Sainte", alors qu'approche le temps de l'Avent, les quatre semaines de préparation à la fête de Noël.

2003-01 >> La Custodie de Terre Sainte
La Custodie de Terre Sainte comprend actuellement Israël, Jordanie, Syrie, Egypte, Liban, Chypre et Rhodes. Y travaillent 300 franciscains environ provenant de 32 nations, et plus de 100 religieuses de différentes congrégations. Les sanctuaires confiés à leur garde sont le Saint Sépulcre, Bethléem et Nazareth, et 74 autres sanctuaires principaux et secondaires. Les Franciscains gèrent aussi 16 écoles (10.000 élèves environ, 500 enseignants), 4 maisons d'accueil pour pèlerins (450 lits), 2 maisons d'accueil pour personnes âgées et 2 pour les enfants.

2002-01 >> L'embargo contre l'Iraq, vu de Rome
"Je vous dis une nouvelle fois ma compassion pour vos communautés qui sont en Iraq, éprouvées comme l'ensemble de la population du pays, souffrant depuis des années des rigueurs de l'embargo qui lui a été imposé" a dit Jean Paul II aux évêques chaldéens réunis, venus d'Iraq, d'Iran, du Liban, d'Égypte, de Syrie, de Turquie et des États-Unis, accompagnés du patriarche Raphaël Ier Bidawid, de Bagdad. Le Séminaire patriarcal de Bagdad est inter-rituel.

2001-09 >> Dialogue avec l'Islam
Sur la route de Damas à Homs, près de Nabak ( 86.000 habitants, 800 chrétiens), se trouve un monastère, en mesure de recevoir jusqu'à 200 personnes en même temps pour de brèves retraites spirituelles. En un an, le monastère voit ainsi passer 6.000 personnes... "Nos frères musulmans ont vu et touché l'humilité du pape qui, me confie un musulman de Damas, enlève ses chaussures avant d'entrer, et pour la première fois dans l'histoire, dans une mosquée" (tous savent qu'elle a été pendant des siècles, une des plus belles cathédrales d'Orient).

2001-03 >> Un peuple écartelé, les Kurdes
Les traités de 1920 partageant l'ancien Moyen Orient turc ont ignoré/négligé les Kurdes, 20 millions d'hommes et de femmes dispersés sur quatre États -Turquie, Iran, Irak, Syrie. Leurs divisions favorisent les persécutions dont ils sont victimes. Certains d'entre eux sont chrétiens. Beaucoup émigrent vers l'Europe.

2001-03 >> Jean Paul II en mai à Malte et en Syrie
Le Pape continue ses pélerinages sur les pas de Saint Paul. Après l'Égypte, la Jordanie, Israël, et en attendant d'aller en Grèce, en Ukraine et en Irak, il sera en mai à Malte et en Syrie.

2001-01 >> Ouverture à la Curie
Depuis sa création, en 1917, la Congrégation pour les Églises orientales était dirigée par un cardinal de rite latin. Pour la première fois, c'est le Patriarche d'Antioche des Syriens (150.000 fidèles), ancien évêque au Caire et en Syrie, qui en sera le préfet, assisté par un évêque ukrainien. Par ailleurs, les Églises catholique chaldéenne et assyrienne orthodoxe (3 millions de baptisés en Iran, Irak, Inde, Arménie, États-Unis) approfondissent leur rapprochement.

1999-05 >> Le problème kurde
Les Kurdes sont 30 millions, dispersés en Turquie (15 millions), l'Iran (6 millions), l'Irak (5 millions), la Syrie (entre 1 et 2 millions), la Géorgie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan... et l'Europe (850.000). La Turquie a capturé un leader, et cherche à éliminer les rebelles du PKK. En 14 ans de combats, il y aurait eu 37.000 morts.

1999-02 >> 100.000 chrétiens
La Turquie (près de 65 millions d'habitants), est un pays à majorité musulmane, mais officiellement laïc. Les chrétiens n'y sont que 120.000, dont la moitié d'orthodoxes (arméniens, syriens et grecs); les autres sont des catholiques de rites latins, arméniens, chaldéens, syriens et grecs, comme partout au Moyen-Orient.

1999-01 >> Deux diocèses syriaques
Les Syriaques catholiques viennent d'élire un nouveau patriarche, Mgr Moussa Daoud, archevêque de Homs. Ils sont 150.000 fidèles, dont un tiers en diaspora, et 42.000 en Irak dans les diocèses de Bagdad et de Mossoul. Les Syriaques orthodoxes (17 diocèses, dont 4 en diaspora: Brésil, Suède, Hollande et USA) sont 350.000.

1998-12 >> Le patriarche des catholiques
Les Syriens catholiques (environ 100.000 baptisés au Proche-Orient), une des plus anciennes Églises orientales, se sont choisis un évêque de 68 ans, comme patriarche (siège d'Antioche, résident à Beyrouth). Les autres Syriens sont orthodoxes.

1997-03 >> Diaconat féminin en Orient?
Réunies à Damas, 65 femmes des Églises orthodoxes, d'Antioche et d'Alexandrie, copte, syriaque, arménienne, éthiopienne, indienne, revendiquent davantage de responsabilités dans leurs Églises, et souhaitent le rétablissement du diaconat féminin.

1996-10 >> Voter ou non?
Pour les deuxièmes élections législatives de l'après-guerre civile, et toujours occupés par Israël et la Syrie (35.000 militaires), les chrétiens du Liban hésitent. Certains préconisent le boycott, d'autres préfèrent la participation, pour prendre en main leur sort.

1992-12 >> Prêtre et architecte
Il a assaini un bidonvile de Yogyakarta, avec les moyens du pays (bambou par exemple). A 63 ans, il a déjà été distingué, comme architecte d'un pèlerinage marial. Ce prêtre catholique, Yusuf Bilyarta Manguwija, est cette année l'un des neuf lauréats (les autres sont de Turquie, Syrie, Inde, Burkina Faso, Egypte et Jordanie) du prix Aga Khan.

1991-04 >> Eglise universelle
Une Soeur missionnaire en Lybie écrit: "Nous nous retrouvons, Coréens, Philippins, Indiens, Pakistanais, Béninois, Togolais, Ghanéens, Palestiniens, Syriens, Libanais, Egyptiens, Polonais, Tchèques, Italiens, et Français, pour célébrer l'Eucharistie... Les pays d'origine des huit enfants à qui je fais le catéchisme sont: Bénin, Togo, Ethiopie, Pérou, Laos, et France... En communauté, nous sommes 5 soeurs, d'Italie, du Liban, d'Espagne et de France." Pour les Musulmans qui cherchent, une telle Eglise est vraiment universelle, pas seulement occidentale.

1991-02 >> Les Grecs catholiques
Les Grecs catholiques de Syrie (600.000) représentent 16 % des chrétiens du pays. Leur patriarche réside à Damas. Mais nombreux sont ceux-qui ont émigré en Amérique, en Australie, et en Europe.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/04/2007
1ère public.: 30/11/1995