LogoAppli mobile

Filigranes - Recherche par pays

Roumanie

Si ces nouvelles ragaillardisent votre Foi et votre espérance,
si elles nourissent votre prière en vous invitant à la louange ou à la supplication,
si elles vous amènent à vivre plus solidairement...
alors, n'hésitez pas à les diffuser !

2008-09 >> Oecuménisme : avancées et reculs
Deux cent trente évêques, en majorité africains (du Nigeria, de l'Ouganda et du Rwanda) ont boycotté la Conférence de Lambeth (mini concile anglican) en raison de la présence des évêques épiscopaliens. De plus, une douzaine d'évêques épiscopaliens en désaccord avec certaines évolutions de leur Eglise, attendraient d'être accueillis dans l'Église romaine. Par ailleurs, l'évêque orthodoxe du Banat, 83 ans, qui était allé communier lors de la consécration d'une église gréco-catholique à Timisoara en mai, a été "pardonné" par le patriarcat de Bucarest. Dans une déclaration, l'Église orthodoxe roumaine rappelle à ses membres clercs et laïcs qu'il ne leur est pas permis de communier dans une autre Église chrétienne.

2007-10 >> Les gens du voyage
Ils sont environ 36 millions en Europe, en Amérique et en Asie, dont dix huit millions vivraient en Inde, terre d'origine de cette population, et entre 9 et 12 millions en Europe. Ils ont fêté à Rome le 10e anniversaire de la béatification de Zéphirin Giménez Malla, le premier tzigane élevé à la gloire des autels. La France est le seul pays où le directeur national de la Pastorale pour les tziganes est un de leurs prêtres, aidé par un autre prêtre, trois diacres permanents, deux religieuses et une laïque consacrée, tous tziganes. On estime que les consacrés tziganes sont une centaine au monde. L'Inde en compte un nombre important (une vingtaine de prêtres), puis viennent la Hongrie (une dizaine de prêtres et de consacrés), la Slovaquie, l'Espagne, la Roumanie et l'Italie.

2006-01 >> Les grecs-catholiques
L'Église gréco-catholique de rite byzantin de Roumanie (22 millions d'habitants) compte 5 diocèses pour 737.900 fidèles, 716 prêtres diocésains et 347 séminaristes. Elle a été élevée au rang d'Église archiépiscopale majeure, ce qui la place à égalité avec la communauté catholique (6 diocèses).

2004-04 >> Les Églises orientales au 20e siècle
Dans aucun pays de l'Europe de l'Est la politique communiste n'a jamais admis les catholiques orientaux. Les diverses Églises en Ukraine, Roumanie, Slovaquie et Biélorussie, effacées pendant un certain temps, sont toutes aujourd'hui ressuscitées. Et elles s'appliquent à ne pas perdre la mémoire des persécutions subies.

2003-04 >> Rome: La "Messe des Peuples"
Chaque année une partie du monde est prise en considération. Cette fois le choix est tombé sur l'Europe de l'Est. Albanais, Polonais, Roumains, Russes, Slovènes et Ukrainiens ont été invités. La messe a été célébrée, en mars, selon le rite oriental avec la participation des choeurs des collèges Russicum, Pio Romeno et Ukrainien. En France, ces ?messes des peuples? sont célébrées dans plusieurs diocèses ou paroisses, depuis 20 ans, pour fêter l'Épiphanie.

2002-11 >> Roms: l'exil pour survivre
Esclaves jusqu'en 1856 en Roumanie et en Moldavie, aujourd'hui devenus chez eux des parias et des exclus (80 % de chômeurs), les Roms préfèrent s'exiler pour survivre. Las! en France, on les marginalise en les confondant avec les nomades parce qu'ils vivent en caravane. Comme demandeurs d'asile, ils n'ont aucun droit au travail, aux soins, aux écoles. "Laisserons-nous à notre table un peu de place à l'étranger ?"

2002-11 >> Le cardinal "Pipi"
Le cardinal Todea, récemment décédé, a été emprisonné de nombreuses années. Constatant qu'il continuait son apostolat en captivité, les autorités l'avaient finalement affecté aux latrines. "Ces imbéciles n'avaient pas réfléchi que tous les prisonniers passaient justement là chaque jour!" racontait-il en souriant. Autrefois Sts Rufin et Valère avaient choisi d'être gardiens de grenier à blé afin de parler plus facilement avec les paysans des alentours.

2002-10 >> Concrétiser la charte oecuménique
Les Réformés membres de la Conférence des Églises européennes (KEK) et les Catholiques du Conseil des Conférences épiscopales d'Europe (CCEE) de 26 pays ont demandé à leurs pays de vivre au concret le dialogue oecuménique. - Le patriarche Teoctist, patriarche de l'Église orthodoxe roumaine, déjà en visite en 1989, rencontrera Jean Paul II le 13 octobre prochain. Il assistera à une messe célébrée dans la basilique Saint-Pierre.

2001-12 >> Cent quarante ans après
Après cent quarante ans d'interruption, une communauté monastique féminine s'est réiinstallée récemment dans le monastère Saint Athanase, à Podgorii, près de Iasi.

2001-01 >> Églises catholiques orientales
On distingue les Melkites (1 million de fidèles, surtout au Proche Orient), les Ukrainiens (5 millions), les Grecs catholiques roumains (près de 1 million), les Catholiques byzantins (2.000 en Grèce et Turquie, 20.000 en Bulgarie, 280.000 en Hongrie, 50.000 en ex-Yougoslavie, 250.000 Slovaques, 500.000 Ruthènes en Ukraine et aux USA).

1998-07 >> Oecuménisme: petits pas
En Roumanie, une même église recevra tour à lour les Orthodoxes, les Catholiques, grecs ou latins, les Baptistes et les Pentecôtistes pour leurs offices; ce n'est pas le cas partout. On peut rêver d'un Jour où ils prieront partout tous ensemble. Au niveau des théologiens, le dialogue entre Catholiques et Luthériens sur la Justification avance: lentement, mais sûrement. En mars dernier, pour la première fois, un dialogue s'est noué en Amérique latine entre Catholiques et Pentecôtistes.

1997-11 >> L'esprit d'Assise 11 ans après
En 1986, certains avaient cru voir l'Eglise s'écrouler quand le Pape, à Assise, avait prié pour la paix avec des représentants des autres religions. Cette année, cette prière commune oecuménique s'est déroulée sur la place Saint Marc de Venise. L'an prochain, elle aura lieu à Bucarest, pour la première fois dans un pays de tradition non catholique.

1997-10 >> Le président arbitre
La restitution des églises à leurs anciens propriétaires divise les différentes communautés religieuses de Roumanie. Le président de la République a réuni leurs responsables pour leur recommander tolérance et respect mutuel.

1997-06 >> Pluralisme religieux
La Roumanie est peuplée de 23 millions d'habitants. Ils se répartissent ainsi: 85 % d'orthodoxes, 5 % de protestants et 6 % de catholiques (1,15 millions de romano-catholiques, dont 670.000 de langue hongroise, et 300.000 à 400.000 gréco-catholiques.

1997-05 >> Des chapelles dans les gares
Une Banque Internationale pour les religions va financer l'aménagement de chapelles dans les gares de Roumanie.

1997-05 >> Gréco-catholiques en synode
En 1697, des Roumains ont accepté de passer au catholicisme en gardant leur rite oriental. En 1948, ces Gréco-Catholiques ont été réunis de force à l'Église orthodoxe par les communistes. Ils retrouvent maintenant leur identité, sinon leurs églises. Ils sont 3.750.000 en cinq diocèses, et sont entrés en synode.

1997-03 >> Oecuménisme en actes
Un métropolite orthodoxe roumain du Banat a spontanément rendu aux catholiques uniates la cathédrale de Lugoj; dernièrement il est allé assister à l'installation du nouvel évêque de ce diocèse. "Le Christ, en fondant l'Église, nous a commandé qu'elle soit une", dit-il.

1996-11 >> 8.000 religieuses, 73 nationalités
Fondées en 1877 par une Française, les Franciscaines Missionnaires de Marie sont actuellement 8.375 soeurs, de 73 nationalités différentes. Les Dominicaines de la Présentation, où logeait le Pape à Tours, fêtent leur tricentenaire: elles sont 3.250, vivant dans 33 pays, s'implantant en Roumanie et en Corée, sous la direction d'une supérieure générale Colombienne.

1996-07 >> Latins, uniates, orthodoxes
Dans l'Est européen, les Uniates sont plus de six millions, dont cinq en Ukraine. Ils sont aussi 500.000 en Roumanie, 400.000 en Pologne, 200.000 en Slovaquie. Depuis quatre cent ans, ils sont comme une passerelle entre Latins (romains) et Orthodoxes, malgré les conflits locaux, restes d'un passé récent, qui ont empêché Jean Paul II d'aller sur place fêter ce quatrième centenaire.

1996-06 >> Évêque à 37 ans
En Roumanie, sous Staline, sur douze évêques emprisonnés, sept (et 300 prêtres) sont morts en détention. Actuellement, on y trouve 250 séminaristes, et le plus jeune évêque du monde (37 ans), un ingénieur, ordonné prêtre secrètement en 1982. Par ailleurs, des religieux belges, Frères de la Charité de Gand, ont ouvert un centre d'aide psychiatrique pour les jeunes.

1995-07 >> Dialogue difficile
Les Gréco-catholiques, unis a Rome, ont failli disparaître entre 1848 et 1990, rattachés d'office à l'Eglise orthodoxe par l'Etat communiste. Depuis la chute de Ceaucescu, ils attendent que leur soient rendues leurs églises. Mais les Orthodoxes n'y mettent pas d'empressement et même leur en interdisent souvent l'accès.

1995-02 >> Latins de rite grec, Uniates
Ils sont 5 millions de fidèles en Ukraine, ils avaient été annexés par l'Église orthodoxe russe; ils retrouvent leur identité: fidèles à Rome depuis quatre siècles, mais pratiquant suivant la tradition orientale, tels sont les Uniates, aussi appelés gréco-catholiques. On compte aussi des uniates en Roumanie, où avec les Latins, ils forment 6 à 7 % de la population. Mais ils ont plus de difficultés avec les Orthodoxes roumains (85 % des Roumains), et leur principal problème est le manque de prêtres.

1993-10 >> Les Uniates
Depuis quatre siècles, les uniates, catholiques orientaux unis à Rome ( grecs melkites, arméniens, syrians, coptes, chaldéens, syro-malankars) sont un coin entre catholiques et orthodoxes. Un accord vient d'intervenir, à Balamand au Liban, pour essayer de dédouaner l'oecuménisme, mis à mal en Ukraine et en Roumanie par l'annexion des uniates à l'orthodoxie. "Ni modèle, ni méthode d'unité"... L'uniatisme est appelé à entrer dans le dialogue entre Églises-soeurs, à poursuivre ou à entreprendre la collaboration.

1993-03 >> Deux religieuses tuées
Des terroristes assassinent une religieuse et une aspirante au Rwanda. Soeur Renée Poppa, d'origine roumaine et de nationalité française, appartenant à la Congrégation des Oblates de l'Assomption, et Françoise Nyrangendo, aspirante rwandaise originaire de Byumba, ont été assassinées dans la nuit du 25 au 26 février à Rushki. Les assassins font partie d'un groupe de terroristes du "Front patriotique rwandais".

1992-11 >> Tous baptisés?
Les Roumains sont 22.760.000, dont 87 % s'affirment orthodoxes, 5 % catholiques latins, et 1 % catholiques orientaux (uniates). Pour les Protestants, 3,5 % de Réformés, 1 % de Pentecôtistes, 0,5 % de Baptistes. Rares sont ceux qui se déclarent agnostiques (25.000) ou athées (11.000), après plus de 40 ans de régime marxiste!

1992-09 >> Essor des vocations
En Roumanie, chez les catholiques - ils sont 10 % de la population - on compte 3 séminaires accueillant 330 étudiants; 50 autres sont à Rome.

1992-02 >> Les musulmans en Europe
On n'en recense pas en Irlande, Luxembourg, Portugal, Espagne, Hongrie, Pologne, Tchécoslovaquie, ni dans les pays baltes. Les musulmans sont 0,1 % en Italie, Norvège et Suède; 0,2 % au Danemark et en Finlande; 0,3 % en Suisse; 0,6 % en Autriche; 1 % en Roumanie, en Belgique, aux Pays Bas, ou en Grèce; 1,6 % en Grande Bretagne; 3 % en Allemagne; 4 % en France; 10 % en Bulgarie; 12 % en Yougoslavie; 70 % en Albanie; 99 % en Turquie.

1991-03 >> Normalisation lente
11 mois après la chute du régime, 3 églises seulement (sur plus de 2.000) ont été restituées aux gréco-catholiques. Tous les autres biens sont encore aux mains de l'Etat et de l'Eglise orthodoxe. Les catholiques font appel au Tribunal international de La Haye, au Parlement européen, et même à l'ONU.

1991-03 >> Carême-Partage
Nous sommes appelés à partager, adultes ou jeunes, à l'occasion du Carême, par le CCFD ou par le Secours catholique, pour des projets bien définis. A nous de nous renseigner pour choisir, puisqu'il y en a pour tous les goûts. "Terres lointaines" consacre deux numéros aux pays choisis cette année. Par le Frère Bernard Montigny (de Troyes), on apprend que des enfants du Burkina Faso ont cotisé pour ceux de Roumanie: solidarité des pauvres!

1991-02 >> Les Eglises des pays de l'Est
En Lituanie les catholiques sont de 2 à 3 millions sur une population de 3,6 millions d'habitants. En Estonie, la majorité est protestante, comme en Lettonie. En Bulgarie (9 millions habitants), où les orthodoxes sont 63 % de la population, catholiques et protestants n'atteignent pas ensemble 1 %. C'est l'inverse en Hongrie (10.600.000 habitants), où les catholiques sont près de 54 % et les protestants plus de 21 %. En Roumanie (23 milions habitants), les orthodoxes sont aussi près de 63 %, mais les catholiques sont près de 5 % et les protestants 5,8 %. En Tchécoslovaquie (15,6 millions habitants), les catholiques représentent 65,6 % et les prolestants 5,8 %. En Bulgarie, on recense 10,6 % de musulmans (d'origine turque).

1990-08 >> La presse catholique renaît à l'Est
En Roumanie, "La parole chrétienne" est imprimée à plusieurs milliers d'exemplaires, et partout on imprime des Bibles, des catéchismes, des missels. En Pologne, on imprime même en russe!

1990-08 >> Ordination d'évêques grecs
Fin mai, deux évêques ont pu être consacrés en plein air pour l'Eglise gréco-catholique de Roumanie. Les catholiques roumains représentent 4,9 % de la population.

1989-03 >> Chirurgienne et missionnaire à 80 ans
Une religieuse Oblate de l'Assomption d'origine roumaine, de 80 ans, chirurgienne, dirige encore au Nord Kivu un hôpital, en attendant, un successeur zaïrois.

1989-02 >> Des monastères vivants
La Roumanie compte encore aujourd'hui 114 monastères, peuplés de 2.500 moines et moniales. La vie monastique soutient la foi populaire. Les fidèles, à l'occasion des fêtes, affluent en grand nombre vers les monastères. Les vocations sont nombreuses.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/04/2007
1ère public.: 30/11/1995