LogoAppli mobile

Filigranes - Recherche par pays

Palestine

Si ces nouvelles ragaillardisent votre Foi et votre espérance,
si elles nourissent votre prière en vous invitant à la louange ou à la supplication,
si elles vous amènent à vivre plus solidairement...
alors, n'hésitez pas à les diffuser !

2012-06 >> Deux ministres chrétiens
Sur les 25 membres du nouveau gouvernement palestinien, 11 sont nouveaux, dont 5 femmes et 2 chrétiens. L'un, ancien président d'université, prend en charge un poste-clé, les finances, et le ministère du tourisme et des antiquités échoit à une chrétienne.

2011-11 >> Être des ponts
Le patriarche latin de Jérusalem déclarait l'an dernier : "Aux chrétiens de Terre Sainte, il est demandé d'être un pont entre deux religions, deux civilisations, deux cultures et deux politiques." On peut maintenant le dire également de tous les chrétiens du Moyen Orient et en Asie. Mais dans les circonstances actuelles, en Syrie, en Irak, en Iran, est-ce possible ? Il faut, à nos frères et soeurs, beaucoup de courage pour accepter la perspective de la persécution, de la croix. Ils doivent pouvoir compter sur nos prières.

2011-10 >> La paix en Israel : insoluble
Y a-t-il jamais eu, avant ou après J.C., un siècle de paix au Moyen-Orient ? La région a toujours été convoitée, envahie, ou occupée par ses voisins de tous horizons. Les palestiniens demandent à l'ONU une reconnaissance internationale, que les israéliens refusent obstinément, soutenus indéfectiblement par les USA qui croiraient se tirer une balle dans le pied s'ils l'acceptaient. Insoluble depuis 1947...

2011-09 >> Moyen-Orient : S'accrocher
Nos frères chrétiens du Proche-Orient (Iraq, Syrie, Liban, Turquie, Palestine...) sont tentés, s'ils en ont les moyens, de s'exiler en Amérique, en Australie, en Suède... On peut les comprendre. Mais à Madrid, un évêque a parlé ainsi aux jeunes orientaux : "Vous êtes les témoins de l'Église du Moyen-Orient qui compte sur vous pour continuer à avoir un avenir. Mais il est nécessaire d'être enracinés en Christ à travers la prière, les sacrements et le partage de vie - comme nous le faisons actuellement à Madrid." Il aurait pu - sans doute - ajouter que nous prions souvent pour leur avenir et l'avenir de l'Église, avec eux et pour eux.

2011-09 >> Humanitaire, apprends-leur...
"Ne pas se croire indispensable, mais travailler à devenir inutile." A 59 ans, un spécialiste français de la chirurgie de la main va régulièrement à Gaza non seulement pour opérer, mais surtout pour former sur place des chirurgiens palestiniens. Voilà "l'humanitaire supérieur." En Chine on dit : "Au lieu de leur donner du poisson, apprends-leur à pécher".

2010-10 >> "Irène", opération pacifiste
Sept pacifistes juifs, dont un survivant de la shoah de 82 ans, ("C'est un devoir sacré pour moi de protester contre la persécution, l'oppression et l'enfermement de tant de gens, dont plus de 800.000 enfants, à Gaza") ont tenté de briser le blocus maritime de Gaza, à bord d'un petit voilier, avec une aide symbolique pour la population de Gaza (jouets, livres, médicaments). Israël les en a empêché en envoyant sur zone 10 navires de guerre ; pas moins !

2010-08 >> Éduquer au dialogue
Une première école catholique a été ouverte en 1854. Actuellement, en Israël, Jordanie et Palestine, on en compte 45, fréquentées par 15.000 jeunes. Quand les tendances fondamentalistes visent à séparer les communautés, ces écoles, ouvertes à tous, préparent patiemment au dialogue.

2010-08 >> Israël - Gaza, même modèle
"Même s'il se donne une façade d'état laïque garant des libertés, Israël se comporte de plus en plus comme un régime militaire confessionnel juif", déclare le patriarche latin de Jérusalem. Car pour des raisons électorales, les petits partis religieux pratiquent un chantage fondamentaliste. Il ajoutait d'ailleurs "il existe une certaine analogie avec Israël dans la bande de Gaza où se met en place une sorte d'état confessionnel musulman". Dans de telles conditions, comment construire la paix ?

2010-04 >> Chrétiens de Terre sainte
Heureusement, tous les chrétiens n’émigrent pas : restent encore en Jordanie, 200.000, dont 50.000 catholiques latins - en Palestine, 54.000, dont 18.000 catholiques latins et en Israël, 120.000, dont 27.000 catholiques latins arabes et 300 catholiques latins hébréophones.

2009-12 >> Première béatification
Événement extraordinaire à Nazareth : le 22 novembre, présidée par le patriarche latin de Jérusalem, première béatification en Terre Sainte d'une arabe catholique, née à Jérusalem en 1843, co-fondatrice des Soeurs du Rosaire, éducatrices, mais aussi engagées dans d'autres domaines sociaux, (hôpitaux, dispensaires, asiles de vieillards, orphelinats, hôtellerie pour les pèlerins).

2009-12 >> Chrétiens du Moyen Orient
La proportion des chrétiens de toutes dénominations se réduit inexorablement : au Liban de 51 à 36% de la population ; en Terre Sainte de 6,8 à 1,8% ; en Irak de 3,2 à 1,4%. De plus, les catholiques sont une minorité dans la minorité : même pas deux millions sur plus de onze millions de chrétiens dans la région : un million au Liban, 350.000 en Iraq, 300.000 en Syrie, 200.000 en Égypte, 62.000 en Israël, 45.000 en Jordanie et 20.000 dans les Territoires palestiniens. Mais ils ont une grande influence grâce à leur engagement social et éducatif qui n'a jamais fait défaut.

2009-07 >> Terre Sainte : Retour aux sources
Ce mois-ci, en Terre sainte, pour 1.700 étudiants français, retour aux sources sur les traces du peuple de Dieu, et sur les traces de Jésus Christ : dans le désert, la Galilée et la Judée, au bord du lac de Tibériade, à Jérusalem. Quelle chance, pour eux, mais aussi à leur retour pour leurs communautés en France !

2009-06 >> À Gaza, "pleurer avec ceux qui pleurent"
Une délégation interreligieuse composée de rabbins hébreux, de prêtres catholiques et d'imams musulmans, s'est rendue dans la bande de Gaza, la parcourant de long en large et laissant à la population un message de paix et d'espérance. L'initiative baptisée "Convoi pour la paix" et a été saluée avec joie et émotion par la population locale (environ 16.000 hommes, femmes et enfants).

2009-06 >> Pélerinage du pape en Terre Sainte
Benoit XVI a pu vénérer les sanctuaires chrétiens (le Mont Nébo, Bethléem, le Jourdain, Nazareth, le Saint Sépulcre à Jérusalem). Mais il a aussi prié au Mur des lamentations, et visité le Yad Vashem et la Mosquée. Il a célébré la messe à Amman pour 20.000 pélerins, et pour 40.000 à Nazareth. Il a rencontré le roi de Jordanie, Simon Pérès le chef de l'État d'Israel, et Mamoud Abbas, président de l'État palestinien, adjurant chacun de construire la paix. Il a rencontré les juifs et les musulmans, appelant tous les fils d'Abraham à dialoguer pour que la paix naisse de l'unité. "J'ai entendu l'appel au respect de l'autre, à la recherche d'une solution, d'une pacification, à la création de ponts plutôt que l'élévation de murs : c'était fort." résume le patriarche copte catholique d'Alexandrie.

2009-06 >> Terre Sainte : combien de chrétiens ?
Après 1948, la moitié des 70.000 chrétiens alors présents ont émigré vers la Jordanie, le Liban, ou en Occident. Les chiffres actuels diffèrent : En Israël, 151.000 selon les israéliens, ou 400.000 selon d'autres sources ; dans les Territoires palestiniens, 49.000. Les catholiques sont les plus nombreux (entre 65 et 90.000, dont la moitié de rite latin, et de 30 à 40.000 grecs-catholiques). Les grecs-orthodoxes sont 45 à 50.000, les protestants 17.000, les syriens-orthodoxes 2.500. On trouve aussi des communautés d'arméniens-apostoliques, des coptes et éthiopiens orthodoxes. L'émigration continue encore actuellement.

2009-04 >> Déplacements du Pape hors d'Italie
Benoit XVI s'est déjà rendu en Amérique latine et dans plusieurs pays d'Europe, mais jamais en Afrique, un continent où le catholicisme connaît pourtant une certaine vitalité (17 % des africains sont catholiques; malgré tout, l'Afrique reste sous-représentée dans la hiérarchie de l'Église, par seulement 16 cardinaux sur 194). Du 8 au 15 mai Benoît XVI sera en Terre Sainte, en Jordanie, en Israël, et en Palestine, où Paul VI et Jean Paul II l'y ont précédé.

2009-04 >> Pour un Synode du Moyen-Orient
Le Pape a jugé "une bonne idée" la suggestion de l'archevêque de Kirkuk de réunir un Synode des Églises du Moyen-Orient, (de rite arménien, chaldéen, copte, maronite, melkite, syriaque) d'Irak, Liban, Syrie, Jordanie, Égypte et Palestine. Les questions d'actualité intéressantes à affronter ne manquent pas : comment freiner l'exode des chrétiens, et comment entrer en dialogue avec les musulmans, en cherchant "un nouveau langage qui ne soit pas apologétique ou polémique". Il faudra au moins un an pour tout mettre en place.

2009-03 >> Le pape en Israël
L'habitude se prend tout doucement : un pape va au moins une fois à Jérusalem. Après Paul VI et Jean Paul II, Benoit XVI ira en Terre Sainte en mai. Il visitera Israël, les Territoires palestiniens et la Jordanie, où il rencontrera les évêques d'Iraq.

2008-05 >> Le marteau et l'enclume
Pour les juifs, les palestiniens sont un risque de sécurité ; pour beaucoup de musulmans, au contraire, ils sont des complices "pro-occidentaux du colonialisme". "Il y a 50 ans, les chrétiens faisaient encore 10% de la population arabe, alors qu'aujourd'hui, ils sont moins de 2%", a déploré le nouveau patriarche de Jérusalem, originaire de Jordanie. Son prédécesseur était né à Nazareth.

2008-01 >> Une conférence de plus
Bush en avait besoin pour paraître avoir fait quelque chose avant de disparaître de la scène. Mais à qui fera-t-on croire qu'on a avancé vers la paix ? Depuis 1991, tous les ans ou tous les deux ans on organise une conférence, un sommet, on conclut un accord, qui ne donnent rien sur le terrain ; pendant que les israéliens continuent de coloniser la Cisjordanie, ou de se réserver 80% des nappes phréatiques de la même Cisjordanie, et de faire le blocus de Gaza où s'affrontent hardiment Hamas et Fatah. Spectacle de marionnettes où adversaires et arbitre tiennent à peine debout ! Malheureusement, tous les jours on compte les morts, surtout palestiniens !

2007-11 >> Plus de télévision chrétienne
Début novembre, l'unique télévision privée chrétienne de Palestine, fondée en 1996 par un orthodoxe, a été contrainte d'arrêter ses émissions devant les menaces, et aussi par manque de fonds. Elle était devenue la voix du christianisme au Moyen Orient, et un point de rencontre pour les chrétiens, les juifs et les musulmans ; outre les messes du dimanche, elle diffusait le vendredi une prière musulmane.

2007-05 >> Dégats collatéraux au Moyen-Orient
De sources officielles, près de 400 enfants ont été tués au Liban l'été dernier, et en 2006, 124 dans les Territoires palestiniens et 8 en Israël. Aucune statistique ne dénombre ceux qui meurent de faim en Afrique, ou dans les rues en Amérique latine ou en Asie. D'ailleurs à quelle catégorie de nuisibles imputer ces "dégats collatéraux" ? Pas plus les nantis que les belligérants de tout acabit ne s'en sentent responsables. Qui d'ailleurs reconnaît pécher - parfois/rarement - "par omission" ?

2007-03 >> Nos frères chrétiens ignorés du Proche Orient
On compte 10 à 12 % de chrétiens au Proche Orient (égypte, Syrie, Irak, Jordanie, Liban, Israël-Palestine). Certains parlent encore la même langue qu'autrefois Jésus. Presque ignorés par l'Occident, ils sont, avec des traditions et des rites divers, les derniers descendants des premiers chrétiens, toujours suspectés depuis les croisades, souvent persécutés. Les guerres du Liban, d'Israël et du Golfe augmentent leur mal-être et leur envie d'émigrer. Pour la seule Terre sainte, les chrétiens sont aujourd'hui moins de 12% (65% de la population en 1965).

2006-12 >> Le Christ a abattu le mur d'inimitié (Eph 2,14)
"Les gouvernements ont l'obligation de prendre soin de leurs frontières, toutefois ils ne doivent pas nuire aux droits de l'homme. La construction de murs et l'application exagérée de mesures inhumaines ne semblent pas être la réponse juste ni appropriée pour contrôler l'émigration", affirment les évêques mexicains. "Ce sont les murs de l'intransigeance, de l'intolérance, ou du manque de négociation entre les gouvernements impliqués, qui doivent être détruits pour créer parmi les nations des liens authentiques qui apportent au monde d'aujourd'hui des solutions justes".

2006-07 >> Démission motivée
Le ministre du Tourisme était le seul chrétien du cabinet. Il a démissionné en raison de la recrudescence des violences inter-palestiniennes.

2006-06 >> Les otages du hamas
"Le boycott d'un peuple est toujours injuste. On ne peut pas démolir un peuple pour démolir un régime" a déclaré le patriarche latin de Jérusalem. L'Union Européenne et les États-Unis ont gelé leur aide à l'autorité palestinienne et exigent pour la reprendre que le hamas, sur leurs listes d'organisations terroristes, renonce à la violence et reconnaisse Israël. Le patriarche ajoute : "Donner du pain, c'est bien, mais un peuple a besoin de sa liberté avant son pain quotidien, pour l'obtenir tout seul et ne pas rester à la merci de tout le monde".

2006-05 >> L'Église arc-en-ciel
"Nous sommes tous des étrangers, originaires de 44 pays, mais dans la prière nous devenons une seule famille... L'année dernière, nous avons eu, après 42 ans, la grâce de deux ordinations sacerdotales ; et deux autres prêtres étrangers ont demandé de servir notre diocèse" écrit l'évêque Mgr Fouad Twal, palestinien, qui a été nommé récemment coadjuteur (futur successeur) du patriarche de Jérusalem.

2006-04 >> Le mur de concentration
Un mur de plus de 600 km et de 8 m de haut parquera les palestiniens dans les territoires que voudra bien leur laisser Israël. La folie sécuritaire, renforcée par l'arrivée au pouvoir du Hamas, est mauvaise conseillère. Ce mur est une véritable provocation, le contraire d'une assurance de paix en Orient. Sharon pourra être reconnu plus tard comme l'inventeur d'une forme moderne de concentration.

2006-04 >> "Le" ministre chrétien
L'entrepreneur grec-orthodoxe de Bethléem Tanas Abu Aita, est le seul chrétien dans le gouvernement palestinien.

2006-03 >> Un nouvel évêque de Galilée
Un palestinien arabe, fondateur d'une école multi-confessionnelle à Nazareth, d'une université arabe chrétienne, par ailleurs bon connaisseur du talmud, vient d'être nommé archevêque grec-catholique de Galilée.

2004-12 >> L'intifada meurtrière
Depuis septembre 2000, la seconde intifada a fait 4.346 victimes, 3.326 Palestiniens, 948 Israéliens, et 72 d'autres nationalités.

2004-12 >> Terroriste et Nobel
Arafat, champion de la Palestine, a été terroriste (comme d'ailleurs beaucoup d'hommes et de femmes en vue d'Israël). Ceux qui lui reprochent sa violence ont été d'une certaine façon ses modèles. Mais il a aussi été nobélisé; car il a eu le mérite, avec d'autres, de croire que la paix se construit par le dialogue et les concessions, et d'avoir essayé un temps. Le terrorisme a toujours été - et sera toujours - à tous les niveaux la réponse désespérée à l'intransigeance et au refus de tout dialogue.

2004-11 >> Terre sainte : jeûne et prière le 22 décembre
Les 24 évêques de Terre Sainte, Liban, Irak, Jordanie, Koweit, Syrie, Djibouti, et de la péninsule arabique, ainsi que les évêques de Tunisie, Algérie, Maroc, Libye, Mauritanie et Sahara occidental, proposent que le vendredi 22 décembre 2004 "soit un jour de jeûne et de prière". Ils regrettent que "le sang continue à couler à Bethléem et dans toute la Terre Sainte", alors qu'approche le temps de l'Avent, les quatre semaines de préparation à la fête de Noël.

2004-04 >> Pays arabes: inquiétude des évêques
?Nous sommes préoccupés par la réaction palestinienne à venir.? L'assassinat par les israëliens du Cheikh Yassine rentrant de la mosquée leur fait craindre un ?conflit à connotations religieuses...? D'autant plus qu'à Pâques de nombreux pèlerins sont attendus en Terre sainte.

2004-04 >> Une pétition contre le mur
160 km de murs sont déjà construits; si rien n'est fait, ce sont 650 Km de murs qui seront achevés d'ici 2005. Membre observateur de la "Plate-forme des ONG françaises pour la Palestine", le Secours Catholique / Caritas France soutient la Campagne Internationale contre le mur de Palestine et lance une pétition. Alors que les Nations Unies demandent le démantèlement du mur, le gouvernement israélien ignore ces appels. Il en poursuit la construction, développe la colonisation, planifie l'annexion de nouvelles terres, en violation du droit international.

2004-02 >> "Des ponts, non des murs"
A l'issue de quatre jours de visites et d'entretiens, une délégation d'évêques catholiques d'Europe et des Amériques a publié une forte déclaration de solidarité avec les Eglises de Terre Sainte condamnant ceux qui versent le sang des innocents, de quelque côté que ce soit. Reprenant les mots du pape "non des murs, mais des ponts", les évêques, dénoncent ce qui apparaît comme une structure permanente, divisant les familles, les isolant des terres qu'ils cultivent et de leurs moyens d'existence, les coupant même de leurs institutions religieuses. "Nous avons vu les effets dévastateurs du mur de sécurité que l'on est en train de construire à travers les terres et les maisons des communautés palestiniennes." Comme Ariel Sharon ironisant à Rome même sur les paroles du pape, le chef de l'état d'Israël a accusé le patriarche latin de Jérusalem de "légitimer la terreur"! Malgré les souhaits échangés chaque jour (Shalom! Salam aleikoum!), la paix n'est pas pour demain.

2003-02 >> Manifester leur solidarité
Le président de la Conférence des évêques de France accompagné d'une délégation de l'épiscopat français s'est rendu pour Noël en Terre Sainte.

2003-02 >> Nous voulons la paix
Le Saint-Siège souhaite que l'attaque préparée par les Etats-Unis "n'ait pas lieu" et fait savoir à Washington son opposition à une "guerre préventive". Dans ses voeux, Jean Paul II a fermement condamné une éventuelle guerre en Irak [?la guerre est toujours une défaite de l'humanité?], et a réitéré son appel en faveur d'une Palestine libre et souveraine, vivant "côte à côte" avec Israël. Le cardinal belge Danneels s'oppose à une intervention armée en Irak. Pour lui, ce serait une étincelle dans le baril de poudre du Moyen-Orient. "Comme Evêques anglicans, nous déclarons que, dans l'état où sont les choses, il n'y a pas de bonnes raisons pour une guerre", (le représentant de l'Archevêque de Cantorbery à Rome). Plusieurs milliers de chrétiens américains ont participé à une journée de prières et de manifestations pour la paix en Irak, à Washington.

2003-01 >> La Custodie de Terre Sainte
La Custodie de Terre Sainte comprend actuellement Israël, Jordanie, Syrie, Egypte, Liban, Chypre et Rhodes. Y travaillent 300 franciscains environ provenant de 32 nations, et plus de 100 religieuses de différentes congrégations. Les sanctuaires confiés à leur garde sont le Saint Sépulcre, Bethléem et Nazareth, et 74 autres sanctuaires principaux et secondaires. Les Franciscains gèrent aussi 16 écoles (10.000 élèves environ, 500 enseignants), 4 maisons d'accueil pour pèlerins (450 lits), 2 maisons d'accueil pour personnes âgées et 2 pour les enfants.

2002-11 >> Terre Sainte: Église panachée
L'Église grecque-orthodoxe de Jérusalem est la plus ancienne communauté chrétienne en Terre Sainte. La hiérarchie est grecque, mais la majorité des fidèles sont des Palestiniens arabes. L'actuel Patriarche, grec, arrivé en Terre Sainte à 13 ans, est parfaitement arabophone.

2002-10 >> Dans l'oeil du cyclone
La Custodie de Terre Sainte comprend 334 Franciscains de 32 pays; ils ont la garde de 74 lieux saints bibliques. La Custodie assure la pastorale dans 29 paroisses et 79 églises; elle dirige, avec 400 professeurs, 16 écoles (10.000 élèves), 3 "Maisons Nouvelles" pour les pèlerins (450 places), 3 résidences pour le troisième âge et 2 maisons d'accueil pour les orphelins; elle offre ainsi 250 postes de travail dans différents services.

2002-09 >> Jean-Paul II est très net
"La coexistence entre Israéliens et Palestiniens ne peut résulter des armes. Ni les attaques, ni les murs de séparation, ni la riposte n'ouvriront jamais la voie à une solution juste au conflit en cours... Le pape souffre avec ceux qui pleurent leurs morts et les destructions, il se sent proche, avant tout, des nombreux innocents qui payent le prix d'une telle violence." Le pape a en outre condamné le "couvre-feu rigide, le jour de la prière hebdomadaire, (qui) empêche les croyants (musulmans) de se rendre dans leurs lieux de culte", estimant qu'il s'agit là d'une "violation d'un droit fondamental, celui de la liberté de culte".

2002-09 >> Paix aux hommes de bonne volonté
Dans une tentative sans précédent, les responsables chrétiens de Jérusalem se sont rendus à Gaza pour essayer de convaincre le leader spirituel du Hamas, le cheikh Ahmed Yassin, de cesser les attentats en Israël. Celui-ci, aussi borné et têtu que Sharon, après deux heures d'entretien, a rejeté vigoureusement l'appel des responsables d'Église. Chaque fois qu'un accord est en vue, intervient un attentat, et tout est à refaire!

2002-07 >> Le mur de la honte
Les murs ont longtemps parqué les Juifs dans les ghettos d'Europe. Aujourd'hui, les Israëliens s'enferment par souci de sécurité. Et les restrictions qu'ils mettent à la circulation des travailleurs palestiniens aboutissent à créer d'autres ghettos. On s'est réjouit quand est tombé le mur de Berlin; combien de temps encore dureront les murs et les ghettos en Israël?

2002-06 >> Occupation, violence
"Finie l'occupation, la violence cessera; la cause de toute violence étant l'occupation militaire israélienne des Territoires palestiniens". (Mgr Sabbah, Patriarche catholique de Jérusalem)

2002-06 >> Reconnaissance du patriarche orthodoxea
A cause de ses positions favorables aux Palestiniens, et parce que son Église est le plus gros propriétaire foncier d'Israël, la reconnaissance du gouvernement s'est fait attendre huit mois.

2002-06 >> Bethléem: Shalom! Salam!
Le Cardinal Roger Etchegaray, envoyé spécial du Pape, a célébré à Bethléem le dimanche 12 mai, une messe solennelle en l'église sainte Catherine, adjacente à la basilique de la Nativité, pour marquer la restitution de la basilique aux fidèles et au culte, après 39 jours de siège.

2002-04 >> Femmes en noir
Depuis 1988, date de la première Intifada, des femmes juives portent le deuil de la paix. Tous les mercredi, tout en noir, elles se rassemblent sur une place pour manifester, pour contester. Des Arabes, les ont rejointes. Actuellement, un peu partout des veuves, des mères, des épouses, des fiancées, manifestent contre les atteintes aux Droits de l'Homme, à Ankara, à Belgrade, à Séville, à Paris; toujours en noir, elles aussi.

2002-04 >> Spirale de violence
Une association française s'était mobilisée pour acheter 1200 oliviers. L'olivier est symboliquement l'arbre de la paix; mais c'est aussi un appoint alimentaire et une source de revenus pour les ruraux au Moyen-Orient. Seize personnes étaient allé les planter elles-mêmes à Beit-Sahour, en Cisjordanie. Trois jours après le départ de la délégation française, la terre où ils avaient été plantés ayant été confisquée par l'État d'Israël aux profit des colons, le 24 février, l'armée israélienne est venue les arracher. En France, des groupes non identifiés ont saccagé des synagogues, attaqué des Juifs. La spirale de la violence est inadmissible.

2002-03 >> Gaza devient un camp de concentration
Trois observateurs italiens témoignent: ?Depuis un an, aucun Palestinien ne peut en sortir. Sous les bombardements quotidiens, la bande de Gaza s'est convertie en un véritable camp de concentration de 40 kilomètres de long et de 7 kilomètres de large, où vivent plus d'un million de personnes. Les cinq mille israéliens qui y vivent superprotégés consomment 40 % de l'eau disponible et tiennent la majorité des terres... Les excavateurs ne s'arrêtent jamais, détruisant les maisons, les oliveraies et les plantations palestiniennes trop proches des maisons des colons israéliens. Beaucoup de gens se voient dans l'obligation de vivre sous les tentes, puisque leurs maisons ont été détruites par les bombardements ou les excavateurs." Ils concluent: "Le terrorisme ne se combat pas avec des bombes, en refusant de reconnaîtres les droits fondamentaux et la dignité de tous, même des ennemis."

2002-02 >> Assise: Jamais plus la guerre!
"Jamais plus la violence! Jamais plus le terrorisme! Que chaque religion, au nom de Dieu, porte sur terre Justice et Paix, Pardon et Vie, Amour!" a conclu le Pape à la fin de la rencontre interreligieuse. Alors que 200 leaders religieux priaient à Assise, l'ancien chef des forces libanaises était assassiné au Liban, et les troupes israéliennes faisaient usage de la violence dans les territoires occupés. Entre autres absents d'Assise: des représentants de Chine (environ un milliard de personnes!) de Cuba, de Myanmar et du Laos.

2002-02 >> Israël empêche une Marche pour la Paix
La "Marche pour la Justice et pour la Paix" qui avait été organisée le lundi 31 décembre par les autorités chrétiennes de Jérusalem n'a pu se dérouler complètement. Comme on le craignait, l'armée israélienne a empêché les quelque 2.000 participants rassemblés à Bethléem de se rendre jusqu'à la Ville Sainte. Bloqué à un barrage, le cortège dont faisaient partie des pacifistes palestiniens et israéliens provenant d'Europe, s'est recueilli en prière, dirigée par le Patriarche latin de Jérusalem, Michel Sabbah.

2002-01 >> Est-il interdit de fêter Noël?
Oui, évidemment en régimes communistes (Chine, Vietnam, Corée du Nord) ou en Arabie Saoudite et en Mauritanie, pour cause de fondamentalisme islamique intolérant... Les chrétiens du Soudan, de quelques États de l'Inde, de régions entières du Nigeria et de certains Etats d'Indonésie ont dû rester "discrets", secrets. En Israël, à cause de la forte immigration russe de ces dernières années, les juifs ultraorthodoxes, résignés, sont bien obligés de tolérer Noël... (tout en ghettoïsant Arafat à Ramallah)!

2001-09 >> Guérilla, colonisation = violence
Comme le rappellent le plan égypto-jordanien et le "Rapport Mitchell", la violence, ce n'est pas seulement la guérilla palestinienne, mais aussi, organisée indistinctement par tous les gouvernements israéliens à partir de 1967, la colonisation inexorable des territoires palestiniens par les Israéliens d'extrême droite.

2001-03 >> Détruisez plutôt les églises
Le Patriarche latin de Jérusalem prend la défense des pauvres et des petits. Il supplie les Israéliens: "Détruisez nos églises, mais épargnez les maisons de nos fidèles; s'il vous faut à tout prix une punition collective et s'il faut une rançon pour racheter la tranquillité des enfants innocents et des familles, nous offrons nos églises... Essayez de voir que le Palestinien, chrétien ou musulman, n'est pas l'image que vous êtres décidés à voir. Il n'est pas le terroriste ni l'homme qui veut haïr et tuer... Il y eut un temps où, vous-mêmes, vous avez réclamé votre liberté et avez poussé le même cri de l'opprimé... Ce que vous appelez mesures de sécurité est tout simplement une invitation à plus de violence. Redonnez la terre à ses propriétaires, redonnez-leur leur liberté..."

2001-03 >> Artisan de paix récompensé
Le Père Elias Chacour, palestinien, 61 ans, prêtre catholique de rite grec melkite, choisi parmi plus de 1.000 personnes présentées par des organisations religieuses de 125 pays, s'est vu attribuer le Prix japonais bouddhiste pour la Paix 2001 "Niwano" (récompensant une personne ou à une institution pour son travail dans le domaine de la paix, de la réconciliation, du dialogue inter-religieux, de la non-violence, des droits de l'homme). Dans ses Instituts d'Education Mar Elias, (plus de 4.000 élèves et étudiants) il forme des jeunes appartenant à des ethnies, cultures et religions différentes.

2000-01 >> Querelle clocher-minaret
Les Musulmans, majoritaires dans la ville de Nazareth, veulent édifier une mosquée près de la basilique de l'Annonciation. Les Patriarches de Terre Sainte ont riposté par la fermeture des Lieux Saints. Les fondamentalismes risquent de détruire une bonne entente de 14 siècles. Mais les chrétiens sont de plus en plus rares en Terre Sainte: 28 % en 1947, 1,5 % aujourd'hui!

1997-10 >> Les catholiques
Les catholiques représentent 2,7 % de la population d'Israël. Malgré une forte émigration, ils sont aujourd'hui 157.000, de différents rites, dont 30.000 dans les territoires palestiniens, les Grecs meikites sont les plus nombreux (50.000); puis les Latins (30.000), les maronites (7.000), les Arméniens (1.000). Les Coptes et les Chaldéens sont quelques dizaines. Tous ont maintenant un statut légal.

1997-09 >> Intransigeances
Face à l'intransigeance des Palestiniens les plus durs, peu enclins aux concessions diplomatiques, les Israéliens, qui n'ont jamais obéi à l'ONU (avec l'appui des Américains), ont adopté une attitude encore plus intransigeante, et parfois provocante. Réclamant qu'on se souvienne de la Shoah, au nom de la sécurité, ils torturent les Palestiniens, au mépris des droits de l'homme. La peur est toujours mauvaise conseillère.

1997-05 >> Chrétiens reconnus
En janvier ont été élus 82 membres du Conseil de l'autonomie palestinienne; trois sièges ont été réservés aux chrétiens pour représenter la minorité chrétienne (2 %).

1996-11 >> Pardon pour les croisades
900 ans après le premier départ en croisade, des marcheurs, catholiques et protestants, de Paris et d'Allemagne, se dirigent vers la Palestine. "Les croisés ont laissé une durable amertume chez les Musulmans, nous voulons maintenant vivre avec eux un expérience de fraternité." Ils arriveront en 1999, car sur leur trajet, ils cherchent à rencontrer les musulmans pour leur demander pardon. En Hongrie, des Turcs ont été touchés: "Nous attendions cela depuis neuf siècles".

1995-10 >> Gaza: présence chrétienne
Dans la principale ville palestinienne, les chrétiens sont moins de 1 %, en majorité des grecs orthodoxes. Les catholiques sont environ 200, mais leur paroisse est très vivante. Yasser Arafat, dont la femme est chrétienne, a visité deux fois la paroisse catholique.

1995-08 >> Construire la paix
Yasser Arafat et Shimon Pères ont bien des difficultés à construire la paix au Proche-Orient, les extrémistes cherchant à torpiller leurs efforts. Toute la Bible témoigne au long des siècles que le nom de la ville sainte "Jérusalem" parle de la paix sans qu'il soit possible de l'établir durablement dans la région!

1995-07 >> Mort sous la torture
Un Palestinien est mort en Israël après avoir été torturé par le service de renseignement. La barbarie du nazisme a laissé des germes d'inhumanité même chez ses principales victimes, et même dans le pays qui symbolise la résurrection du peuple juif. Personne n'est à l'abri de la contagion de la haine.

1995-02 >> Douze confessions à Jérusalem
En novembre dernier, tous les chefs d'Églises de Jérusalem se sont réunis pour réfléchir au statut de la Ville Sainte. Ce sont le Patriarcat latin, la Custodie, les vicariats melkite (grec catholique), maronite, et syrien, pour les catholiques; les patriarcats grec-orthodoxe et arménien, les archevêchés copte, syriaque, et éthiopien; pour les Orientaux; ainsi que les évêchés anglican et luthérien pour les Protestants. Une mosaïque de confessions, dont on prend conscience en visitant le Saint Sépulcre!

1994-02 >> Droits de l'Homme
Les projets de prix des Droits de l'Homme proposés aux votes des lecteurs de La Croix étaient tous très méritants: la santé des Palestiniens, les droits des femmes au Maroc, les réfugiés tibétains en Inde, les enfants victimes du tourisme du sexe en Thaïlande et aux Philippines, aide aux prisonniers politiques aux Philippines, création d'une école en Ouganda.

1994-02 >> Relations avec le Vatican
Israël et le Vatican "enfin d'accord" pour établir des relations diplomatiques, le Pape aura donc un nonce à Jérusalem, à côté de l'évêque latin, Mgr Michel Sabbah, qui est un Palestinien.

1992-09 >> Un prélat proche
Le dernier prélat de Tunis, Mgr Callens, était français. Pour le remplacer, le Pape envoie un prêtre palestinien, Mgr Fouad Twal, 52 ans, né en Jordanie. Après 6 ans de ministère paroissial en Jordanie et en Palestine, il a servi comme diplomate du Saint Siège. Avec lui, arabe, l'Eglise se fait plus proche des Tunisiens.

1992-09 >> Chrétiens en Terre Sainte
Sur une population de 2 millions d'Arabes palestiniens, les chrétiens de Terre Sainte sont environ 130.000. dont 40.000 dans les territoires occupés.

1991-04 >> Eglise universelle
Une Soeur missionnaire en Lybie écrit: "Nous nous retrouvons, Coréens, Philippins, Indiens, Pakistanais, Béninois, Togolais, Ghanéens, Palestiniens, Syriens, Libanais, Egyptiens, Polonais, Tchèques, Italiens, et Français, pour célébrer l'Eucharistie... Les pays d'origine des huit enfants à qui je fais le catéchisme sont: Bénin, Togo, Ethiopie, Pérou, Laos, et France... En communauté, nous sommes 5 soeurs, d'Italie, du Liban, d'Espagne et de France." Pour les Musulmans qui cherchent, une telle Eglise est vraiment universelle, pas seulement occidentale.

1991-03 >> Sur la terre du Christ
En Israël, les chrétiens de toutes confessions sont 106.000 sur plus de 4.500.000 Israéliens (chiffres de 1989). Dans les territoires occupés (plus d'un million et demi d'habitants), ils représentent environ 2,3 %. A Jérusalem (550.000 habitants), ils sont 14.600, à Nazareth 29 %, à Bethléem 40 %. L'émigration continue.

1990-12 >> Les arabes chrétiens
A cause du manque d'avenir en Israël, à cause aussi de la violence, les Arabes chrétiens des territoires occupés continuent d'émigrer. Ils sont quand même encore 50.000, la plupart à Jérusalem.

1990-08 >> Une mosaïque de rites
En Terre Sainte, on rencontre des catholiques divers, latins, melkites, maronites, arméniens, syriens, chaldéens et coptes. Sans compter les chrétiens orthodoxes (grecs, arméniens, syriens, chaldéens, et coptes), et les Protestants de multiples dénominations (anglicans luthériens, presbytériens,...). Unité, uniformité, unanimité...

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/04/2007
1ère public.: 30/11/1995