LogoAppli mobile

Filigranes - Recherche par pays

Sri Lanka

Si ces nouvelles ragaillardisent votre Foi et votre espérance,
si elles nourissent votre prière en vous invitant à la louange ou à la supplication,
si elles vous amènent à vivre plus solidairement...
alors, n'hésitez pas à les diffuser !

2012-04 >> S'unir pour sauver la paix
La guerre civile a duré 26 ans, de 1983 à 2009. Elle opposait les sri-lankais, bouddhistes, aux tamouls, d'origine indienne, hindouistes (18% de la population). Elle a causé plus de 70.000 morts, 12.000 disparus, plus de 200.000 déplacés 39.000 veuves, et combien d'orphelins ? Elle risque de diviser maintenant les catholiques (un tiers sont tamouls, deux tiers cinghalais). L'évêque de Mannar et 30 prêtres demandent aux Nations-Unies de juger le gouvernement sri-lankais pour "cri- mes de guerre", tandis que le cardinal archevêque de Colombo considère cet appel comme une "ingérence dans la souveraineté du pays". Pourront-ils se réconcilier et venir en aide aux victimes de la guerre ?

2011-12 >> Tout l'or du monde...
"La vie d'un jeune travailleur, d'une jeune travailleuse vaut plus que tout l'or du monde, car il (elle) est fils/fille de Dieu." Le diocèse de Colombo commémore la naissance du Père Joseph Cardijn, 1882-1967, fondateur belge de la JOC, la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, promoteur de la mission dans le monde du travail. La JOC du Sri Lanka compte entre 300 et 400 membres dans quatre diocèses. Au niveau national, il y a environ 50 équipes, dont 23 pour le seul diocèse de Colombo. L'archevêque de Colombo reçoit deux auxiliaires, dont l'un pour les tamouls, signe que l'Église veut travailler pour la paix dans le pays.

2010-08 >> Amalgame occident/chrétien
De nouveaux manuels scolaires d'histoire, liant chrétienté et culture occidentale, propagent un amalgame tendancieux. Ils peuvent faire croire que le christianisme voudrait détruire la culture cinghalaise. L'archevêque de Colombo a protesté ; ils seront revus et corrigés.

2010-05 >> Réconcilier deux peuples
14 millions de cinghalais et 4 millions de tamils ; les combats ont cessé après 30 ans de guerre. Au printemps 2009 et jusqu'à décembre, plus de 350.000 civils tamils innocents ont été entassés de force dans une zone neutre, où au moins 20.000 d'entre eux sont mort de privations. Dans ces camps, il leur a été refusé jusqu'à l'assistance médicale. Ce traitement inhumain est encore vivant dans l'esprit des tamils. Reste maintenant à réconcilier les deux peuples.

2010-04 >> Fondation monastique
À la demande de l'archevêque de Colombo, quatre cisterciens ont quitté l'Autriche pour le Sri-Lanka. Il y existe une longue tradition de moines bouddhistes mais jusqu'à maintenant le monachisme chrétien n'est pas encore connu.

2009-08 >> Les réfugiés
En mai, deux millions de civils réfugiés ont fui de la vallée de Swat, pour trouver refuge et pour ne pas rester victimes des combats entre l'armée régulière et les miliciens talibans. Les civils fuyant les combats au nord-est du Pakistan sont plus de deux millions. - Alors que le sud du pays célèbre la victoire sur les "Tigres", près de 300.000 réfugiés civils, selon l'ONU, sont actuellement entassés dans les camps du gouvernement, dans des conditions de plus en plus critiques (manque d'hygiène élémentaire, et de soins).

2009-06 >> Finie la guerre, mais à quel prix !
D'après des estimations des Nations Unies, entre fin janvier et mi-avril, 6.500 civils ont probablement été tués et 14.000 blessés lors de l'offensive finale de l'armée contre l'insurrection séparatiste. En quatre mois, l'ONU pense que près de 200.000 personnes ont fui les combats et ont été parquées dans des camps dans le nord, où l'accès de la presse est limité au maximum. Fort du soutien de la Chine, du Japon ou de la Russie, Colombo a rejeté tous les appels de l'Occident à un cessez-le-feu et à un accès humanitaire à la zone de guerre. L'île compte 20 millions d'âmes (74% de cinghalais, 12,5 % de tamouls). L'insurrection des tamouls aura duré 37 ans, et aurait fait 100.000 victimes.

2009-04 >> L'Église au Sri Lanka
Sur 20 millions de sri-lankais, 69% sont bouddhistes, 15% hindous. Les 1,5 million de chrétiens, dont 1,3 million de catholiques, représentent comme les musulmans environ 8% de la population. Dans la guerre civile, sont impliqués 6.000 enfants soldats. Les évêques catholiques et anglicans ont demandé un cessez-le-feu pour diminuer les souffrances des non-belligérants. Mais le gouvernement, décidé à écraser la rébellion, refuse.

2007-11 >> Mieux se connaître pour s'estimer
Un pasteur baptiste américain, originaire du Sri Lanka, a déclaré à plusieurs reprises que les chrétiens devaient se montrer solidaires des musulmans en cette période où ceux-ci sont confrontés à des discriminations. Il exhorte les Églises à mieux connaître l'islam, une religion pacifique suivie par plusieurs millions de concitoyens, et à se rendre compte de quelle façon certains médias déforment l'image de l'islam.

2007-03 >> Combien d'enfants soldats ?
On estime qu'il y a au moins 250.000 enfants-soldats dans le monde. Les pays les plus concernés sont l'Afghanistan, le Burundi, le Tchad, la Colombie, La République Démocratique du Congo, la Côte d'Ivoire, les Philippines, le Myanmar, le Népal, le Sri Lanka, la Somalie, le Soudan et l'Ouganda, la Sierra Leone et le Liberia, ... 58 états ont pris l'engagement d'arrêter cette triste plaie du recrutement forcé des mineurs. En Somalie, il y a au moins 70.000 enfants-soldats, selon les Nations Unies, 200.000 selon plusieurs ONG.

2006-05 >> Loi anti-conversion
A l'instar des états hindouistes de l'Inde, sous la pression des moines bouddhistes, le Sri Lanka, se dote d'une loi anti-conversion. Malgré les promesses du nouveau gouvernement de respecter la liberté religieuse, les chrétiens craignent l'adoption de cette loi.

2006-02 >> Les Droits de l'Homme
En 2005, les Droits de l'Homme se sont détériorés dans plusieurs pays d'Asie (Népal, Bangladesh, Inde, Indonésie, Cambodge, Myanmar, Pakistan, Corée du Sud, Sri Lanka) où enlèvements, assassinats et tortures sont en augmentation constante.

2005-09 >> Liberté religieuse en danger
Un projet de loi présenté par des fondamentalistes bouddhistes menace la liberté religieuse. Elle abolirait les garanties de la constitution et ferait du bouddhisme la religion d'État. Car à côté de 75% de bouddhistes, vivent 15% d'hindouistes, 8% de chrétiens et 7% de musulmans. "Si la loi passe, dit un évêque, c'en est fini de nos oeuvres, écoles, orphelinats, etc..."

2005-06 >> Projet de loi anti-conversion
Après l'examen en seconde lecture devant le Parlement d'un projet de loi anti-conversion, d'origine bouddhiste, les chrétiens se mobilisent pour dire leur opposition résolue à ce texte menaçant les Droits de l'Homme à la liberté de conscience et de religion.

2004-10 >> Ouvriers de la mission
Les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée sont actuellement au nombre de 4.500, et ils sont présents dans 70 pays. Les OMI ?uvrent dans le domaine de la réconciliation nationale et de la cicatrisation des blessures du passé, au Sri Lanka, au Guatemala et aux Philippines où, au cours des sept dernières années, deux d'entre eux ont été assassinés.

2004-10 >> Prêtre à 72 ans
Il est entré au séminaire à 68 ans, après la mort de sa femme. Il était directeur d'un grand hôtel à Bangalore en Inde. Licencié en philosophie et en théologie, il vient d'être ordonné pour le service du diocèse de Colombo, dont il est originaire.

2004-02 >> Attentats
Les chrétiens sont environ 3,8 millions au Pakistan (2,5 % de la population, en majorité musulmane). A Karachi, la capitale, 11 personnes ont été blessées par de grenades lancées contre une église chrétienne du centre ville. En 2002, six attentats, 40 personnes. - Une église catholique a été incendiée près de Colombo, la capitale du Sri Lanka, dans un contexte de tensions avec une partie du clergé bouddhiste. Les chrétiens représentent 7,5 % de la population, bouddhiste à 70 %, et comptant 15 % d'hindouistes et 7,5 % de musulmans.

2003-12 >> 9 % de chrétiens
18 % des 20 millions des srilankais sont des tamils de religion hindoue; les chrétiens représentent 9 %, ainsi que les musulmans. La constitution du pays reconnaît au bouddhisme une position prééminente, mais garantit le droit pour les autres confessions de pratiquer librement leur propre religion.

2003-03 >> Les musulmans veulent la paix
Les Tamouls, hindouistes, et les Cinghalais, bouddhistes, sont en pourparlers pour la paix. Les Musulmans dont plus de 100.000 ont été déplacés par la guerre civile, considérés comme une troisième ethnie, représentent environ 7,5 % des 18,66 millions de Sri lankais. Eux aussi attendent la paix.

2002-07 >> L'aiguille de la balance
C'est ainsi que la Présidente, elle même bouddhiste, reçue par le Pape, voit l'Église. ?Les Evêques peuvent aider à parvenir à la réconciliation parce que de nombreux Tamouls sont catholiques et ont une grande confiance en eux.? Au Sri Lanka, vivent près de 20 millions d'habitants dont 69 % sont bouddhistes, 15 % hindous et 8 % musulmans; les chrétiens représentent 7,5 % de la population.

2002-04 >> Les petits pas de la paix
Après plus de 18 ans de guerre civile, la paix progresse au Sri-Lanka depuis le cessez-le-feu du 23 février. A la mi-mars, le premier ministre est allé à Jaffna, en région tamoule dans le nord de l'île; aucun autre ne l'avait fait depuis 1983! Au même moment, à l'initiative de deux diocèses du nord et du centre, quinze jeunes Tamouls sont venus offrir leur sang pour des malades cinghalais, tandis que des religieux bouddhistes, hindous, et musulmans étaient invités à une rencontre de prière. Des moines bouddhistes du sud ayant manifesté contre le premier ministre, qualifié de traître, 300.000 personnes se sont rassemblées pour prier pour la paix et soutenir les efforts du gouvernement, parmi lesquelles 5.000 catholiques, l'évêque en tête, des prêtres et des religieuses au coude à coude avec des moines et des moniales bouddhistes.

2002-03 >> En route vers la paix
Le 22 février, dans la ville de Vavuniya dans le nord du pays, le gouvernement et les Tigres de l'Eelam ont signé un protocole d'accord qui prévoit un cessez-le-feu pour une période indéterminée. ?C'est le début d'un voyage vers la paix. Nous venons tout juste de nous mettre en route? a déclaré le Premier ministre. La guerre civile au Sri Lanka dure depuis 1983, et a fait plus de 60.000 victimes.

2001-09 >> Arrestation de chrétiens
Huit chrétiens ont été arrêtés récemment en Arabie Saoudite lors d'une descente de police. Six millions environ de travailleurs étrangers résident en Arabie Saoudite dont 600.000 chrétiens (Philippins, Sri Lankais, Sud-Coréens, Indiens, Américains, Européens, Libanais, Africains). Malgré l'interdiction de construire des lieux de culte, ou même de célébrer en privé, des groupes de prière ou d'étude de la Bible existent pourtant dans les grandes villes. Le simple fait de posséder des objets non liés à l'Islam (chapelets, croix, images, Bibles) est un délit marqué par l'arrestation immédiate par la police religieuse, les "Mutawa'in".

2001-03 >> Aux pieds de la vierge
Au Sri Lanka, après 18 ans de guerre civile, une médiation norvégienne permet d'envisager un espoir de paix, mais une récession économique fait augmenter le coût de la vie et le mécontentement social. Face à la crise politique, sociale et morale, le pays s'adresse à Notre-Dame de Madhu, vénérée dans le Nord du Sri Lanka, par les fidèles de toutes les religions et de toutes les ethnies. En mars, la statue de Notre-Dame de Madhu sera portée en pèlerinage dans le Sud du Pays, pour obtenir le retour de la paix et de la solidarité. "Aux pieds de la Sainte Vierge, les deux communautés, cingalaise et tamoul, feront l'expérience de la véritable fraternité." Le 24 février, les cloches ont sonné dans toutes les églises, et vont se succéder heures saintes, messes, et neuvaines; le dimanche 25 mars sera consacré aux problèmes de justice, de paix et de réconciliation. Dans toutes les paroisses où sera passée la statue de Notre-Dame de Madhu, il y aura trois jours de prière continue.

2001-02 >> Construire la paix
Les évêques catholiques sri-lankais invitent leurs fidèles à construire la paix et à restaurer l'unité du pays "en s'élevant au dessus de leur appartenance ethnique, ... ce qui peut requérir de chacun de l'héroïsme." Une Vierge, Notre-Dame de Madhu, va circuler dans les évêchés du Sud pour créer un mouvement de prières et susciter des gestes de réconciliation. Au 15 août dernier, plus de 100.000 pélerins, tamouls et cinghalais confondus, s'étaient rendus à Mahdu, situé à la limite des zones des combats.

2000-10 >> Pélerinage à Notre-Dame
Malgré les dangers de la guerre, 100.000 pèlerins se sont rassemblés le 15 août, à Madhu, haut-lieu marial du Sri Lanka, situé en plein territoire rebelle, à 220 kms au nord de Colombo. En juin, une marche pour la paix avait réuni bouddhistes, hindous, chrétiens et musulmans dans une ville sainte du bouddhisme.

2000-04 >> Possible médiation norvégienne
La Norvège, qui avaient accueilli Israéliens et Palestiniens, offre de faciliter les négociations entre le pouvoir du Sri-Lanka et les rebelles Tamouls. Les évêques catholiques encouragent cette initiative, les bouddhistes refusent cette chance de paix. Le conflit a pourtant déjà coûté 55.000 morts. Les catholiques sont 1,2 millions (6,6 %, ?levain? de la population).

1999-11 >> Missionnaires à Cuba
L'Église au Bénin (près de 2 millions de baptisés sur 5,5 millions d'habitants) compte six congrégations locales de religieuses (406 Soeurs). Elle a déjà envoyé quatre religieuses missionnaires en Amérique centrale. Quatre autres de la même congrégation se préparent à aller missionner à Cuba. Des religieuses du monde entier sont présentes au Bénin: japonaise, vénézuélienne, indienne, tanzanienne, irlandaise, burundaise, croate, sri-lankaise, argentine, brésilienne, calédonienne, polonaise, colombienne, libanaise, sénégalaise, rwandaise, luxembourgeoise, camerounaise, malgache... Échanges admirables entre Églises!

1999-08 >> Séminaristes
Au Sri-Lanka, les évêques ont adopté des critères plus exigeants (études, vie spirituelle) pour l'entrée au séminaire.

1999-03 >> Un nonce chinois
Signe de l'universalité de l'Église: un prêtre chinois, originaire de Taïwan, parlant cinq langues, vient d'être nommé nonce apostolique au Sri-Lanka.

1999-02 >> Médecin musulman honoré
Un évêque du Pakistan a exprimé ses remerciements à un médecin musulman pour le travail accompli: 31 ans dans un hôpital catholique, tenu par des Soeurs du Sri-Lanka; il avait même institué des bourses sur son argent personnel.

1998-02 >> Excommunication levée
Un théologien sri-lankais, Oblat de Marie, 74 ans, avait été excommunié en 1997, pour un livre sur Marie publié en 1990. Il avait alors reçu le soutien d'autres théologiens. Il a été réconcilié en janvier, après avoir signé une profession de foi.

1997-12 >> Un geste de paix
Comme en 1995, quelques centaines de catholiques cinghalais du sud du pays ont participé très officiellement à un pèlerinage pour la paix à Notre Dame de Mahdu, dans le nord du pays tenu par la rébellion tamoule.

1996-10 >> Tamouls, réfugiés, cathos
Les Tamouls du Sri-Lanka sont environ 35.000 réfugiés en France, dont seulement 10 % admis comme réfugiés politiques. Les évêques du Sri-Lanka leur ont envoyé un prêtre comme aumônier. Au Sri-Lanka, vient de paraître le premier volume d'une encyclopédie catholique en cinghalais.

1996-05 >> Jaffna revit
Le diocèse de Jaffna est partagé entre gouvernementaux et rebelles par la guerre civile. En 1995, le grand séminaire diocésain avait été fermé. Il a été réouvert en janvier dernier.

1996-04 >> Bienveillance
En mémoire de son mari, catholique, assassiné en 1988, la Présidente a fait un don à un collège ouvert depuis 130 ans. Par ailleurs, deux prêtres arrêtés, accusés de soutenir la rébellion tamoule, ont été relâchés. Au Sri Lanka, où les bouddhistes sont 69 % et les hindouistes 15 %, les chrétiens et les musulmans représentent chacun 7 % de la population.

1996-02 >> Deux prêtres tamouls arrêtés
Accusés de passer de l'argent et du matériel sensible pour le compte des rebelles, deux prêtres tamouls ont été arrêtés début novembre. Les évêques de Colombo ont protesté auprès du gouvernement. A Noël, ils ont demandé aux fidèles d'être généreux en faveur des victimes de la guerre, quel que soit leur camp! Dans le diocèse de Jaffna, 18 des 48 paroisses sont fermées, seuls restent l'évêque, cinq prêtres et six religieuses. 300.000 personnes fuyant les combats se sont réfugiées dans la réduit tamoul.

1996-01 >> L'Église pour la paix
L'Église catholique est minoritaire au Sri Lanka. Mais après la visite du Pape, les évêques prennent position pour la paix, dans la guerre civile qui oppose les Tamouls du Nord au gouvernement central. Au Nicaragua, la Commission internationale reconnaît: "Les Eglises protestante et catholique, leurs pasteurs et agents pastoraux, ont fait avancer la réconciliation, et donc la paix". En Afrique de l'Est, les évêques demandent l'arrêt des guerres civiles.

1995-09 >> Démarches de paix
L'auxiliaire de Colombo, secrétaire de la conférence épiscopale, est allé avec deux autres catholiques, fin juin, rendre visite aux diocèses de Jaffna et Mannar, dans la partie tamoule de l'île. "Pour montrer que même si les pourparlers de paix ont échoué, la bonne volonté existe toujours entre les Cinghalais et les Tamouls". L'évêque de Mannar avait recueilli 25.000 signatures pour une pétition en faveur de la paix.

1994-10 >> Une minorité très active
Au Sri Lanka, au milieu des Cinghalais bouddhistes et des Tamouls hindouistes, les catholiques représentent une minorité de 6 à 7 %, active surtout auprès des plus démunis. Elle pourrait jouer un rôle dans la difficile et longue réconciliation nationale.

1993-12 >> 100 ans de syndicalisme
Le tout premier syndicat est né il y a cent ans dans une imprimerie catholique. Et ce n'est qu'en 1935 que fut promulguée une loi sur les syndicats. Mais actuellement les excès de fondamentalistes chrétiens donnent du christianisme une image négative du christianisme.

1992-04 >> Pas mort, l'esclavage
Des touristes, d'Europe et des Etats Unis surtout, exploitent l'Asie du Sud-Est. Aux Philippines, en Thaïlande, des trafiquants leur trouvent des esclaves, femmes ou enfants! Les évêques du Sri Lanka, protestent contre des projets touristiques, occasions de "safaris du sexe", également dénoncés par Médecins sans Frontières... Une campagne a été lancée contre cet esclavage honteux... au moment où l'on enterrait l'Abbé Talvas, fondateur du Nid et de Vie libre. Au Pérou, les évêques dénoncent le commerce des enfants, vendus pour être "adoptés" aux USA.

1991-06 >> Missionnaires orientaux
De Mésopotamie, l'Irak actuel, en 635 le patriarche envoya en Chine le premier missionnaire. L'évangélisation se développa jusqu'au 13e siècle. On trouvait des chrétiens au Kurdistan, au Turkestan, au Tibet, en Chine, au Sri Lanka et aux Indes. D'Egypte à Pékin, on dénombrait plus de 240 diocèses et 60 à SO millions de fidèles.

1991-06 >> Sept pour cent
Au Sri Lanka, sur près de 16 millions d'habitants, dont 7 % de catholiques (9 diocèses, 590 prêtres), les Tamouls sont 3 millions, bouddhistes et chrétiens. Plus de 200.000 réfugiés sri-lankais, dont 50 % d'enfants, vivent dans des camps au Sud de l'Inde. En Inde du Sud, on compte 55 millions de Tamouls, (14 diocèses en pays tamoul). En région parisienne, on en compte environ 15.000, souvent originaires de Pondichéry.

1991-04 >> 700 camps de réfugiés
Une personne sur 16 au Sri Lanka est un réfugié dans son propre pays, où l'on compte près de 700 camps de réfugiés, à 80 % Tamouls (souvent chrétiens). Un appel récent des évêques catholiques en faveur de la paix a fait impression dans l'opinion publique. Aucune communauté, cingalaise, tamoule, bargha, musulmane, n'a été épargnée par la guerre civile.

1991-01 >> Toujours la guerre civile
Depuis 15 ans, Cinghalais (74 %) et Tamouls (18,2 %) se combattent. Les 7,6 % de baptisés, catholiques et autres, (sur 17 millions de Srilankais) se retrouvent dans les deux ethnies. On recense aussi 7,6 % de Maures musulmans. Personne n'a encore trouvé la solution de ce puzzle ethno-religieux. A Trincomalee, les "Tigres" (révoltés) ont envahi l'église, massacré les fidèles, et incendié le bâtiment.

1990-11 >> Dialogue avec l'hindouisme
7 évêques d'Asie (Bangladesh, Corée du Sud, Inde, Sri Lanka) ont passé 10 jours dans un ashram indien. "Si nous souhaitons faire appel au coeur même de l'Asie, il nous faut cheminer plus loin sur le chemin de la contemplation..." Une religieuse du diocèse de Soissons vit dans un ashram qu'elle a fondé, et dialogue avec les hindous.

1990-08 >> 150 ans d'amour missionnaire
Les Petites Soeurs des Pauvres, nées en 1839, sont au Chili depuis 1885, en Colombie depuis 1S99, et en Argentine depuis 1907. Comme à Samoa, au S'ri -Lanka, en Nouvelle Zélande, en Turquie.

1990-06 >> Missionnaires sans frontières
Les Oblats de Marie Immaculée viennent de fonder au Nigeria. Dans cette mission, quatre prêtres et un frère, l'un du Lesotho, deux du Zaïre, un autre du Cameroun et le dernier du Sri Lanka. L'Evangile abolit les frontières et fait de tous les hommes des frères.

1990-05 >> Les Oblats fondent
Les Oblats de Marie Immaculée, fondés par Mgr de Mazenod, fondent au Nigeria, dans le diocèse d'Orlu. La première équipe comprend deux Zaïrois, un Camerounais, un du Lesotho, et ils seront rejoints par un Sri-Lankais.

1990-04 >> Présence franciscaine
En Chine continentale, on trouve 47 frères. Ils s'implantent en Thaïlande et au Sri Lanka. Par ailleurs, les Fransciscains ont un "projet Afrique".

1990-01 >> Les Droits de l'Homme
Le Conseil presbytéral de Colombo a ouvert un secrétariat diocésain des Droits de l'Homme. On sait les difficultés qui existent entre Tamouls et Cinghalais.

1990-01 >> Union des croyants
A l'université de Dacca, a été ouvert un centre de prière, commun aux musulmans, aux hindous et aux chrétiens. Au Sri Lanka, avant chaque réunion, les ministres prient chacun selon sa foi (20 bouddhistes, 2 hindous, 2 musulmans, 3 catholiques).

1990-01 >> Missionnaire
Le Sri Lanka arrive juste après les Philippines, Timor oriental et le Vietnam, pour le pourcentage des catholiques par rapport à la population. L'Eglise du Sri Lanka envoie des missionnaires en Inde, au Pakistan, au Bangladesh, dans les Emirats arabes, et même en Scandinavie!

1989-11 >> Martyrs
24 missionnaires assassinés de janvier 88 à mars 89, Philippines, Zimbabwe, Madagascar, Sri-Lanka, Colombie, Angola, Pakistan, Mozambique, Japon.

1988-07 >> Eglises troublées
Le Brésil fête en 1988 le centenaire de l'abolition de l'esclavage. L'Eglise s'interroge. La moitié de la population descend des esclaves noirs. Mais jusqu'à une époque récente, noviciats et séminaires n'acceptaient pas de Noirs. D'où une trentaine de prêtres noirs, et trois evêques seulement sur trois cent soixante trois! Au Sri Lanka, les affrontements entre Tamouls et Srilankais ont endommagé ou détruit beaucoup d'édifices religieux. Le gouvernement souhaiterait les remettre en état rapidement. Mgr Swampillai, évêque de Trincomalee, demande aux catholiques de donner l'exemple d'un style de vie et d'une faÇon de penser dignes de la démocratie. En Irian-Jaya, cette moitié de la Papouasie, annexée par l'Indonésie en 1962, le gouverneur indonésien musulman a demandé aux missionnaires d'aider l'administration à pacifier la région. De Java surpeuplée, arrivent des migrants, musulmans, dans une région chrétienne à plus de 80 %. Dépouillés, chassés, les autochtones sont massacrés s'ils résistent. Beaucoup ont fui dans l'autre moitié de l'île, en Papouasie Nouvelle-Guinée. Malgré une offre de retour, peu regagnent leur pays. "Quiconque au retour, confie un évêque luthérien, peut facilement disparaître sans laisser de traces". L'Indonésie refuse tout contrôle international.

1988-04 >> Assassiné
Un Père Oblat a été assassiné alors qu'il célébrait la messe, le 10 novembre dernier, dans le diocèse de Badulla au Sri-Lanka.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/04/2007
1ère public.: 30/11/1995