LogoAppli mobile

Filigranes - Recherche par pays

République Centrafricaine

Si ces nouvelles ragaillardisent votre Foi et votre espérance,
si elles nourissent votre prière en vous invitant à la louange ou à la supplication,
si elles vous amènent à vivre plus solidairement...
alors, n'hésitez pas à les diffuser !

2011-06 >> Naître, et mourir
L'Afghanistan, le Niger, la Guinée Bissau, le Yémen, le Tchad, la République démocratique du Congo, l' Érythrée, le Mali, le Soudan et la République centrafricaine sont les dix pays, dont huit en Afrique, où les conditions des mères et des enfants sont les plus mauvaises au monde. Par ailleurs, chaque année dans le monde, 358.000 femmes perdent la vie des suites d'une grossesse ou d'un accouchement et environ 800.000 enfants meurent à la naissance. Auxquels il faut ajouter ceux qui perdent la vie au cours de leur premier mois de vie, à savoir au total plus de 3 millions de nouveaux nés !

2010-04 >> Villages martyrs
L'Afrique centrale (Centrafrique, Ouganda, Soudan, Congo démocratique) est à feu et à sang. Un exemple, Obo, diocèse de Bangassou, 15.000 personnes dans la peur et la faim, harcelées, rançonnées, violées par les guerilleros. "J'ai été contraint de retirer les soeurs de cet enfer", écrit l'évêque, "mais les prêtres centrafricains n'ont pas fui, ni en 2008, ni en 2009; ils sont restés pour donner force et courage au peuple".

2009-11 >> Retraités et coopérants
Tous les deux retraités, ils laissent derrière eux quatre enfants et douze petits-enfants. Préparés par le FIDESCO, ils partent pour 2 ans de coopération en Centrafrique : elle pour aider à la formation des enseignants d'une école, lui pour coordonner les activités du diocèse.

2008-12 >> Une faculté de médecine à Libreville
L'ouverture de l'année universitaire a été l'occasion d'annoncer la construction d'une faculté de médecine à Libreville et d'une faculté d'agronomie à Bangui. Médecins et agronomes pourront se former en Afrique.

2008-07 >> Droits de l'homme en Afrique
L'ACAT-France se félicite de plusieurs avancées : ouverture par la Cour pénale internationale d'une enquête indépendante sur les crimes commis en 2002 et 2003 en République centrafricaine ; nomination d'un envoyé spécial de Washington en Somalie; création d'une Commission d'enquête indépendante en Guinée sur les exactions de janvier et février 2007 ; reprise du procès du massacre de Kilwa en République Démocratique du Congo.

2006-04 >> Solidaires des petits
La Centrafrique, qui tente de sortir péniblement d'une période d'instabilité, est parmi les pays les plus pauvres du monde. L'espérance de vie est de 39,5 ans et plus d'un enfant sur 10 (11,5%) meurt avant 5 ans. Moins de la moitié des adultes (48,5 %) sont alphabétisés. Durant la guerre civile, terminée en 2003, différentes missions catholiques furent prises d'assaut, mais les missionnaires (1.743 de divers ordres) sont toujours restés aux côtés de la population en difficulté. Actuellement les SMA en Centrafrique viennent de sept différents pays.

2005-11 >> Les évangélistes en Afrique subsaharienne
Au Gabon, on compte aujourd'hui plus de mille églises évangéliques (une soixantaine en 1992). Leur recrutement est émotionnel, avec promesses de miracles, surtout de guérison par la foi. En Centrafrique, leur audience est désormais comparable à celle de l'Eglise catholique, jusqu'alors majoritaire. Certains font venir des prédicateurs de l'étranger. Ils utilisent largement les médias : en République démocratique du Congo, "les Eglises de la Foi" possèdent une dizaine de chaînes de télévision, très vivantes et très attractives. En plusieurs pays (Centrafrique, Zambie, ...) des hommes politiques s'affichent avec elles, et parrainent leurs activités. Les États-Unis interviennent dans cette prolifération "d'Églises évangéliques" : par exemple, au Gabon, l'ambassade à Libreville a financé des micro-projets gérés par ces Eglises.

2005-10 >> Souffrances indescriptibles
La Centrafrique continue à se débattre dans une grave crise économique et sociale, née de vingt ans de troubles politico-militaires. "S'il y a des pays amis, des bailleurs de fonds ou des donateurs qui se soucient du cas de la RCA, je les invite à réagir maintenant et vite. Le peuple centrafricain vit des moments difficiles, ses souffrances sont indescriptibles", a affirmé dernièrement l'archevêque de Bangui lors d'une homélie, ajoutant "Nous sommes tous responsables de ce qui arrive à notre pays. A force de détruire, de voler, de piller les ressources de l'État, nous avons tué notre pays."

2004-04 >> Une situation précaire
Un an après le changement de régime, la situation économique et sociale est toujours précaire. Les médicaments manquent dans les hôpitaux, et spécialement dans les régions rurales. Dans ces régions sévissent des bandes armées qui rendent périlleux les déplacements sur les routes. Perdure aussi la difficulté de payer les salaires des fonctionnaires, vieux problème du Centrafrique.

2004-01 >> La Centrafique en chiffres
Première Mission catholique fondée dans l'Oubangui-Chari en 1894 par les spiritains. Protestants (26 %), animistes (24 %), catholiques (17 %, 811.000) et musulmans (15 %) composent une population de 3.700.000 habitants.

2003-11 >> Prolifération
En Centrafrique, 3,7 millions d'habitants, les sectes prospèrent: créées à la suite de dissensions entre dirigeants (certains sont des hommes politiques) le plus souvent pour des raisons ethniques ou de mauvaise gestion. Des prétendus pasteurs disparaissent après avoir escroqué leurs fidèles.

2003-06 >> Les guerres oubliées
Un des conflits d'Afrique les plus graves est la guerre en République démocratique du Congo qui, depuis 1998 a fait au moins 3.000.000 de morts. Ce qu'ont trouvé des humanitaires dans la région de Bukavu dépasse l'imagination: violences de tous genres, églises profanées, hôpitaux et écoles pillés et saccagés. En Centrafrique, les missionnaires rentrent malgré une sécurité précaire en raison de la présence de bandits, notamment dans les régions les plus isolées. Dans le diocèse de Bosangoa, plusieurs Missions ont été complètement pillées et détruites. Les gisements de pétrole à la frontière avec le Tchad, sont un des enjeux de ce conflit récurrent.

2003-04 >> Missions saccagées
Que ce soit en Afrique de l'Ouest (Libéria, Sierra Leone, Côte d'Ivoire) ou Centrale (Congo, RD Congo, Centrafrique, Ouganda), de l'Est (Soudan), ou du Sud (Angola), les troubles, rébellions, guerres civiles, engendrent des pillages. Les missions (habitations des missionnaires, églises, dispensaires, écoles, centres de formations) sont dépouillées de tout matériel, véhicules, médicaments, et parfois incendiées, démolies. En plusieurs endroits, les missionnaires ont dû fuir, rentrer en Europe, les prêtres locaux, les catéchistes, ont été battus, humiliés, et même tués. Le chiffre le plus "significatif" pour la mission de l'Église, souligne le cardinal Crescenzio Sepe, est celui du nombre des missionnaires, ordonnés ou non, qui ont témoigné, au prix de leur vie, de leur fidélité au Christ et à l'Eglise, soit au moins un millier de témoins en dix ans, 25 en 2002.

2003-02 >> Evêque médiateur
Mgr Pomodino, 48 ans, président des évêques de RCA, a été choisi par le gouvernement comme médiateur pour mettre fin à la guerre civile. ?L'Eglise mêle ses pleurs aux vôtres et crie son indignation face aux terribles brutalités que nous font endurer les hommes armés? écrivait-il à Noël.

2003-02 >> Deux évêques ivoiriens à Paris
La Conférence épiscopale de Côte d'Ivoire a désigné deux évêques pour les pourparlers de paix entre le gouvernement et les représentants de l'opposition armée. Le cardinal Bernard Agré, archevêque d'Abidjan, et Mgr Paul Dacoury-Tabley, évêque de Grand-Bassam, sont accompagnés du Père Célestin Gnako, professeur à l'Université du Centre Afrique, l'UCAO.

2002-11 >> Réconciliation, germe de paix
La révolte des militaires ivoiriens révèle combien peuvent être "bonne nouvelle" les chrétiens artisans de paix, pourtant minoritaires dans toute l'Afrique. Plusieurs pays (Sierra Leone, Libéria, Congo, Centrafrique, Rwanda, Mozambique...) aspirent à vivre en paix.

2001-12 >> L'Université Catholique a dix ans
L'Université Catholique d'Afrique Centrale de Yaoundé (Cameroun) fondée en 1991 par six conférences épiscopales (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, et Tchad), a fêté ses dix ans en novembre. Elle comprend plusieurs Facultés (Sciences Sociales, Philosophie, Théologie, Droit Canon), et l'École des Infirmiers, soit 2.000 étudiants, d'une dizaine de Pays d'Afrique et de France. On envisage de créer une École d'Ingénieurs à Douala (Cameroun), et une École de Techniciens Supérieurs à Pointe-Noire (Congo-Brazzaville).

2001-12 >> Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture
En Afrique, on compte 12 ACAT - groupes oecuméniques: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Congo, Côte d'Ivoire, Madagascar, Sénégal, Togo, Mali, Tchad, Congo démocratique, 7 affiliés et 5 en cours d'affiliation à la Fédération internationale. La FI.ACAT a des correspondants au Ghana et au Rwanda.

2000-03 >> Martyrs (suite)
Soeur Antoinette, 60 ans, directrice d'école dans la banlieue de Beyrouth, a été retrouvée début janvier étranglée, torturée et défigurée. Par qui? Au Congo, un prêtre a été assassiné dans une région contrôlée par des Rwandais. En Centrafrique, une religieuse a été tuée sur la route dans une embuscade tendue par des bandits.

1999-04 >> Les pauvres nous évangélisent
A Bangui, en Centrafrique, Philomène, veuve, a tout perdu dans une inondation. Se retrouvant sous un hangar de fortune, ouvert à tous vents, elle recueille les orphelins de sa famille. Elle a 12 personnes à charge, plusieurs en bas-âge, et de grands malades. Et elle garde le sourire. Jo, 12 ans, infirme, "marche" sur les genoux. Tous les dimanches, il rejoint le groupe ACE "Tous frères". Un jour, il s'est faufilé jusqu'à l'évêque pour lui demander le baptême. "Leur foi m'émerveille", écrit la religieuse qui rapporte ces faits. "Que tes oeuvres sont belles!"

1998-12 >> Un "ACATien" ministre
Un des membres fondateurs de l'ACAT-Bénin a été nommé ministre de la Justice. En Afrique, l'ACAT est présente au Bénin, au Burkina-Faso, au Cameroun, en Centrafrique, en Côte d'Ivoire, au Togo, et représentée au Congo (démocratique), au Congo, au Sénégal et à Madagascar.

1998-07 >> Agressions contre l'Église
De nombreuses et odieuses agressions contre des religieux, religieuses, missionnaires, ou simples chrétiens, sont perpétrées en toute impunité et "comme si elles obéissaient à un plan."

1998-01 >> Session de formation FIACAT
L'été dernier, à Yaoundé, 56 Africains de quatorze nationalités (Bénin, Burkina-Faso, Burundi,Cameroun, Centrafrique, Congo-Brazza, Congo-Kinshasa, Côte d'Ivoire, Madagascar, Niger, Rwanda, Sénégal, Tchad et Togo) ont suivi la première session de formation de la FIACAT sur la défense des Droits de l'Homme. A charge pour eux de conscientiser les familles, les paroisses, leurs concitoyens. La FIACAT, Fédération Internationale de l'Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture, existe depuis dix ans, et opère dans vingt sept pays.

1997-09 >> Ceinture chaude
Libéria, Sierra Leone, Nigeria, Centrafrique, Congo, Angola, Ex-Zaïre, Rwanda, Burundi, Soudan, Somalie, Kenya, etc... la ceinture équatonale de l'Afrique est prise d'intolérance entre ethnies telles qu 'elles génèrent des violences et des massacres. Sans parler de l'Algérie! L'Europe, pourtant chrétienne, a connu et connaît encore de telles aberrations.

1996-10 >> Appel des évêques
A la suite des violences du printemps dernier, en juin les évêques centrafricains ont lancé un appel pour "que cesse toute agression physique ou morale contre les personnes, les groupes ethniques, et les étrangers".

1996-04 >> Présence dominicaine
En janvier dernier, 65 Dominicains se sont réunis en Afrique du Sud. Ils représentaient leurs confrères de Nigeria, Zaïre, Côte d'Ivoire, Sénégal, Bénin, Angola, Cameroun, Centrafrique, Kenya, Rwanda, Burundi, et Afrique du Sud. L'Ordre compte actuellement 60 % de jeunes religieux originaires d'Afrique.

1995-12 >> Plusieurs ACAT
Les ACAT (Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture) d'Afrique - Côte d'Ivoire, Cameroun, Burkina Faso, Centrafrique, Congo, Togo, Sénégal et Tchad - s'étoffent et s'organisent. Elles publient d'Abidjan un bulletin trimestriel.

1995-05 >> Assassinat de missionnaires
Ce missionnaire belge travaillait depuis 1954 au Zaïre. Il a été assassiné par des bandits qu'il avait aidés le même jour. Un mois avant, un drame semblable, avec le vol pour mobile, a coûté la vie à un jeune Polonais de 26 ans, de la même congrégation, en formation en Centrafrique. A Paris même, un prêtre qui accueillait souvent des marginaux été trouvé tué dans une sacristie du 20e arrondissement.

1995-01 >> Centenaire
L'Église de Centrafrique a clos les festivités du centenaire de l'arrivée des premiers missionnaires en janvier. Elles ont duré une année, pour que chaque diocèse puisse célébrer l'événement en relation avec l'arrivée des missionnaires dans sa région.

1994-12 >> Coopérants volontaires
Les volontaires pour une coopération passent soit par la D.C.C. (Délégation catholique pour la coopératon), soit par le S.C.D. (Service Coopération et Développement), soit par la Fidesco (dépendant de l'Emmanuel). Le S.C.D. soutient plusieurs projets "enfants des rues", en Amérique latine (Brésil, Chili, Colombie, Equateur), en Afrique (Burundi, Cameroun, Congo, Mali, Niger, Centrafrique, Rwanda, Sénégal) et en Asie (Vietnam).

1994-07 >> Capucins français: la moisson
Les missionnaires capucins de la province de Paris ont travaillé au Radjputana, en Inde, à partir de 1920. Le premier évêque indien d'Ajmer fut consacré en 1949 et on compte actuellement 5 provinces de capucins indiens. Ils sont arrivés à trois en 1951 dans le sud de l'Ethiopie. Aujourd'hui, le même territoire a donné naissance à 5 diocèses et une vice-province éthiopienne. Les Frères travaillent par ailleurs en Amérique du Sud, en Centrafrique, au Tchad, et à Djibouti.

1992-07 >> Mission aller-retour
10 janvier 1892, 10 religieuses, les premières au Congo, et un prêtre de Gand arrivaient à Banana. Aujourd'hui, les soeurs zaïroises de la Charité de Gand sont en mission au Mali, en RCA, au Congo et en Belgique.

1991-02 >> Missionnaires de Champagne-Picardie
Les Soeurs Auxiliaires du Sacerdoce sont à Chalons et aussi au Tchad et au Brésil. Les Auxiliatrices (Reims) travaillent dans douze pays du monde, en Afrique, en Asie et en Amérique. Les Bénédictines (Reims) sont aussi en mission à Madagascar, au Bénin et au Vietnam. Les Religieuses du Bon Secours (Amiens) travaillent au Pérou. Les Dominicaines des Campagnes (Beauvais et Langres) ont essaimé au Togo. Les Carmélites (Beauvais, Soissons, Amiens, Reims et Troyes) sont dans le monde entier. Les Soeurs de la Charité de Besançon (Reims) ont des maisons sur tous les continents. Les Soeurs de Sainte Marie la Foret (Amiens) sont en Amérique latine depuis 1986. Les Soeurs du Christ (Soissons) travaillent en RCA, au Cameroun, à Madagascar, et au Chili.

1990-08 >> Une bonne greffe franciscaine
Les Capucins éthiopiens sont 183, dont 160 originaires du pays, formant une trentaine de communautés. Ils comptent une quinzaine de novices. La famille des Capucins se développe aussi au Tchad, en République Centrafricaine, et a Madagascar...

1989-11 >> Afrique centrale: un institut catholique
Les 39 évêques de l'Afrique centrale (ACERAC) , c'est à dire Cameroun, Centra-f-ri que, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad, ont décidé l'ouverture en 1991 à Yaoundé (Cameroun) d'un Institut catholique, doté d'une Faculté de théologie et d'une Faculté des Sciences sociales.

1989-04 >> Missionnaire
Actuellement, le Zaïre - 30 millions d'habitants en 1985, dont 48 % de catholiques - compte 47 diocèses, et 20 grands séminaires et une Université catholique. Plus de 100 Zaïrois(es), prêtres, religieux(ses), travaillent en mission au Rwanda, en Côte d'Ivoire, au Mali, au Sénégal, en RCA, en Afrique, mais aussi à Antigua, à la Jamaïque, en République Dominicaine, et au Japon.

1989-01 >> Missionnaire
A l'occasion de la journée missionnaire mondiale a été publiée à Kinshasa une plaquette "Lettre de nos missionnaires". Pêtres, religieux, religieuses, plus de 100 zaïrois missionnent au Rwanda, en Côte d'Ivoire, au Mali, au Sénégal, en Centrafrique, à Antigua, à la Jamaïque, en République Dominicaine, et au Japon.

1988-06 >> L'Afrique missionnaire
Du Nigéria, des prêtres de la Société Saint Paul, fondée par les évêques, travaillent en Sierra Leone, au Cameroun et aux Etats Unis. Du Burundi, des Soeurs "Beneteresiya" sont allées au Tchad, au Cameroun et en Tanzanie. L'Ouganda a des missionnaires au Kenya et en Tanzanie. Des religieuses de Madagascar travaillent en Centrafrique. La Tanzanie, le Kenya et le Zaïre ont des missionnaires dans d'autres pays africains. Les évêques d'Angola voudraient fonder leur Institut des Missions étrangères... Un peu partout, les instituts missionnaires (Spiritains, Pères Blancs, Missions africaines, comme Jésuites, Dominicains ou Franciscains, etc) ouvrent ou agrandissent leurs noviciats africains!

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Louis FROMY s.m.a.

Missionnaire en Côte d’Ivoire, journaliste, animateur missionnaire en France.

(re)publié: 01/04/2007
1ère public.: 30/11/1995