LogoAppli mobile

Filigranes - Recherche par pays

Moyen Orient

Si ces nouvelles ragaillardisent votre Foi et votre espérance,
si elles nourissent votre prière en vous invitant à la louange ou à la supplication,
si elles vous amènent à vivre plus solidairement...
alors, n'hésitez pas à les diffuser !

2011-08 >> 3 millions de chrétiens dans la péninsule arabique
"Du fait du très petit nombre d'églises nos deux vicariats d'Arabie se trouvent, de fait, presque limités aux sacrements. Le vendredi, jour de repos en terre musulmane, toutes nos églises sont bondées, avec des offices de 6 heures à 21 heures. Dans le vicariat apostolique de l'Arabie du Sud, fonctionnent cependant 8 écoles catholiques privées" rapporte l'évêque d'Abu Dhabi.

2011-02 >> Europa, SANS fêtes chrétiennes !
La Commission européenne a édité un agenda, Europa, à destination des élèves de l'Union européenne. Diffusé à plus de 3 millions d'exemplaires, cet agenda mentionne les fêtes musulmanes, hindoues, sikhs, juives, etc. à l'exception des fêtes chrétiennes. C'est plus qu'un oubli, une faute ! Suite à une pétition lancée en 7 langues sur Internet l'agenda "Europa" sera corrigé, en incluant les fêtes chrétiennes.

2010-12 >> La croix, les persécutions
"Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups" (Mt 10,16). Devant les cardinaux réunis à Rome, le pape a évoqué les persécutions que subissent les chrétiens, en Asie (Chine, Inde, Pakistan, Vietnam, Indonésie, Laos...) comme au Moyen Orient. La liberté religieuse, l'un des droits de l'homme souvent évoqué, ne doit pas se limiter à la liberté de culte, mais doit comprendre aussi celle de changer de religion. Ce droit fondamental est presque toujours absent, ou très limité, dans la plupart des pays musulmans du Moyen Orient.

2010-12 >> Pâques : Trouver une date commune
Quiconque vit en Orient aura remarqué que souvent catholiques et orthodoxes, n'utilisant pas le même calendrier, grégorien ou julien, ne célèbrent pas les fêtes (Noël, Pâques) à la même date. Les évêques du Proche-Orient ont exprimé le souhait d'arriver bientôt à une date commune. C'était déjà un souhait du concile vers 1962-1965 !

2010-11 >> Proche-Orient, berceau de l'Église :
"Sur ces terres, Dieu a choisi et guidé les patriarches, Moïse et le peuple de l'Ancienne Alliance. Il a parlé à travers des prophètes, des juges, des rois, et des femmes de foi. En la plénitude des temps, Jésus-Christ, le Sauveur, s'y incarna, vécut, choisit et forma ses disciples, et y accomplit son oeuvre de salut." (Cardinal copte égyptien Naguib). En fait, aujourd'hui, les chrétiens forment au Proche-Orient une infime minorité de 16 millions de baptisés noyés dans une population (360 millions) majoritairement musulmane.

2010-11 >> Synode sur le Proche-Orient
Le premier objectif de ce synode était d'attirer l'attention du monde, et en particulier des puissances occidentales, sur la diminution progressive de la présence chrétienne en Orient. Comment exister comme minorité, dans une société à majorité musulmane, qui plus est travaillée par des courants islamistes ? Ou dans un état théocratique intolérant, tel Israël ? - Un autre enjeu du synode était de montrer que l'on peut être catholique (arménien, copte, maronite, melkite, syriaque, ou chaldéen) autrement que "romain" ou "latin", et faire profiter toute l'Église de la richesse théologique et liturgique de cet héritage, qui est celui des premiers chrétiens. Parmi les nouveaux cardinaux, le pape a d'ailleurs distingué le patriarche copte d'Alexandrie Antoun Naguib.

2010-10 >> Synode pour le Moyen-Orient
Cette rencontre, du 10 au 24 octobre à Rome, aura deux axes "communion et témoignage". Communion entre églises de théologies et de liturgies diverses, pour les sortir d'un silence et d'une ignorance presque complets. Autre point crucial qui devrait nourrir les débats, le témoignage séculaire, et souvent crucifiant, résultant de la coexistence entre chrétiens et musulmans. Ou plus exactement la confrontation actuelle du catholicisme avec un islam radical, qu'il ne faut pas confondre avec l'islam traditionnel.

2010-10 >> Dans les pays du Golfe
De très nombreux chrétiens des pays arabes, libanais, syriens, irakiens, jordaniens, palestiniens et égyptiens, y travaillent. Pour répondre à leurs besoins spirituels dans des pays très conciliants et ouverts aux libertés, mêmes religieuses, les franciscains ont augmenté leurs communautés en collaboration avec les Églises de rite oriental. Il a fallu faire appel à des frères polyglottes, parlant français, arabe, anglais et italien, capables aussi de rejoindre les nombreux travailleurs indiens ou philippins. Depuis de longues années, plus de cent religieux capucins sèment ainsi Parole et fondent le Royaume de Dieu au Proche-Orient.

2010-07 >> Présence renouvelée
Les anciennes communautés chrétiennes se réduisent de plus en plus ; les fidèles s'exilent. Mais de nouveaux fidèles arrivent d'Asie et d'Afrique, par millions, surtout dans les pays du Golfe, là où est né l'islam. À Chypre, la presque totalité des catholiques, 10.000 fidèles, assistant à la messe de Benoît XVI à Nicosie le dimanche 6 juin, n'étaient pas chypriotes, mais asiatiques, africains ou latino-américains. Ce flux migratoire est tellement puissant que, souvent, les nouveaux venus sont plus nombreux que les chrétiens locaux. En Arabie Saoudite, les catholiques, tous étrangers, atteignent désormais les 2 millions !

2009-11 >> Un Synode, pourquoi ?
Assemblées collégiales d'abord informatives et consultatives, les Synodes ont pour but de resserrer les liens de communion des évêques entre eux et avec le successeur de Pierre, de faire le point, et d'examiner les problèmes du moment. A Rome vient d"avoir lieu un Synode réunissant 248 évêques d'Afrique. Le prochain rassemblera des évêques du Moyen-Orient.

2009-10 >> Synode spécial pour le Proche Orient
Les patriarches catholiques des différentes Églises du Proche Orient sont latin, copte, maronite, melkite, syriaque, chaldéen et arménien. Une assemblée spéciale est programmée par le pape pour échanger sur quatre points : la montée des fondamentalismes et les inquiétudes qu'elle suscite parmi les chrétiens, souvent voués à l'exil ; les modalités du dialogue islamo-chrétien ; le statut des patriarches catholiques orientaux dans l'Église universelle, et la juridiction ecclésiastique au Koweït et dans les pays du Golfe.

2008-03 >> Une charte des musulmans d'Europe
Plus de 400 organisations musulmanes de 28 pays européens, dont la Turquie, ont signé la « Charte des musulmans d'Europe », élaborée sous l'égide de la Fédération des organisations islamiques en Europe. En 26 points le document énumère droits et responsabilités. Les musulmans sont invités à "une intégration positive", à la parité entre l'homme et la femme et au rejet du terrorisme fondamentaliste. Ce code islamique de bonne conduite engage la communauté musulmane à participer à la construction d'une Europe commune et d'une société unie, à participer également au développement de l'harmonie et du bien-être dans nos sociétés et à remplir pleinement son rôle de citoyen dans le respect de la justice, de l'égalité des droits et de la différence.

2006-01 >> Noëls discrets
En Indonésie, le pays musulman le plus peuplé du monde, Noël 2005 a été calme: des milliers de policiers ont surveillé les églises afin d'éviter une répétition du sanglant Noël 2000, quand les attentats islamistes contre des lieux de culte chrétiens avaient fait 19 morts et des dizaines de blessés. - À l'exception de l'Arabie saoudite, dans la plupart des pays islamiques du Golfe, les chrétiens sont libres d'exercer leur culte et de célébrer Noël. - Par contre, au Vietnam, même chrétiens, les autochtones n'ont pas le droit de fêter Noël; ils risquent l'arrestation; l'armée fait appliquer la loi. - Au Bangladesh, la plus grande paroisse de l'archidiocèse de Dacca n'a pas eu de messe de minuit, ni à Noël ni au jour de l'An, pour des raisons de sécurité et par crainte d'actions terroristes.

2004-12 >> Voiles et kippas
Le besoin de reconnaissance de certains intégris(t/m)es, juifs, musulmans ou chrétiens, amène à arborer des signes particuliers à telle ou telle communauté (voile, kippa, turban, soutane). Mais ces replis sur soi menacent partout sérieusement la convivialité.

2004-07 >> Des J.M.J. arabes
Les chrétiens du Proche-Orient organiseront des "JMJ arabes". Cette première journée rassemblera des jeunes catholiques syriens*, grecs, arméniens et maronites ainsi que des jeunes chrétiens de tout le Moyen Orient. - Au Liban un moine maronite, Al-Hardini, a été canonisé. - *L'Église syro-catholique compte aujourd'hui moins de 100.000 fidèles au Proche-Orient.

2002-10 >> Concrétiser la charte oecuménique
Les Réformés membres de la Conférence des Églises européennes (KEK) et les Catholiques du Conseil des Conférences épiscopales d'Europe (CCEE) de 26 pays ont demandé à leurs pays de vivre au concret le dialogue oecuménique. - Le patriarche Teoctist, patriarche de l'Église orthodoxe roumaine, déjà en visite en 1989, rencontrera Jean Paul II le 13 octobre prochain. Il assistera à une messe célébrée dans la basilique Saint-Pierre.

2001-11 >> Les Églises de l'est
En Arménie, les catholiques représentent 5 % des 3,6 millions d'habitants. En Ukraine (50 millions d'habitants), les chrétiens se rattachent aux Églises catholique latine (500.000), gréco-catholique (6 millions), orthodoxe (divisée en trois Églises rivales: fidèle à Moscou, de Kiev, et autocéphale proche de Constantinople). On estime que 10 millions d'Ukrainiens orthodoxes ignorent à quelle Église ils appartiennent. Au Kazakhstan (5,7 millions d'habitants), les catholiques représentent environ 2,5 % de la population. Au Proche Orient, on estime entre 10 et 16 millions de chrétiens à partager entre une dizaine d'Églises et de pays.

1998-12 >> L'esclavage encore... et toujours
L'esclavage a été aboli il y a 150 ans. Mais actuellement, sous des formes diverses, on sait qu'il perdure en Mauritanie, aux Philippines, dans les pays du Golfe, au Brésil, etc. 200 millions d'êtres humains sans droits!

1997-01 >> Vers l'unité en Orient
Les évêques grecs catholiques souhaitent le rétablissement de l'unité du Patriarcat d'Antioche. Au Moyen-Orient, les Grecs sont 1.150.000 orthodoxes et 825.000 catholiques. Les autres rites représentent encore 17 à 18 millions de baptisés, "dispersés comme le sel" (Patriarche orthodoxe d'Antioche, Ignace IV).

1995-07 >> Les orientaux, combien?
La communauté orthodoxe la plus nombreuse est l'Église éthiopienne forte de 16 millions de fidèles. Elle devance les grecs orthodoxes (14 millions), l'Église copte (7 millions), l'Église arménienne (6 millions), les Syriens sont 1,2 millions au Proche Orient, et 1 million en Inde, et les Assyriens 550.000. Les communautés rattachées à Rome sont par ordre d'importance: les Syro-Malabars (2,8 millions en Inde), les Maronites (2 millions), les Grecs Meikites (1 millions), les Chaldéens (470.000), les Syro-Malankars (280.000), les Coptes ( 150.000), les Arméniens (140.000), les Éthiopiens (120.000), les Syriens (100.000). Orthodoxes ou catholiques, ils se répartissent entre quatre patriarcats: Jérusalem, Antioche, Alexandrie et Constantinople. Les patriarches catholiques des Maronites, des Syro-Malabars, et des Éthiopiens sont également cardinaux entourant le patriarche de Rome, d'Occident.

1991-07 >> Les partriarcats
Les Patriarches catholiques sont des évêques à la tête d'Eglises de rites particuliers, originellement situés au Moyen Orient mais dont les fidèles vivent maintenant dans le monde entier. Actuellement, outre le Pape qui est patriarche de Rome pour les Latins, on dénombre le patriarchat d'Alexandrie des Coptes, le patriarcat d'Antioche des Syriens, le patriarcat d'Antioche des Grecs-Melkites, le patriarcat d'Antioche des Maronites, le patriarcat de Babylone des Chaldéens, le patriarcat de Cilicie des Arméniens, et le patriarcat de Jérusalem des Latins.

1989-02 >> Des chrétiens oubliés, les arabes
En général, dans l'opinion publique, arabe signifie musulman, de même que Européen sous-entend chrétien. "Nous chrétiens arabes, nous venons dire par notre existence qu'il s'agit là d'une identification superficielle." a déclaré le patriarche grec-catholique Maximos V Hakim. "Les racines de notre Eglise à Damas s'enfoncent dans le quartier même de la prédication de Saint Paul... La catholicité n'est pas seulement la latinité..." Les Palestiniens chrétiens sont nombreux... et pas tous terroristes!

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Louis FROMY s.m.a.

Missionnaire en Côte d’Ivoire, journaliste, animateur missionnaire en France.

(re)publié: 01/04/2007
1ère public.: 30/11/1995