LogoAppli mobile

La lecture communautaire de la Parole de Dieu

La lecture communautaire de la Parole de Dieu se déroule en plusieurs moments qui permettent l’appropriation personnelle et communautaire du message vivant de la Bible.
Selon les circonstances et les diverses physionomies des communautés de lecture, l’ordre de ces moments peut être adapté, sans pour autant perdre de vue le lien entre la foi et la vie.

La première approche du texte

Le texte biblique est lu dans un climat d’écoute et de partage.

Il s’agit d’entrer dans le texte de manière priante et spirituelle plutôt qu’intellectuelle (il ne s’agit pas d’un cours !). Dans ce sens, il est important, du point de vue méthodologique, qu’après la lecture du texte les personnes aient le temps de s’imprégner de la Parole. Pour cela, on propose de relire en silence en se laissant interpeller par le texte, puis dire à haute voix la phrase qui étonne ou frappe spécialement.

L’approfondissement

Pour approfondir ce que le texte dit, quelques questions attireront l’attention sur les lieux, les personnages, le contexte, le déroulement de l’action, la structure.

Dans le cas où des questions resteraient sans réponse, on peut charger un volontaire de les étudier pour la réunion ultérieure ou inviter quelqu’un pour aider la communauté. De même, l’animateur peut toujours proposer une rencontre postérieure d’approfondissement avec une personne plus compétente, cela permet d’ouvrir des pistes pour le futur.

Cependant, il ne faut pas perdre de vue que le groupe de partage n’est pas le lieu prévu pour faire une lecture savante du texte, mais pour dégager son message à l’époque où il fut écrit, afin qu’il puisse être transposé et actualisé dans notre époque.

Relier la Parole de Dieu à la vie

Á ce moment nous envisageons le texte sous l’angle de son message pour nous aujourd’hui.

Pour cela, nous mettons en exergue l’analogie de foi qui existe entre le temps de la rédaction du texte et notre temps. C’est le moment où l’on fait le passage vers l’accueil de la Parole dans la réalité de la communauté d’aujourd’hui. On cherche ensemble dans quel sens le texte est une Bonne Nouvelle dans le contexte personnel et dans le contexte de la communauté ecclésiale. Le groupe tire alors les conséquences pratiques du récit et peut se proposer d’assumer un engagement concret (cet engagement doit être simple et réalisable).

Ce moment d’actualisation peut être nourri par la lecture du magistère de l’Église, spécialement des textes du concile Vatican II ou des papes.

Entrer en prière

À la fin du partage, la communauté est invitée à faire une sorte de résumé priant des acquis, des espoirs, des doutes et des engagements qui sont nés de la lecture et du partage communautaires de la Parole de Dieu.

C’est un moment important où l’on met sa confiance et son espoir en Dieu. La communauté peut exprimer le fruit de son expérience de lecture, de réflexion et d’engagement futur au moyen d’un chant, d’une prière ou d’un symbole.


Bibliographie pour aller plus loin :

  • ANIMATION BIBLIQUE OECUMÉNIQUE ROMANDE, Huit proposi-tions pour une lecture communautaire de la Bible, éd. St Augustin, Saint-Maurice (Suisse), 1996.
  • BILLON G. (dir.), Cahiers Évangile 141. Lire la Bible au-jourd’hui : quels enjeux pour les Églises, Cerf, Paris, 2007.
  • MANNS F., Lire la Bible en Église, Médias Paul, Paris, 1996.
Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/02/2020