LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Septembre 2010

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance !
Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait

« Notre Père : signe de ralliement de tous les chrétiens »
et il disait encore :
« En suivant l’Évangile la vie a un autre goût. »

Et Louis disait

« ...quand à ce prêtre qui prie pour que le président ait une crise cardiaque, il semble croire que les sans-cœur pourraient avoir des accidents cardiaques ! Ils ont toujours prospéré, c’est même dans les psaumes, au grand scandale des croyants d’alors. »

Belle coïncidence !


Belle coïncidence de calendrier que ce Nouvel An juif qui tombe en même temps que l’Aïd al-Fitr de nos amis musulmans autour du 10 septembre ! Puissent tous les enfants d’Abraham témoigner que c’est l’amour du prochain qui authentifie la véritable foi en Dieu !
Bonne fête aux uns et aux autres !

10 doigts pour 10 conseils de Dieu

Un homme n’est un homme que s’il sait parler. Pour qu’il ne dise pas trop de bêtises, Dieu lui a donné dix doigts sur lesquels il peut compter les sages conseils de Dieu :

Que ta première parole soit bonne,
Que ta deuxième parole soit vraie,
Que ta troisième parole soit juste,
Que ta quatrième parole soit généreuse,
Que ta cinquième parole soit courageuse,
Que ta sixième parole soit tendre,
Que ta septième parole soit consolante,
Que ta huitième parole soit accueillante,
Que ta neuvième parole soit respectueuse,
Que ta dixième parole soit sage,
Après, ne parle plus.

L’Église et les Roms

Le sacristain se pose des questions pour savoir comment 54% des catholiques pensent qu’en prenant un position critique envers la politique sécuritaire vis à vis des gens du voyage et des Roms l’Église n’est pas dans son rôle.
Nos évêques nous ont simplement rappelé quelques paroles du Christ : « Ce que vous aurez fait à l’un de ces petits c’est à moi que vous l’aurez fait » , « J’étais étranger et vous m’avez accueilli »,
Le sacristain est vraiment d’accord avec cette remarque d’Aimé Soulard : « l’Église, c’est l’ensemble des baptisés - en tout cas ceux qui se veulent fidèles à leur baptême. Les communautés chrétiennes ne peuvent tolérer qu’un groupe humain quel qu’il soit puisse être montré du doigt, dénoncé, brimé, rejeté. Surtout lorsque ce groupe est constitué de ces pauvres à qui l’Évangile est annoncé en priorité. Aussi, nous tous qui nous voulons « pratiquants », qui allons le dimanche à la messe ou au culte, nous ne pouvons accepter la stigmatisation des gens du voyage, des Roms, des Tsiganes ou autres Gitans, dont beaucoup sont des pauvres entre les pauvres. Il est urgent de réagir. »

La pub du sacristain

Depuis octobre 2002 (autorisation de l’affiche « AMEN » par la justice française utilisant un symbole chrétien à des fins mercantiles), le sacristain tourne le concept dans le sens inverse et fait de la pub chrétienne avec des symboles laïcs, au nom de la même liberté d’expression.

Original : Biscuits Lotus

L’argent et les médicaments

Il existe sur le marché un médicament anti-hémorragique qui n’est plus sous brevet, et qui s’il était utilisé à grande échelle pourrait sauver 100 000 vies par an. Mais les laboratoires qui le commercialisent se refusent à financer des études un peu importantes pour mesurer son intérêt ou pour évaluer les effets secondaires. Par exemple, il n’existe aujourd’hui aucune donnée solide sur la dose optimale à utiliser ou sur la durée du traitement.
En effet un dose de un gramme d’acide tranexamique ne coûte que 1 €.

La crise frappe le Vatican


La crise frappe aussi le Vatican qui s’apprête à vendre la résidence du pape à Castel Gandolfo.

Dur, dur, la première fois !

Un jeune curé, très angoissé, est incapable de prononcer un seul mot le jour de son premier sermon. Il va voir l’archevêque le lendemain et lui demande quelques conseils pour être à la hauteur, au sermon du dimanche suivant.
L’archevêque lui conseille de se verser quelques gouttes de vodka dans un grand verre d’eau pour se sentir plus détendu.

Le dimanche suivant, le jeune prêtre suit le conseil et réussit à parler sans être paralysé par le trac. De retour à la sacristie, il trouve une lettre laissée par l’archevêque, ainsi rédigée :
Mon fils, la prochaine fois, mettez quelques gouttes de vodka dans un grand verre d’eau et non quelques gouttes d’eau dans la bouteille de vodka.
D’autre part, je tiens à vous faire-part des quelques observations suivantes, afin que vous puissiez vous améliorer encore un peu lors de vos prochains prônes :
1 - Il n’est nul besoin de mettre une rondelle de citron sur le bord du calice.
2 - Les hosties ne sont pas des gâteaux apéritifs à consommer avec le vin de messe.
3 - Évitez de vous appuyer sur la statue de la Sainte Vierge.
4 - Il y a 10 commandements et non pas 12.
5 - Les apôtres étaient 12 et non pas 7, et aucun n’était nain.
6 - Nous ne parlons pas de Jésus-Christ et ses apôtres comme de « J.-C. & Co. »
7 - Les murailles qui se sont effondrées au septième jour se trouvaient à Jéricho, et non à Mexico.
8 - Nous ne nous référons pas à Judas comme à « ce fils de pute ».
9 - Vous ne devez pas parler du Pape en disant « le Parrain ».
10 - Ben Laden n’a rien à voir avec la mort de Jésus.
11 - L’eau bénite est faite pour bénir et non pour se rafraîchir la nuque.
12 - L’initiative d’appeler les fidèles à danser était bonne, mais pas celle de faire la chenille dans toute l’église.
13 - L’homme assis près de l’autel et que vous avez qualifié de « travelo en jupe », c’était moi.
Sincèrement,
L’archevêque.

P.-S. : Jésus n’a pas été fusillé, mais crucifié.

L’énigme du sacristain

Pour une fois le sacristain n’a pas eu de bonne réponse à son énigme un peu tordue de l’été 2010.
Voici donc la solution : la personne qui n’est pas moi, mais qui pourrait l’être aussi bien car c’est un grand créateur qui l’a prononcée, sujet de ce début de phrase est lié a l’attribut suivant : Composé formé par le remplacement de l’hydrogène d’un acide par un métal en l’occurrence portant le numéro atomique 11 appartenant à la troisième des planète principales du système solaire dans l’ordre croissant des distances du soleil s’intercalant entre Venus et Mars. Ayant simplement un opinion qui n’est pas fondée sur de preuves positives que cette substance ait subi une transformation radicale perdant ainsi la qualité qui en fait sa renommée. Par quel subterfuge complètement improbable pourrons-nous compenser le caractère qui n’a rien de piquant habituel aux substances qui nous permettent de subsister.

En effet en reprenant l’histoire, l’adjudant constate qu’Hector est le seul qui sache dans quelle direction le pauvre Delat erre et il constate que si Hector s’affale, la selle s’affale aussi, et, furieux passant du vouvoiement au tutoiement il pose la question « dis moi donc avec quoi poserons-nous celle-ci sur le cheval ? »

N’est-ce pas qu’elle était un peu tordue cette énigme !
Si vous ne l’avez pas encore trouvée, n’hésitez pas posez la question à jules.lagoutte portstnicolas.org.

La photo du sacristain


Le sacristain après une balade dans la vase d’une marée basse rince ses bottes. Vous le remarquez : il a des bottes vertes.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/09/2010