LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Mai 2010

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance !
Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait

« Le métier de prêtre : révélateur de merveilles ; son travail abattre des montagnes de préjugés et d’idées fausses »
et il disait encore :
« Le mal fait du bruit,
le bien ne fait pas de bruit,
le bruit ne fait pas de bien. »

Traduction, trahison

Le sacristain est un peu agacé par les performances des services linguistiques du Vatican.
Il décernerait volontiers un « PSN d’honneur » au visiteur du port qui lui apporterait l’information confirmée de la langue en laquelle Benoît XVI a prononcé son discours aux jeunes, à La Valette, à Malte le 18 avril dernier.
discours sur le site du vatican, version anglaise

discours sur le site du vatican, version française

Il pencherait vers la langue anglaise.
I have spoken already of the need to care for the very young, and for the elderly and infirm. Yet a Christian is called to bring the healing message of the Gospel to everyone. God loves every single person in this world, indeed he loves everyone who has ever lived throughout the history of the world. In the death and Resurrection of Jesus, which is made present whenever we celebrate the Mass, he offers life in abundance to all those people. As Christians we are called to manifest God’s all-inclusive love. So we should seek out the poor, the vulnerable, the marginalized ; we should have a special care for those who are in distress, those suffering from depression or anxiety ; we should care for the disabled, and do all we can to promote their dignity and quality of life ; we should be attentive to the needs of immigrants and asylum seekers in our midst ; we should extend the hand of friendship to members of all faiths and none. That is the noble vocation of love and service that we have all received. Let it inspire you to dedicate your lives to following Christ

Il a été surpris de constater qu’une phrase qui en anglais parle de ce à quoi nous sommes appelés (we should, si nous recevions 5/5 l’appel de Dieu) devient, en français, une injonction (nous devons). Le texte allemand utilise, comme l’anglais, le conditionnel : wir sollten.

J’ai déjà parlé de la nécessité d’avoir soin des plus jeunes, des personnes âgées et des malades. Mais le chrétien est appelé à porter le message de salut de l’Évangile à tous. Dieu aime chaque personne en ce monde, en effet il aime toute personne quelle que soit où elle ait vécu. Dans la mort et la résurrection de Jésus, rendues présentes chaque fois que nous célébrons la Messe, il offre la vie en abondance à toutes ces personnes. Comme chrétiens nous sommes appelés à manifester l’amour de Dieu qui s’étend à tous. C’est pourquoi nous devons secourir le pauvre, le faible, le marginal ; nous devons avoir un souci particulier de ceux qui sont en difficulté, qui souffrent de dépression ou d’inquiétude ; nous devons avoir soin des handicapés et faire tout ce que nous pouvons pour promouvoir leur dignité et leur qualité de vie ; nous devons prêter attention aux besoins des immigrés et de ceux qui cherchent asile sur nos terres ; nous devons tendre la main avec amitié aux croyants et aux non-croyants. C’est cela la noble vocation d’amour et de service que nous avons tous reçue. Laissez Dieu vous inspirer de Lui consacrer vos vies en suivant le Christ. N’ayez pas peur d’être des amis intimes du Christ !

Le Dieu évoqué dans la version française ressemble plus à un Dieu dont le courroux nous menace, qu’à un Dieu qui nous invite à entrer dans sa joie par l’amour du plus faible !

Comme Pentecôte approche, le sacristain, toujours optimiste, espère très fort que le Saint Esprit soufflera fort sur les interprètes francophones du Saint Siège.

Jusqu’où les hommes peuvent-ils bouger ?

C’est la question que se poseront les jeunes adultes qui assisteront à une session des Semaines Sociales de France sur l’immigration le 29 mai 2010 de 14 h à 18 h au centre Sèvres, 35 bis rue de Sèvres, Paris 6e .
Avec Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche au CNRS, spécialiste des migrations internationales et Jean-Pierre Rosa, délégué général des Semaines Sociales.
Ces deux interventions seront suivies par un temps de réflexion en groupes pour confronter la pensée sociale de l’Eglise aux réalités de l’immigration, puis par un débat.

Ceux dont on ne parle pas dans les médias

Le sacristain, en cherchant dans les statistiques de Fides et de AED, a noté que 457 prêtres, dont 14 évêques, avaient été assassinés en 20 ans.

Ah, vous ne voulez pas le croire ?

Le mois dernier nous vous avions annoncé que dorénavant il y aurait des applaudimètres dans les églises en France. Le mouvement semble avoir démarré sérieusement. Un habitué de Port St Nicolas nous a transmis cette photo, prise récemment dans l’église St-Etienne d’Issy-les-Moulineaux. On y voit en bas à gauche le premier écran de contrôle destiné à afficher le niveau sonore.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

Trouvez une preuve, en 2010, que l’Europe reconnaît bien ses racines chrétiennes : c’est un fameux dimanche qui déclenche cette mise en route particulière.

La photo du sacristain


Le sacristain jouant aux cartes lors d’une escale.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/05/2010