LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Décembre 2010

Voilà, vous êtes au Bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance !
Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

15 roses rouges pour PSN

Eh oui, Port Saint Nicolas fête ce mois-ci ses 15 ans d’existence... et se trouve être sans doute le plus vieux site catholique de France !
Ceci dit, 15 ans, c’est encore l’adolescence ! Souhaitons donc à ses animateurs comme à tous ses visiteurs de garder l’enthousiasme de la jeunesse !

Oncle Pierre disait

« L’Église peut accepter d’être diffamée par les grands, mais il doit lui être intolérable d’être diffamée par les petits. »
Et il disait encore :
« Si nous étions assez chrétiens, nous serions contagieux. »

Saturday night prayer

Une messe pour faire retomber la fièvre du samedi soir : une église de Pittsburgh propose un service à 2 h 30 du matin, le dimanche, juste après la fermeture des bars. Le père Carmen D’Amico espère ainsi attirer les fidèles qui aiment sortir tard le samedi soir, en particulier les jeunes.

L’Eglise ne serait-elle entendue que lorsqu’elle parle du préservatif ?

Le sacristain, un peu agacé de voir certains médias ne s’intéresser à l’Eglise qu’à propos du préservatif ou de la pédophilie, a lu avec intérêt la petite « revue de presse » qu’Olivier Jullien de Pommerol a réalisée durant le mois de novembre. Nombreuses sont les questions politiques, sociales et économiques qui ont rencontré l’intérêt de l’Eglise et motivé de sa part de fortes prises de position. Curieusement, on en a moins parlé dans la presse ou à la télé...

Bonne nouvelle : la sécurité sociale croit à la résurrection des morts

Non seulement Mme L. D. a perdu son époux, mais une caisse, le Régime social des indépendants, lui réclame des cotisations indues. Lasse de recevoir des courriers, elle leur a dit : « Écrivez-lui au cimetière d’Arleux... » Et ils l’ont fait !
« Nous constatons que vous restez redevable de la somme suivante... À défaut de régularisation immédiate, votre dossier sera transmis au service contentieux pour la mise en oeuvre d’une procédure de recouvrement forcé. »
(La Voix du Nord)

Vous avez dit égalité des sexes ?

L’homme, en raison de la faiblesse de son champ visuel, souffre d’un handicap manifeste. Surtout le Breton, qui depuis l’Antiquité, a dû mettre la main en visière pour regarder au loin l’état de la mer, le vol des oiseaux et le profil des nuages pour son labeur quotidien. Il a développé une acuité, qui, par ricochet, a réduit son champ visuel périphérique et sa capacité à bien distinguer certains détails de près.
Ainsi si la femme dit à l’homme « tu vois la poussière là ? », l’homme répond invariablement « de la poussière, où ça ? » : c’est scientifiquement prouvé, l’homme ne voit pas la poussière alors qu’il voit très bien, de loin, la marque de la nouvelle voiture du voisin, comme au temps jadis où il chassait l’antilope.
Cette étroitesse du champ visuel explique aussi la raison pour laquelle l’homme n’est pas fait pour la vaisselle. 83,67 % des assiettes ébréchées sont directement en lien avec cette incapacité de l’homme à bien distinguer tous les obstacles angulaires situés entre l’évier et le placard. Bing ! Et souvent la femme doit intervenir (« laisse, je vais le faire moi-même »), consciente de la déficience visuelle de son descendant de chasseur.
Ce handicap se vérifie aussi dans le test du frigo. L’homme est capable de trouver des éléments dont il connaît le pré-positionnement dans l’espace, comme les bières ou les glaçons.
En revanche, le test de la plaquette de beurre est implacable. L’homme ouvre le frigo. Conscient de l’étroitesse de son champ orbital, il regarde à droite, à gauche, en haut, en bas. Mais du coup, il ne pense pas à regarder au milieu, là où justement se trouve la plaquette de beurre.
Alors devant tant d’évidences, peut-être faut-il cesser d’évoquer le machisme ou la fainéantise dans la réticence de l’homme à faire le ménage.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

« Nabuchodonosor roi de Babylone », pouvez-vous écrire ces mots en 7 lettres ?

La photo du sacristain


Heureusement que ces joyeux nains étaient là : le sacristain aurait pu disparaître sous la chaussée, il vient de s’enfuir.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/12/2010