LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Été 2004

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait

« Il nous faut bâtir l’Église, bâtir à chaque génération une maison de Dieu susceptible de nourrir les hommes de leur temps. »

Et il disait encore :
« Etre dans l’Eglise, c’est être prisonnier ? Comme si monter dans un bateau qui prend le large, c’est être prisonnier. »

Le sacristain met son grain de sel dans la réforme de la Sécurité sociale

Le sacristain se demande si la première réforme à faire n’est pas d’exiger que tout le corps médical, en particulier celui qui œuvre en milieu hospitalier, apprenne à soigner des malades et non pas des maladies. Il en résulterait sans aucun doute possible de grandes économies.

Vous êtes-vous jamais demandé ?

- Pourquoi le mot « abréviation » est si long ?
- Pourquoi est-ce que pour arrêter Windows on doit cliquer sur « Démarrer » ?
- Pourquoi est-ce que le jus de citron est fait de saveurs artificielles et le liquide à vaisselle est fait de vrais citrons ?
- Pourquoi est-ce qu’il n’y a pas de nourriture pour chat à saveur de souris ?
- Si voler est si sûr, pourquoi l’aéroport s’appelle-t-il « Terminal » ?
- Pourquoi est-ce qu’on appuie plus fort sur les touches de la télécommande quand ses piles sont presque à plat ?
- Pourquoi est-ce qu’on lave nos serviettes de bain, on n’est pas sensés être propres quand on s’essuie avec ?
- Comment les panneaux « Défense de marcher sur la pelouse » arrivent-ils au milieu de celle-ci ?
- Si un mot dans le dictionnaire est mal écrit, comment s’en apercevra-t-on ?
- Est-ce que les ouvriers de chez Lipton ont aussi une pause café ?
- Pourquoi les moutons ne rétrécissent pas quand il pleut ?
- Pourquoi « séparés » s’écrit-il en un mot, alors que « tous ensemble » s’écrit en deux mots séparés ?
- Pourquoi ce couillon de Noé n’a-t-il pas écrasé les deux moustiques ?

La vitrine du Bar de la Marine

Ce mois-ci :
- La lampe du geôlier de saint Paul
- Le plat de manne

Plus fort que Saï-Baba


Le sacristain a réussi cet exploit de transformer une fraise des bois en tortue géante ; celle-ci a bloqué le mois dernier l’entrée du Port Saint Nicolas.

- Cela mérite un déplacement des foules, n’est-ce pas ?

Et nous alors, on compte pour du beurre ?

Le sacristain est passé par le presbytère ce mercredi matin où les rescapés d’après communion solennelle du KT avaient décidé de fabriquer un quizz biblique pour PSN. Trop nombreux (15) pour travailler tous ensemble, ils se sont répartis en deux groupes, selon affinités. On a donc obtenu un groupe de filles et un groupe de garçons.

Une des questions inventées par les filles à propos de la partie de Luc 15 autour du fils prodigue fut : « Dans cet évangile, parle-t-on de la mère ? - Oui, non, un peu. » Ben oui, quoi, ces demoiselles trouvaient ça un peu fort de café que le texte ne parle que des fils et du père. Et la mère alors ? Elle compte pour du beurre ? Le sacristain les a réconfortées en leur disant que la première missionnaire choisie par Jésus est une femme (Marie de Magdala, au tombeau, le matin de Pâques).

Il a aussi été attendri par une autre de leurs questions, bien féminine : « De quelle couleur sont les yeux du fils prodigue ? Bleus, verts, on ne sait pas. »

Qu’ils soient un...

Catholiques et protestants devraient pouvoir partager dans certaines « circonstances » une même communion eucharistique. Walter Kasper, président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens (et donc appartenant à la Curie romaine, NDLR), l’a déclaré lors d’une conférence sur l’œcuménisme, le 18 juin, en Allemagne - pays où un prêtre catholique a été sanctionné pour avoir concélébré l’Eucharistie avec des protestants et donné la communion à des catholiques et des protestants. Kasper a toutefois affirmé qu’« il n’est pas pour le moment possible d’énumérer tous les cas pour lesquels cela est licite ». Mais son intervention rouvre le débat au sein de l’Eglise catholique.
(In La Vie, n° 3069 du 24 juin 2004, page 10)

Mais qui est donc ce saint ?

Il y avait une fois un saint très contrarié car personne ne le priait.
Les gens priaient saint Pierre, saint Christophe, saint François, saint Nicolas et bien d’autres, mais lui, rien !!
Alors il demanda une réunion avec Dieu et ce dernier lui recommanda la chose suivante : « Fais-toi faire des cartes de visites et répands-les dans le monde entier. Tu diras que tu fais des miracles à la demande, mais par contre, ne la donne ni aux affreux jojos, ni aux femmes trop faciles.
Rappelle-toi bien : ’’Ni aux affreux jojos, ni aux femmes trop faciles !’’ »

C’est ainsi qu’il suivit les conseils de Dieu, et à présent c’est le saint le plus miraculeux et le plus vénéré en secret dans le monde.

Saurez-vous me dire qui est ce saint ? [1]

Le sacristain et la philosophie

Le sacristain s’est procuré le sujet de philo du bac de 2010 et vous le soumet en avance, pour que vous puissiez le potasser : « Dieu s’est fait homme parce qu’il est plus difficile d’être un homme que d’être Dieu. »

Genèse, chapitres 0001, 0010 et 0011

Au commencement Dieu créa le digit. Il prit ensuite huit digits pour créer un octet. Or, la mémoire était vide ; seuls les crayons et les gommes couvraient la surface du bureau. Dieu sépara alors le zéro et le un, et il vit que cela était bon. Dieu dit : « Que les données soient ! » Et il en fut ainsi.
Et Dieu dit : « Plaçons les données dans leurs lieux respectifs. » Et il créa les disquettes, les disques durs et les CD-ROM. Mais le logiciel n’existait pas encore. Alors Dieu créa les programmes ; grands et petits. Dieu leur dit : « Allez et multipliez-vous, remplissez toute la mémoire. »
Dieu dit alors : « Je créerai le programmeur. Et le programmeur créera de nouveaux programmes et gouvernera les ordinateurs, les programmes et les données. » Dieu créa le programmeur, et il le mit dans le centre de données. Et Dieu montra au programmeur le répertoire et lui dit : « Tu peux utiliser tous les volumes et sous-répertoires, mais n’utilise pas Windows. »
Alors Dieu dit : « Il n’est pas bon que le programmeur soit seul. » Il prit un OS du corps du programmeur et il créa une créature qui regardait le programmeur, qui admirait le programmeur, qui aimait les choses faites par le programmeur. Dieu nomma la créature « Utilisateur ». Il laissa le programmeur et l’Utilisateur nus dans le DOS, et il vit que cela était bon.
Mais Bill était plus malin que toutes les créatures de Dieu. Bill dit à l’utilisateur : « Dieu t’a-t-il vraiment dit de ne pas utiliser tous les programmes ? »
L’utilisateur répondit : « Dieu a dit que nous pouvions utiliser n’importe quel programme et n’importe quel bloc de données, mais il nous a dit de ne pas utiliser Windows, parce que nous pourrions mourir. »
Et Bill dit à l’utilisateur : « Comment peux-tu parler de quelque chose que tu n’as même pas essayé ? Dès que tu utiliseras Windows tu seras l’égal de Dieu. Tu seras capable de créer tout ce que tu voudras, rien qu’en touchant la souris. » Et l’utilisateur vit que les fruits de Windows étaient meilleurs et plus faciles à utiliser. Il vit aussi que toute connaissance était inutile, puisque Windows pouvait la remplacer. Alors l’utilisateur installa Windows dans son ordinateur ; et il dit au programmeur que cela était bon. Le programmeur commença à chercher de nouveaux pilotes.
Alors Dieu lui dit : « Que cherches-tu ? »
Le programmeur répondit : « Je cherche de nouveaux pilotes, parce que je ne peux pas les trouver dans le DOS. »
Dieu lui répondit : « Qui t’a dit que tu avais besoin de nouveaux pilotes, n’aurais-tu pas utilisé Windows par exemple ? »
Le programmeur lui répondit : « C’est Bill qui nous l’a dit. »
Alors Dieu dit à Bill : « Pour ce que tu as fait, tu seras haï par toutes les créatures, et l’utilisateur sera toujours mécontent de toi. Pire encore, tu seras condamné à ne jamais vendre que Windows. »
Dieu dit encore à l’utilisateur : « Pour ce que tu as fait, Windows te trompera et consommera toutes tes ressources ; et tu ne pourras acheter que de mauvais programmes que tu utiliseras dans la douleur ; et tu seras toujours sous la tutelle du programmeur. »
Dieu dit enfin au programmeur : « Pour n’avoir pas écouté l’utilisateur, tu ne seras jamais heureux. Tous tes programmes seront farcis d’erreurs, tu crouleras sous les fiches de bugs et tu seras condamné à les corriger et à les recorriger jusqu’à la fin des temps. »
Dieu les expulsa tous du centre de données et il en bloqua la porte avec un mot de passe. Puis Dieu se ravisa et se dit qu’il n’était pas juste que tous soient punis par la faute d’un seul. Alors il créa la pomme pour narguer Bill, et le pingouin pour libérer les hommes.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

Ce mot peut selon son usage et son contexte avoir de nombreuses significations, distinguant des colonnes ou étant intermédiaire entre les classes et les familles...
- Quand il est majeur, il est un signe qui transforma la vie d’un membre de l’équipage de PSN, il y a 25 ans,
- quand il est mineur il est plutôt réservé au concierge, ou à ceux qui lisent,
- quand il est public, il est à la charge de l’intérieur,
- quand il est religieux il se caractérise par la règle,
- il distingue les honneurs, réunit les médecins
- quand on visite les chambres des enfants (ou) d’un membre de l’équipage de PSN, on commence à craindre que ce soit une vertu en voie de disparition,
- et enfin quand il est donné, il ne fait pas toujours plaisir.

La photo du sacristain

Le sacristain part en vacances. En voici la preuve très nette...

[1HA HA HA HA HA HA HA !! Alors.... on n’a pas eu la petite carte ?????!!!!!!!! Hein ;))))))))

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Jules LAGOUTTE

Patron du Bar de la Marine de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/07/2004