LogoAppli mobile

Potins du sacristain - Octobre 2002

Voilà, vous êtes au bar de la Marine, où se trouve généralement le sacristain (il n’a que la place du village à traverser). Pas de chance ! Exceptionnellement, il n’est pas là ! C’est le patron du bar qui pourra nous répéter tout ce que le sacristain y a raconté ce mois-ci. Et puisque vous avez été nombreux à nous demander qui était le sacristain, vous pouvez le voir en photo au bas de cette page.

Oncle Pierre disait...

« L’eau vive est toujours cachée sous la mousse et les feuilles. »

Et il disait encore...
« Ce n’est pas la loi qui fait découvrir la volonté de Dieu ; pour Jésus Christ, c’est la volonté et l’amour de Dieu qui font la loi. »

A Dieu, Hervé !

Le sacristain est attristé de perdre Hervé Boulic, un des piliers de l’Internet chrétien. De pigiste à rédacteur en chef dans diverses publications chrétiennes, animateur dans plusieurs forums, parfois écarté du devant de la scène, mais toujours rebondissant avec la même énergie pour témoigner d’une Eglise qui ne se cache pas derrière ses dogmes, mais essaye de suivre le Christ sur son chemin. Au lieu de hurler constamment avec les loups, Hervé avait le courage de ses opinions et savait affronter les interrogations.

Le sacristain compte bien rencontrer Hervé un jour dans une autre demeure où nous verrons tous ensemble Dieu face à face. Rendez-vous est pris, sur le parvis.

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ : dans sa grande miséricorde, il nous a fait renaître pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut corrompre, ni souiller, ni flétrir ; cet héritage vous est réservé dans les cieux, à vous que la puissance de Dieu garde par la foi pour le salut prêt à se révéler au moment de la fin. Aussi tressaillez-vous d’allégresse même s’il faut que, pour un peu de temps, vous soyez affligés par diverses épreuves, afin que la valeur éprouvée de votre foi - beaucoup plus précieuse que l’or périssable qui pourtant est éprouvé par le feu - obtienne louange, gloire et honneur lors de la révélation de Jésus Christ, Lui que vous aimez sans l’avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore ; aussi tressaillez-vous d’une joie ineffable et glorieuse, en remportant, comme prix de la foi, le salut de vos âmes. »
(1 P 1,3-9)

Intégrisme

Le Dr S. est une vedette sur une radio privée, qui donne des conseils à ceux qui participent à son émission. Récemment, ce docteur a déclaré que : « Selon le Lévitique [1], l’homosexualité est une abomination, et ne peut être pardonnée en aucune circonstance. » Voici une lettre ouverte au docteur S :

Cher docteur S.
Merci de vous donner tant de mal pour éduquer les gens selon la loi de Dieu. Votre émission m’a beaucoup appris, et j’essaie de partager ces connaissances avec le maximum de gens. Par exemple, quand quelqu’un essaie de défendre l’homosexualité, je lui rappelle que le Lévitique 18,22 dit clairement que c’est une abomination. Fin du débat.
J’ai besoin de vos conseils, toutefois, sur d’autres points précis de la loi, et sur la façon de les appliquer.
- Quand je brûle un taureau sur l’autel du sacrifice, je sais que l’odeur qui se dégage est apaisante pour le Seigneur [2]. Le problème, c’est mes voisins : ils trouvent que cette odeur n’est pas apaisante pour eux. Dois-je les châtier en les frappant ?
- J’aimerais vendre ma fille comme esclave, comme l’Exode [3] m’y autorise. A notre époque et à ce jour, quel prix puis-je raisonnablement en demander ?
- Le Lévitique [4] affirme que je peux tout-à-fait posséder des esclaves, mâles ou femelles, à condition qu’ils soient achetés dans les pays alentour. Un de mes amis affirme que ceci s’applique aux Maghrébins ou aux Asiatiques, mais pas aux Européens. Pouvez-vous m’éclairer sur ce point ? Pourquoi ne puis-je pas posséder d’Européen ?
- J’ai un voisin qui s’obstine à travailler le jour du sabbat. L’Exode [5] dit clairement qu’il devrait être mis à mort. Suis-je dans l’obligation morale de le tuer moi-même ?
- Un de mes amis pense que même si c’est abominable de manger des fruits de mer [6], l’homosexualité est encore plus abominable. Je ne suis pas d’accord. Pouvez-vous régler notre différend ?
- Le Lévitique [7] affirme que je ne dois pas approcher de l’autel de Dieu si ma vue est déficiente. Je dois admettre que je porte des lunettes pour lire. Est-ce que ma vision doit être de 20/20, ou est-il possible de trouver un arrangement ?
- La plupart de mes amis de sexe masculin se font couper les cheveux, y compris autour des tempes, alors que c’est expressément interdit par [8]. Comment doivent-ils mourir ?
- Je sais [9] que toucher la peau d’un cochon mort rend impur. Les ballons étant en peau de cochon, puis-je quand même jouer au foot si je porte des gants ?
- Mon oncle a une ferme. Il viole Lv 19,19 [10] en semant deux espèces différentes dans un même champ, et sa femme en fait autant en portant des vêtements de deux fibres différentes (coton et polyester mélangés). Il a également tendance à beaucoup jurer et blasphémer. Est-il nécessaire d’aller jusqu’à alerter toute la ville afin qu’il soit lapidé ? [11] Ne pourrions-nous pas tout simplement les mettre à mort par le feu et en privé, comme nous le faisons avec ceux d’entre-nous qui couchent avec des membres de leur belle-famille ?

Je sais que vous avez étudié à fond tous ces cas, aussi ai-je confiance en votre aide. Merci encore de nous rappeler que la loi de Dieu est éternelle et inaltérable.

Votre disciple dévoué et fan admiratif.

La pub du sacristain

Original : Retraites Populaires Vie

Cette fois-ci, c’est officiel : la justice française a autorisé l’affiche AMEN. On peut donc dorénavant faire de la pub pour n’importe quoi avec des symboles qui ne vous appartiennent pas, au nom de je ne sais quelle liberté douteuse. Le sacristain peut donc continuer sur sa lancée du mois dernier et refaire une autre pub chrétienne avec un symbole laïc.

Pour la rentrée de catéchistes

Max revient du caté et dit à sa maman :
« C’est formidable, dans la Bible et l’évangile, il y a tout pour vivre ; à partir de maintenant tu ne me parleras qu’avec des paroles de la Bible. »
Le lendemain matin, à l’heure du réveil, maman dit :
« Max, lève toi et marche. »
Et Max de répondre :
« Mère, mon heure n’est pas encore venue. »

La non-photo du sacristain

Non ce n’est pas une photo du sacristain. Mais à l’occasion d’une visite chez son cousin cet été, celui-ci a assisté aux 3e championnats du monde handisport à Villeneuve-d’Ascq, dans le nord de la France.

Un hommage rendu à tous ces hommes et ces femmes qui ont su dépasser leur handicap.

L’énigme du sacristain

La réponse vous est donnée en envoyant par email votre solution à jules.lagoutte portstnicolas.org.

Nous avons la preuve que Marie, comme nous, aimait faire la fête.
Quelle est cette preuve ?

La photo du sacristain

Celle-là, c’est la bonne !
Photo 1 : le sacristain vendange, vous le reconnaîtrez : il coupe du raisin.
Photo 2 : le sacristain a son seau plein, il le passe a son voisin.

[1Lv 18,22 : Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination.

[2Lv 1,9 : L’homme lavera dans l’eau les entrailles et les pattes et le prêtre fera fumer le tout à l’autel. Cet holocauste sera un mets consumé en parfum d’apaisement pour Yahvé.

[3Ex 21,7 : Si quelqu’un vend sa fille comme servante, elle ne s’en ira pas comme s’en vont les esclaves.

[4Lv 25,44-46 : Les serviteurs et servantes que tu auras viendront des nations qui vous entourent ; c’est d’elles que vous pourrez acquérir serviteurs et servantes. De plus vous en pourrez acquérir parmi les enfants des hôtes qui résident chez vous ainsi que de leurs familles qui vivent avec vous et qu’ils ont engendrées sur votre sol : ils seront votre propriété et vous les laisserez en héritage à vos fils après vous pour qu’ils les possèdent à titre de propriété perpétuelle. Vous les aurez pour esclaves, mais sur vos frères, les Israélites, nul n’exercera un pouvoir de contrainte.

[5Ex 35,2 : Pendant six jours on fera le travail, mais le septième jour sera pour vous un jour saint, un jour de repos complet consacré à Yahvé. Quiconque fera ce jour-là un travail quelconque sera mis à mort.

[6Lv 11,10 : Mais tout ce qui n’a point nageoires et écailles, dans les mers ou dans les fleuves, entre toutes les bestioles des eaux et tous les êtres vivants qui s’y trouvent, vous les tiendrez pour immondes.

[7Lv 21,17-21 : Parle à Aaron et dis-lui : Nul de tes descendants, à quelque génération que ce soit, ne s’approchera pour offrir l’aliment de son Dieu s’il a une infirmité. Car aucun homme ne doit s’approcher s’il a une infirmité, que ce soit un aveugle ou un boiteux, un homme défiguré ou déformé, un homme dont le pied ou le bras soit fracturé, un bossu, un rachitique, un homme atteint d’ophtalmie, de dartre ou de plaies purulentes, ou un eunuque. Nul des descendants d’Aaron, le prêtre, ne pourra s’approcher pour offrir les mets de Yahvé s’il a une infirmité ; il a une infirmité, il ne s’approchera pas pour offrir la nourriture de son Dieu.

[8Lv 19,27 : Vous n’arrondirez pas le bord de votre chevelure et tu ne couperas pas le bord de ta barbe.

[9Lv 11,6-8 : Vous tiendrez pour impur le lièvre parce que, bien que ruminant, il n’a pas le sabot fourchu ; vous tiendrez pour impur le porc parce que tout en ayant le sabot fourchu, fendu en deux ongles, il ne rumine pas. Vous ne mangerez pas de leur chair ni ne toucherez à leur cadavre, vous les tiendrez pour impurs.

[10Lv 19,19 : Vous garderez mes lois. Tu n’accoupleras pas dans ton bétail deux bêtes d’espèce différente, tu ne sèmeras pas dans ton champ deux espèces différentes de graine, tu ne porteras pas sur toi un vêtement en deux espèces de tissu.

[11Lv 24,11-14 : Or le fils de l’Israélite blasphéma le Nom et le maudit. On le conduisit alors à Moïse (le nom de la mère était Shelomit, fille de Dibri, de la tribu de Dan). On le mit sous bonne garde pour n’en décider que sur l’ordre de Yahvé. Yahvé parla à Moïse et dit : Fais sortir du camp celui qui a prononcé la malédiction. Tous ceux qui l’ont entendu poseront leurs mains sur sa tête et toute la communauté le lapidera.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/10/2002