LogoAppli mobile

La prière de la souche

Seigneur, je t’offre la prière de la souche.
Taillée, émondée, rabotée, cognée, la souche est là,
Au bord du chemin.
Elle n’est ni propre, ni agréable, ni régulière
Mais elle est belle.
Belle de densité, belle de lourdeur et de fidélité.
Elle témoigne simplement par ce qu’elle est :
Enracinée dans le sol, collée encore à la glaise.
Tout en elle est tension vers le ciel.
Rien pourtant ne germe, mais tout est possible,
Car elle est le soubassement de la vie.
Seigneur, je t’offre la prière de la souche.
Je rêvais d’être la branche ou la fleur !
Tu as voulu que je sois la souche pesante et ignorée,
Témoignage muet de la vie qui vient.
J’accepte de n’être que pesant et lourd devant toi
Mais n’existant que par toi,
Pour la vie que tu mets en moi
Et qui sourd sans que je le sache.
Avec reconnaissance dans la joie, la paix et l’amour,
Tendu vers toi, Seigneur,
Je t’offre la prière de la souche.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/03/2019