LogoAppli mobile

J’ai regardé le monde, j’ai regardé les hommes

J’ai regardé le monde, j’ai regardé les hommes,
J’ai vu la misère des pauvres et j’ai entendu leur silence.
J’ai vu toutes ces filles laides qui ne comptent pour personne.
J’ai vu ces enfants abandonnés par leurs parents.
J’ai vu les hôpitaux et les cimetières.
J’ai vu la masse des opprimés, ceux qu’on rejette, ceux qu’on méprise,
tous ceux qui travaillent sans avoir un mot à dire,
sans avoir une responsabilité à prendre.
J’ai vu tous ceux qui n’ont pas le bras assez long pour défendre leurs droits.
J’ai vu ceux qui ont faim et soif de justice,
J’ai vu la foule des meurtris et des résignés.
J’ai aussi vu les guerres et le sang versé.
J’ai entendu le cri des pauvres, le silence des abandonnés et la colère des jeunes.
Et j’ai senti que c’étaient ton silence et ta colère,
Car tu es père et ce sont tes propres enfants qu’on meurtrit et qu’on humilie.
C’est toi qu’on rejette et qu’on bafoue.
Et j’ai perçu, dans le silence des petits et dans leur colère,
J’ai perçu ton appel, discret et insistant : « Viens et vois. »

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/11/2016