Menu
Textes de prière

Je crois en Jésus notre frère

Je crois en Jésus notre frère.
Je l’ai entendu, dans la synagogue de Nazareth :
« L’Esprit du Seigneur est sur moi pour que j’annonce :
Aux pauvres, la Bonne Nouvelle ;
Aux captifs, la délivrance, aux aveugles, la vue ;
Aux opprimés, la libération ;
A tous, une année de grâce de la part du Seigneur.
C’est aujourd’hui que cela s’accomplit pour vous ! »
Son langage est trop fort : le Royaume qui vient,
Comment peut-il insinuer qu’il se réalise en lui ?
N’est-il pas l’un de nous, de Nazareth,
Fils de Joseph et de Marie ?

Je crois en Jésus, notre frère.
Je l’ai suivi pour essayer de comprendre
A quoi ressemble le Royaume.
Il touche le lépreux ; il accueille les pécheurs ;
Il réintègre les démoniaques ;
La femme de mauvaise vie lui embrasse les pieds ;
Et même une étrangère, il l’exauce et il loue sa foi.
Il a aussi exaucé le centurion, cet occupant,
Et il est descendu chez Zachée, cet exploiteur du peuple...
Partout où l’on exclut, partout où l’on méprise,
Là on le trouve.
Il s’explique :
« Je ne suis pas venu pour les bien portants
Mais pour les malades ;
Chez mon Père, on ne veut pas que se perde
Un seul de ces petits, qui sont mes frères. »

Je crois en Jésus, notre frère.
Je l’ai surpris dans ses nuits de prière
Et je l’ai entendu parler de son Père :
Le Royaume, c’est celui de son Père.
« Si longtemps que tu es avec moi et tu ne me connais pas ?
Qui m’accueille, accueille le Père qui m’a envoyé :
Celui qui fait la volonté de mon Père,
Celui-là est pour moi une mère, un frère, une sœur.
Vous direz donc : Notre Père qui es aux cieux. »

Je crois en Jésus, notre frère.
Quand on l’a mis au rang des malfaiteurs,
Définitivement exclu par la peine de mort,
Moi aussi j’étais là, à regarder de loin.
Qui pensait encore au Royaume ce jour-là ?
Lui, rayé de la liste des vivants :
« Non, pas ma volonté, mais la tienne.
Père, pardonne-leur, ils ne savent pas.
Pourquoi m’as-tu abandonné ? »
Et un autre exclu qui y croyait encore,
Seule parole de consolation :
« Jésus, quand tu viendras dans ton Royaume, Souviens-toi de moi. »

Je crois en Jésus, notre frère.
Il m’a ressuscité de ma honte et de ma peur,
Quand il a envoyé Madeleine :
« Va trouver mes frères, et dis-leur :
“Je monte vers mon Père et votre Père,
Vers mon Dieu et votre Dieu.” » Mes frères...
Il a soufflé sur nous son Esprit ;
Alors j’ai commencé à comprendre
Ce que disaient les Anciens :
« Après avoir parlé jadis par les prophètes,
Il a parlé de nos jours par son Fils.
Dieu, nul ne l’a jamais vu,
Le Fils unique qui est dans le sein du Père,
Lui l’a fait connaître et nous a dévoilé son projet :
Il nous avait prédestinés à reproduire l’image de son Fils,
Afin qu’il soit l’aîné d’une multitude de frères.
Le Verbe était auprès de Dieu et le Verbe s’est fait frère. »

Je crois en Jésus, notre frère,
Et je crois qu’il m’appelle à devenir, moi aussi, un frère.

 
(re)publié: 01/04/2017
1ère public.: 01/01/2013