LogoAppli mobile

Prière pour ceux qui ne sont pas encore nés

Cette prière je l’ai écrite après avoir lu « Prayer for an unborn child » des « Knights of Gamma », groupe catholique d’Afrique du Sud.

Le premier paragraphe m’avait touchée ainsi qu’une ligne au sujet du « berceau » de l’enfant.

Mon Dieu,
toi qui as créé tous les êtres vivants et qui nous a donné, à nous aussi, le pouvoir de mettre au monde des vies nouvelles, viens au secours des enfants qui ne sont pas encore nés.

Des jeunes gens s’aiment... et la fille apprend qu’elle attend un enfant. Parce qu’il n’était pas désiré, en un mot, parce qu’il gênait, ses parents se sont débarrassés de lui... Et le ventre de la mère qui était son berceau est devenu son tombeau.

Mon Dieu, il y a des gens qui commettent des crimes affreux, qui tuent, qui violent et font parfois bien pire... ceux-là, on ne les tue pas. Ils ont droit à vivre pendant des années encore parce que les nations, dit-on, sont contre la peine de mort. Elles sont contre la peine de mort mais elles rendent l’avortement légal.

Un innocent qui veut vivre est assassiné et les nations ne protestent pas. Comment peut-on être pour et contre à la fois ? Je ne comprends pas. Non, mon Dieu, je ne comprends pas.

Mon Dieu, fais les gens prendre conscience qu’un enfant, ce n’est pas une tumeur, un cancer que l’on doit enlever ; un enfant, même s’il n’est pas encore né, a droit à la vie, à sa vie.

Mon Dieu, fais ces mamans comprendre que leur enfant, même s’il n’est pas encore né, est un être vivant ; que, si on ne l’entend pas qui appelle au secours, qui se débat, qui crie, c’est parce que, dans le ventre de sa mère, son cri est silencieux.

Non, je ne comprends pas, mon Dieu. non, je ne comprends pas.

Mais ce que je comprends, maman, ma maman à moi, c’est que je dois te dire merci. Si je suis en vie aujourd’hui, c’est parce, quand tu as appris que tu allais avoir un enfant, comme Ruth, tu as ri, comme Marie, tu as dit oui.

Merci de m’avoir donné le droit de naître à la vie, à ma vie. Merci, maman.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
M.J. Arlette ORIAN

Ancienne directrice d’une école de secrétariat à l’île Maurice

(re)publié: 31/01/1998