LogoAppli mobile

Maintenant que je suis parti, laissez-moi aller | To Those I Love And Those Who Love Me (En)

Un texte hawaïen, pour le départ d’un proche - Version en anglais en bas de page

Maintenant que je suis parti, laissez-moi aller
même s’il me restait encore des choses à voir et à faire.
Ma route ne s’arrête pas ici.

Ne vous attachez pas à moi à travers vos larmes.
Soyez heureux de toutes les années passées ensemble.
Je vous ai donné mon amour,
et vous pouvez seulement deviner combien de bonheur vous m’avez apporté.
Je vous remercie pour l’amour que vous m’avez témoigné
mais il est temps maintenant que je poursuive ma route.

Pleurez-moi quelque temps, si pleurer il vous faut.
Et ensuite, laissez votre peine se transformer en joie,
car c’est pour un moment seulement que nous nous séparons
Bénissez donc les souvenirs qui sont dans votre cœur.

Je ne serai pas très loin, car la vie se poursuit.
Si vous avez besoin de moi, appelez-moi, je viendrai
même si vous ne pouvez me voir ou me toucher.
Je serai près de vous.
Et si vous écoutez avec votre cœur,
vous percevrez tout mon amour autour de vous dans sa douceur et sa clarté.

Et puis, quand vous viendrez à votre tour par ici,
je vous accueillerai avec le sourire
et je vous dirai : « Bienvenue chez nous. »


To Those I Love And Those Who Love Me (En)

When I am gone, release me. Let me go
I have so many things to see and do.
You mustn’t tie yourself to me with tears,
Be happy, we had so many years.

I gave you my love and you can only guess
How much you gave to me in happiness.
I thank you for the love you each have shown
But now it’s time I travel on alone.

So grieve a while for me if grieve you must
Then let your grief be comforted by trust.
It’s only for a while that we must part
So bless those memories in your heart.

I won’t be far away for life goes on
So if you need me, call and I will come.
Though you can’t see or touch me, I’ll be near
with all my love around you soft and clear.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/11/2013