LogoAppli mobile

Troupeau de brebis ou d’éclopés

N’as-tu pas peur d’avoir un troupeau d’éclopés, Seigneur ? Quand l’un se sera arraché un bras, l’autre un oeil et le troisième la langue, que tu n’as pas mentionnée, mais c’est sûrement un oubli, je crains que tes brebis n’aient pas fière allure, c’est moi qui te le dis.

Pourtant, on trouve aussi un texte où tu dis être le Bon Pasteur qui connais ses brebis et les protège. Tu dis : « Venez à moi, et je vous soulagerai. Mon joug est doux et mon fardeau léger ! »

Alors, doit-on trouver auprès de toi réconfort ou es-tu conseiller en automutilation ? Qui-es-tu Seigneur ?

Et si au lieu de chercher des noises, des cheveux à couper en quatre, en pinaillant sur les termes des Evangiles, je me demandais, qui es-tu, toi qui impertinemment pense pouvoir mettre le Seigneur en difficulté de contradiction ?

C’est à croire que tu n’as jamais élevé d’enfant : lui donnes-tu toujours des gâteaux, des bonbons, de la crème fraîche, ou également de la soupe qu’il n’aime pas, des légumes qu’il déteste et de la viande dont il dit qu’il est trop fatigué pour la mâcher. As-tu toujours des compliments à lui faire, des cajoleries et des petits bisous à échanger, ou te faut-il de temps en temps, asséner une claque voire une fessée. Et tout cela, énervement mis à part, pour son bien, parce que tu l’aimes et que tu veux l’élever, c’est-à-dire qu’il s’élève comme un beau mur solide ?

Et nous, ne sommes-nous pas les enfants aimés du Seigneur ? Pourquoi faudrait-il qu’il donne uniquement des douceurs ?

Mais le hic avec toi Seigneur, c’est qu’on ne voit pas du tout pourquoi certains paraissent si durement frappés, et d’autres incroyablement favorisés, du moins sur cette terre.

Mais, tu sauras rétablir la balance, il faut te faire confiance. Confiance, finalement c’est le mot clé sur lequel je bute toujours : il serait temps, grand temps que ça me devienne naturel, automatique, élémentaire, n’est-ce pas mon cher Watson ?

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Françoise REYNÈS

Laïque mariste († 2011).

(re)publié: 29/03/2003