LogoAppli mobile

Parle ton serviteur écoute !

Méditation de rentrée !

Ouais ! C’est écrit je ne sais pas trop où, mais ça fait partie des Saintes Ecritures.
Mais Seigneur, je te parle, je te parle même souvent, et j’ai l’impression que je n’ai jamais de réponse. Même pas : "Hm, Hm, comme font souvent les maris quand leurs femmes les ennuient avec un flot de paroles. Pourtant tu n’es pas muet. Pourtant il parait que tu meurs d’envie d’entrer en relation avec nous : alors qu’est-ce qui se passe, pourquoi je ne t’entends pas ?

Dans la prière ce qui est important, m’a-t’on dit c’est d’écouter. Pourquoi ? Parce qu’on a qu’une seule bouche et deux oreilles a dit un père du désert fameux et un peu farceur. Heureusement il y en a ! Si, si, je vous assure il y en a. Ce n’est peut-être pas la majorité, mais il y en a. La preuve, celui qui a fait cette observation amusante entre les deux oreilles et la bouche unique.
Mais ce matin, à la messe, j’avais les oreilles bouchées. Le curé m’a ennuyée : il avait l’air si peu joyeux, si peu enthousiasmé par ce qu’il nous racontait ; j’ai cessé radicalement de l’écouter quand il a dit de son petit air timide, presque en s’excusant, que l’Evangile devait parfois nous secouer un petit peu.

Ce « petit peu » m’a fait bondir et sortir de mes gonds ! Comment « un petit peu ». Il ne s’agit pas d’être secoué un petit peu. Grands dieux ! Tu le sais bien Toi Seigneur qui vomis les tièdes ! : Il s’agit d’être remué de fond en comble, en profondeur, en largeur, en hauteur. Se convertir, ça veut dire être retourné comme une crêpe dans la poêle. Un demi tour à droite, droite, ou à gauche, gauche, (je ne veux chagriner aucun parti politique).
Mais qu’est-ce qu’il m’a raconté ce curé ? Je n’ai entendu que cela. Et sûr ! avec son petit peu, il ne m’a pas convertie.

Mais je m’aperçois au fil des minutes qui passent que grâce à ton serviteur dont charitablement j’ai jugé l’homélie médiocre, et bien tu m’as parlé, Seigneur.

Tu m’as rappelé ton désir de me voir grandir, de me voir transformée du tout au tout.

Finalement, Seigneur, Toi aussi Tu as de l’humour, parce que du diable si je m’attendais à ce que ce curé Te serve d’intermédiaire pour Te faire entendre.

Alors parle, Seigneur, ta servante va essayer d’entendre et de t’écouter.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Françoise REYNÈS

Laïque mariste († 2011).

(re)publié: 01/10/2005