LogoAppli mobile

À bas la haine !

En préambule au livret « S’il te plaît donne-moi un quart d’heure » 2016, François Garnier invite à vivre le carême en véritable ami du Christ :

“Heureux les miséricordieux !” On reconnaît l’une des “béatitudes” (Mt 5,7) : elle sera proclamée tout au long des JMJ, et tout au long de l’Année jubilaire de la… miséricorde.

Encore faut-il ne pas se tromper sur ce qu’elle veut dire ! Elle n’est pas la béatitude des faibles qui, par tolérance molle, acceptent tout et n’importe quoi de n’importe qui, pourvu que leur tranquillité ne soit pas bousculée. Non, la miséricorde est la grande vertu des forts qui n’ont pas peur d’affronter, au nom de Jésus, avec tous les saints et saintes de tous les temps, avec le pape François et les vrais baptisés, tous ceux qui ont perdu cœur devant les misères de leurs voisins proches ou lointains, parce qu’ils ne les voient même plus, aveugles qu’ils sont devenus. Oh, que l’on regarde et que l’on contemple Jésus, notre unique Seigneur : il dérange, il questionne, il affronte en permanence ceux qu’il appelle les “riches pour eux-mêmes” et les hypocrites. Il les secoue, oh oui, mais sans haine !

Non seulement sans haine, mais véritablement par amour, afin qu’ils ouvrent enfin les yeux ! Par amour, parce qu’il ne désespère pas d’eux ! Au contraire, il les espère encore, et les espèrera toujours afin qu’ils redeviennent véritablement heureux. Alors qui es-tu ? Un homme ou une femme à la miséricorde facile, molle et tolérante ? Ou un véritable ami du Christ, un battant sans haine, inlassablement courageux non seulement pour affronter ceux et celles qui n’ont même plus de cœur pour leurs frères, mais aussi pour être de ceux qui, habités par le Christ, ouvrent tout grand leurs yeux sur les misères du monde pour les faire reculer au prix du don d’eux-mêmes. Tu sauras alors ce qu’est la “miséricorde”.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
François GARNIER

Évêque de Cambrai († 2018).

(re)publié: 01/03/2016