LogoAppli mobile

Le Chemin, la Vérité, la Vie

A toi aujourd’hui, comme jadis à Thomas, Jésus déclare :
« Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie. » (Jn 14,6)
Le Chemin

S’il se présente à toi comme le chemin, ton chemin, c’est que tu n’es pas encore au bout de ta vie. Ta vie d’ailleurs ne s’arrête pas à l’horizon de cette terre. Relève-toi, si tu t’étais déjà arrêté pour t’asseoir en te disant : « A quoi bon maintenant, je ne changerai plus !... » Il te faut reprendre la marche, continuer ta route, aller plus loin dans la foi et dans l’amour. Tu as encore beaucoup à recevoir et beaucoup à donner. Ne t’arrête pas en chemin !

Si le Christ t’entraîne vers son Père, ne lui résiste pas. Laisse-le te conduire vers le Dieu que nul n’a jamais vu. Jésus seul peut te mener à Lui, parce qu’il vient d’auprès de Lui et qu’il veut te Le faire connaître.

Seuls ceux qui marchent connaissent le chemin. Si Jésus se présente comme le chemin, c’est que - vois-tu - on n’a jamais fini de découvrir celui qu’on aime... on n’a jamais fini de découvrir Dieu. C’est aussi qu’il veut t’emmener loin, bien plus loin que tu ne saurais l’imaginer.

La Vérité

Si tu veux savoir qui est Dieu, regarde Jésus. Il est la vérité de Dieu. Ouvre ton évangile, lis-le et relis-le souvent : tu y verras Dieu dans notre histoire d’hommes. Ouvre ton évangile, lis-le et relis-le souvent : tu deviendras familier de Dieu. Ouvre ton évangile, lis-le et relis-le souvent : tu verras que Dieu peut te parler dans la prière. Si tu veux savoir qui est Dieu, regarde Jésus et écoute-Le.

Et si tu veux savoir qui est l’homme, regarde aussi Jésus. Il est la vérité de l’homme. Il est l’homme accompli, l’homme conforme au dessein de Dieu, l’homme vraiment libre, l’homme que chacun de nous aspire à devenir. Si tu veux savoir qui est l’homme, regarde Jésus.

Enfin, si tu veux savoir ce qu’est l’amour, regarde encore Jésus. Il est la vérité de l’amour, sa norme et sa mesure, Lui qui nous dit : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »

La Vie

Cette vie qui vient d’auprès de Dieu comme une eau jaillissante, cette puissance de Résurrection et de pardon, elle t’est offerte chaque dimanche dans l’eucharistie. Ne boude pas ce pain de vie qui refait tes forces ! Quand Jésus te dit : « Ceci est mon corps... ceci est mon sang », c’est sa vie même qu’il t’offre. Ne la dédaigne pas !

Que restera-t-il de ton passage sur la terre, si tu ne cultives pas dans ta vie l’amour éternel de Dieu semé en toi au jour de ton baptême ? Comment donner saveur d’éternité à tout ce que tu vis, si tu n’accueilles pas, pour compagnon de route, Celui qui seul peut te faire franchir la mort ?


Chrétien, tu portes le nom du Christ.
Ce qui fait de toi son disciple, ce n’est pas ta doctrine ou ta morale,
mais la qualité de la relation que tu entretiens avec Lui.
Puisses-tu, ce Christ Jésus, l’aimer passionnément,
au point de te laisser guider amoureusement par lui vers Dieu le Père,
en quémandant chaque jour la puissance de son Esprit !
Puisses-tu, ce Christ Jésus, l’aimer passionnément,
au point de reconnaître en lui ton chemin, ta vérité et ta vie !

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Philippe LOUVEAU

Prêtre du diocèse de Créteil, ancien équipier de PSN.
Curé doyen de la paroisse Saint-Georges à Villeneuve-Saint-Georges.

Dans cette rubrique
(re)publié: 30/11/2000
Les escales d'Olivier