Logo

Vénération

Certains, se trompant sans doute d’étymologie, y voient à tort une maladie de l’amour... la piété catholique étant alors soupçonnée de trop aimer les statues. Dieu seul mérite d’être adoré, c’est vrai.

Mais il n’est pas interdit de marquer du respect envers un saint, ou même un objet (icône, croix, reliques, etc.) qui aide à prier. La traditionnelle vénération de la croix qui prend place dans la liturgie du Vendredi saint est une belle illustration de cette religion incarnée et d’une prière qui met à contribution les cinq sens, notamment ceux de la vue et du toucher.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 30/11/2003