LogoAppli mobile

Tabernacle

Juron prisé, semble-t-il, par nos amis québecois qui, même en jurant, cherchent à se montrer respectueux du nom de Dieu en ne le prenant ainsi à parti que de manière indirecte, sous forme d’un « Tabarnak ! »...

Du latin « tabernaculum » (tente). Ainsi nommé en souvenir du sanctuaire portatif qui, du temps du séjour des Hébreux dans le désert, abritait l’Arche de l’Alliance qui contenait les tables de la Loi. Dans une église, il s’agit du petit coffre au-dessus ou à proximité de l’autel, dans lequel sont conservées les hosties consacrées. Une petite veilleuse rouge signale la présence de cette réserve eucharistique, dans laquelle le prêtre ira puiser pour porter la communion aux malades.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 30/11/2003