LogoAppli mobile

Suicide

Mt 11,28-30

Tragique illustration de cette énigme qu’est la condition de l’homme, avec le fonctionnement de son psychisme, sa capacité à surmonter les tensions de son existence et son degré de liberté lorsqu’il pose cet acte ultime qui met fin à son existence terrestre. Une énigme qui se redouble chez les croyants tant elle semble constituer un cruel démenti à la parole de Jésus sur le « fardeau léger » ! (cf. Mt 11,28-30) Si le suicide peut apparaître en effet, en certains cas, comme une triste parodie de liberté pour celui qui, dépité de n’être pas maître de sa naissance, voudrait du moins se donner les apparences de maîtriser son destin en choisissant l’heure de sa mort, on y verra hélas, le plus souvent, une fuite en avant désespérée provoquée par une souffrance jugée insupportable. Souffrance contagieuse, car, pour ceux qui restent, il faudra faire avec le choc de cette mort provoquée, la douloureuse impression d’un gâchis irréparable et un obsédant sentiment de culpabilité ou un amer constat d’impuissance.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 15/08/2004