LogoAppli mobile

Souffrance

Ph 3,10-11

Jésus n’a pas expliqué la souffrance, il l’a combattue. Ne parlez donc pas de l’amour de Dieu à quelqu’un qui souffre... Montrez-lui plutôt le vôtre !

Si elle ne donne pas de réponse théorique à cette énigme de l’existence humaine, la foi chrétienne offre néanmoins un puissant rempart contre le désespoir : ce n’est pas parce qu’il y a de la souffrance que la vie n’a pas de sens, mais bien plutôt parce que la souffrance existe que la vie doit avoir d’autant plus de sens ! Et ce sens, il nous vient de la Résurrection du Christ, capable d’éclairer même le chemin de souffrance qui l’a précédée : « Le connaître, Lui et la puissance de sa résurrection et la communion à ses souffrances, devenir semblable à lui dans sa mort, afin de parvenir, s’il est possible, à la résurrection d’entre les morts. » (Ph 3,10-11)

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 30/11/2003