LogoAppli mobile

Prêtre

Comme « presbytère » et « presbyterium », le mot vient du grec « presbyteros » qui signifie « ancien », dans le sens des anciens, notables ou chefs d’une communauté, comme en connaissait le judaïsme.

Le prêtre, dans l’Église catholique, est celui qui a reçu le sacrement de l’ordre par imposition des mains de l’évêque pour être associé à son ministère.

Il est à noter que la langue française ne dispose que de ce mot « prêtre » pour traduire les deux termes grecs de « hiereus » (qui a donné en latin « sacerdos », sacrificateur) et « presbuteros » (qui a donné en latin « presbyter », ancien responsable d’une communauté). Pour la foi chrétienne, seul le Christ est prêtre au premier sens de « hiereus » (c’est la perspective de l’épître aux Hébreux) et les prêtres de l’Église catholique n’ont rien à voir avec les lévites et les personnages désignés comme prêtres dans l’Ancien Testament. Mais cette ambivalence sémantique propre à la langue française, renforcée dans l’Église latine par la loi du célibat ecclésiastique, a contribué à façonner l’imaginaire collectif qui fait du prêtre l’« homme du sacré », séparé des autres chrétiens qualifiés peu à peu de laïcs par opposition aux prêtres et aux clercs.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 30/11/2003