LogoAppli mobile

Prélat

Dans la plupart des cas, cette distinction honorifique permet à certains ecclésiastiques de jouer aux évêques sans l’être pour autant. « Évêques-’Canada-dry’ », ils arborent fièrement certains éléments des vêtements épiscopaux, ont droit à l’appellation « Monseigneur » et, puisque le ridicule ne tue pas, peuvent inscrire sur leurs cartes de visite quelques précisions toutes plus évangéliques les unes que les autres du genre : « Protonotaire Apostolique Surnuméraire », « Prélat d’Honneur de Sa sainteté » ou encore « Chapelain de Sa sainteté »...

Notons tout de même que le droit canon emploie ce terme en un sens beaucoup plus sérieux et technique, en mentionnant par exemple la « Prélature territoriale » (cas de la Mission de France) et la « Prélature personnelle » (cas de l’Opus Dei).


Hilaire LECOUËDIC
 
Une faute d'orthographe ? Une erreur dans l'article ? Un problème ? Dites-nous tout !
(re)publié: 30/11/2003