LogoAppli mobile

Objection de conscience

Elle marque les limites de l’obéissance due par le citoyen aux autorités légitimes et témoigne d’un primat du moral sur le légal.

En certaines situations, la dignité d’un homme est de désobéir à l’ordre injuste qui lui a été donné, et ce, au nom d’une autorité supérieure, celle de sa conscience.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 30/11/2003