LogoAppli mobile

Limbes

Inventées par saint Augustin, lui-même suivi par les théologiens du Moyen-âge, pour résoudre la question de la destinée des enfants morts sans baptême, les limbes n’ont jamais fait l’objet d’une déclaration dogmatique de l’Église. Elles étaient censées évoquer un lieu intermédiaire où les non-baptisés, sans être tout à fait admis au paradis, pourraient se trouver comme « sur la frange » (le latin « limbus » a pour sens premier « le bord d’un vêtement »), bénéficiant d’une sorte de strapontin dans le ciel.

On note avec plaisir que cette « solution » - ancienne et quasi-traditionnelle à défaut d’être officielle - ne satisfait pas aujourd’hui la Commission théologique internationale. Dans un document publié le 20 avril 2007 par la revue américaine Origins, les théologiens de cette prestigieuse commission considèrent en effet ce concept des « limbes » comme le reflet d’une « vision restrictive excessive du salut ».

Mais, pour vous faire une confidence, je crois bien que le bon peuple chrétien n’a pas attendu cette déclaration tardive des théologiens du Vatican pour confier à la bonté de Dieu le sort des petits enfants morts sans baptême !

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/06/2007