LogoAppli mobile

Incarnation

Jn 1,9-18
1Jn 1,1-3
1Jn 4,14-15
2Jn 1,7

Affirmation centrale du christianisme qui le distingue très clairement de tout déisme et des monothéismes juif et musulman avec leur sens exacerbé de la transcendance divine.

Formulé plus particulièrement dans les écrits johanniques (Jn 1,9-18 ; 1 Jn 1,1-3 ;4,14-15 ; 2 Jn 1,7), ce Mystère est célébré à Noël : c’est Dieu lui-même qui, en Jésus de Nazareth, a pris corps pour entrer dans l’histoire des hommes. Contre les risques d’hérésie et notamment pour éviter de présenter Jésus comme un demi-dieu, à l’instar des mythologies grecque et romaine, les grands conciles des 4e et 5e siècles furent amenés à préciser les choses en posant la coexistence, « sans fusion ni séparation », des deux natures (divine et humaine) en l’unique personne de Jésus Christ.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 30/11/2003