LogoAppli mobile

Impôt

On le trouve toujours trop lourd... sauf lorsque l’on mesure, dans son quotidien, tous les services qui dépendent de l’argent public.
Sans l’impôt, l’Etat est réduit à l’impuissance et la solidarité laissée à la seule responsabilité individuelle.

Face à la tentation - pour les particuliers comme pour les entreprises - de recourir à l’évasion et à la fraude fiscales, il est temps de réhabiliter l’impôt pour ce qu’il doit être : un instrument au service de la solidarité et du bien commun, un outil contribuant à la construction du lien social et de la démocratie.

Elle est d’une étonnante actualité cette affirmation du concile Vatican II :
« Un grand nombre ne craint pas de se soustraire, par divers subterfuges et fraudes, aux justes impôts et autres aspects de la dette sociale. (...) Que tous prennent très à cœur de compter les solidarités sociales parmi les principaux devoirs de l’homme d’aujourd’hui et de les respecter. » (Gaudium et Spes, 30)

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/11/2011