LogoAppli mobile

Géhenne

Mt 5,22-29
2Ch 28,3

Comme dit le proverbe : « Là où il y a la géhenne, il n’y a pas de plaisir ! »... Pour fantaisiste qu’elle soit, cette étymologie serait presque plausible : la « géhenne » ou « géhenne de feu » évoque en effet dans le Nouveau Testament un désagréable lieu de villégiature réservé aux pécheurs (Mt 5, 22-29) ! Il est possible que ce ravin situé à l’ouest et au sud de Jérusalem, après avoir été le lieu de cultes idolâtres incluant des sacrifices d’enfants (2 Ch 28, 3), ait ensuite été transformé en décharge publique... ce qui expliquerait bien son caractère maudit et l’image du feu permanent qui est associée à ce lieu.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 30/11/2003