Menu
Les mots de la tribu

Évangéliste

Ainsi appelle-t-on l’auteur d’un évangile. Le Nouveau Testament en connaît quatre : Matthieu (représenté dans l’iconographie traditionnelle par un ange), Marc (le lion), Luc (le taureau) et Jean (l’aigle). Selon certains auteurs anciens, chacune de ces figures pourrait évoquer les premiers chapitres de l’évangile en question : l’ange évoquerait ainsi les deux récits d’annonciation du début de l’évangile de Matthieu, le lion rappellerait le désert lieu de la prédication de Jean Baptiste par laquelle s’ouvre le récit de Marc, le taureau renverrait aux sacrifices du temple dans lequel officie le prêtre Zacharie d’après Luc, enfin l’aigle suggérerait bien la hauteur de vue du quatrième évangéliste qui, dans son prologue, remonte jusqu’à « l’en-deçà » de l’incarnation du Verbe.

Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas

(re)publié: 30/11/2003