Menu
Les mots de la tribu

Eucharistie

Ac 2,42
1Co 11,20
Lc 22,19
Lc 22,14-16
Mc 14,22-24
1Co 10,16-17
Jn 6,51-55
1Co 11,27-29

Désigné par le dernier concile comme « source et sommet de la vie chrétienne », ce troisième grand sacrement de l’initiation chrétienne rend présente à l’Église et aux croyants la Pâque de Jésus : « Prenez, mangez, ceci est mon corps livré pour vous ! (...) Faites ceci en mémoire de moi. »

Appelée à l’origine « fraction du pain » (Ac 2,42) ou « repas du Seigneur » (1 Co 11,20), puis - beaucoup plus tardivement - « sacrement des sacrements », « Saint Sacrement » ou tout simplement « messe », l’eucharistie est célébrée et vécue, dans l’Église catholique, à la fois comme mémorial de la Passion, de la mort et de la résurrection du Seigneur (Lc 22,19), accomplissement de toute l’histoire de l’Alliance (Lc 22,14-16 ; Mc 14,22-24), actualisation de l’unique sacrifice du Christ, action de grâce de l’Église (c’est le sens même du mot « eucharistie »), signe d’unité (1 Co 10,16-17), gage de vie éternelle (Jn 6,51-55), repas sacré et communion au corps et au sang du Seigneur, c’est-à-dire à la vie même du Ressuscité (1 Co 11,27-29). On ne s’étonnera donc pas du très grand respect dont l’Église catholique entoure ce sacrement et des règles qu’elle estime devoir poser pour sa réception.

Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas

(re)publié: 30/11/2003