Menu
Les mots de la tribu

Déisme

1Jn 4,20

Croire « qu’il y a quelque chose - peut-être même quelqu’un - au-dessus de nos têtes », voilà qui ne mange pas de pain et n’a, de fait, guère d’incidences dans l’existence quotidienne ! Mais cette confortable attitude religieuse présente, aux yeux de nombre de nos contemporains, l’immense avantage de les tenir à distance de toute adhésion à une religion particulière et de les dispenser de toute norme ou pratique un peu contraignante !

À l’encontre de cette croyance vague et de cette spiritualité diffuse, le christianisme propose la foi en un Dieu personnel qui s’intéresse à ce point à l’histoire des hommes qu’il y prend corps en Jésus de Nazareth et interdit à ses disciples de se bercer d’illusions en matière de religion et de spiritualité : « Si quelqu’un dit : “J’aime Dieu”, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur. En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, ne peut pas aimer Dieu qu’il ne voit pas. » (1 Jn 4,20)

Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas

(re)publié: 30/11/2003