LogoAppli mobile

Avocat du diable

Chacun connaît l’expression « se faire l’avocat du diable ». Mais qui en sait l’origine ? En fait, il s’agit du nom familier donné au « promoteur de la foi » qui, dans une procédure introduite en vue d’obtenir la canonisation de quelqu’un, fait fonction d’avocat général et à ce titre attire l’attention sur tout ce qui, dans la vie de la personne en question, pourrait être défavorable à sa cause.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 30/11/2003