LogoAppli mobile

Aube

Héritière du vêtement romain qui était porté sous la toge, cette tunique de toile blanche est devenue peu à peu le vêtement liturgique de base porté à la fois par les ministres ordonnés (évêques, prêtres et diacres) sous leurs autres ornements distinctifs (étole et chasuble), par les enfants de chœur au service de l’autel et par les nouveaux baptisés.

Dans les paroisses où existe une « profession de foi » à l’âge de la préadolescence, l’aube réapparaît souvent alors comme rappel du vêtement blanc du baptême. Ceci fait d’ailleurs le grand bonheur des parents, dans l’ensemble très soucieux en effet de solenniser ce qui leur semble constituer un rite de passage pour leur progéniture et qui leur rappelle avec émotion leur propre enfance. On notera cependant qu’il arrive que l’enthousiasme pour cette option vestimentaire soit moindre de la part des premiers intéressés !

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 30/11/2003