Menu
Les mots de la tribu

Alliance

Gn 9,8-17
Gn 17
Ex 20
Jr 31,31-34
Ez 16,6-14
Mc 14,24
Lc 22,20
1Co 11,25

Il la percevait bien, ce gamin qui, juste avant d’aller communier à la messe, récitait pieusement : « Anneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous ! »... Il s’agit en fait d’une notion-clef des Saintes Ecritures, puisque les bibles chrétiennes comprennent l’Ancien Testament (du latin « testamentum » qui signifie « alliance ») et le Nouveau Testament. Toute l’histoire biblique peut en effet être lue comme l’histoire d’une alliance qui ira s’approfondissant au gré des abandons humains et des pardons divins. Dès les premières pages de la Bible, Noé est le témoin d’une alliance conclue avec toute la création et dont l’arc-en-ciel est le signe (Gn 9,8-17). Abraham, bénéficiaire d’une triple promesse, inscrit dans sa chair l’alliance divine par le signe de la circoncision (Gn 17). Moïse reçoit sur le mont Sinaï la charte de cette alliance (Ex 20). Les prophètes, quant à eux, aident au fil des siècles le peuple de l’Alliance à faire de ce pacte juridique une affaire d’amour (Jr 31,31-34 ; Ez 16,6-14). Mais c’est dans le sang du Christ que cette alliance, dont Dieu a eu l’initiative, est définitivement scellée au soir du Jeudi saint : cf. Mc 14,24 ; Lc 22,20 ; 1Co 11,25.

Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas

Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas

(re)publié: 30/11/2003