LogoAppli mobile

Âme

On peut, avec les cantiques d’autrefois, chanter : « Je n’ai qu’une âme qu’il faut sauver »... On peut aussi, plus sérieusement, faire comme les théologiens et désigner par ce mot le lien unique et sacré qui relie tout homme à son Créateur, ce par quoi il émerge du monde animal, c’est-à-dire le fondement même de son insurpassable et inaliénable dignité. Dans tous les cas, on se méfiera d’un dualisme plus grec que biblique, qui prétendrait opposer l’âme au corps, et selon lequel l’âme seule serait digne d’intérêt.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 30/11/2003