LogoAppli mobile

Adoration eucharistique

Oubliant peut-être qu’au soir du Jeudi saint Jésus avait dit à ses disciples, en les invitant à faire mémoire de lui, non pas Regardez et adorez !, mais Prenez et mangez !, certains chrétiens aimeraient aujourd’hui multiplier les nuits d’adoration et ressortir les ostensoirs de jadis...
Née au Moyen-Âge du désir de voir l’hostie à défaut d’y communier, puis, à l’époque du concile de Trente, de souligner, contre les thèses protestantes, la présence réelle du Christ dans l’eucharistie, cette forme de dévotion ne puise en fait sa légitimité que dans son lien avec la célébration eucharistique toute entière, laquelle manifeste bien d’autres formes de la présence du Seigneur à son Église.
Quant au légitime respect dû aux hosties consacrées, il ne ne doit pas non plus nous faire oublier la raison première de la réserve eucharistique dans les églises, à savoir le souci de pouvoir porter aux malades un morceau du pain consacré au cours de la messe qui rassemble la communauté.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Hilaire LECOUËDIC

Le plus vieux marin de Port Saint Nicolas.

(re)publié: 01/04/2014