LogoAppli mobile

Ver

Jon 4,7
Dt 28,39
Is 14,11
Si 10,11 et Si 19,3
2M 9,9-10
Mc 9,48

Le mot hébreu désigne à la fois le ver, la chenille et la larve, car ils peuvent tous faire périr les végétaux, comme le ricin de Jonas (Jon 4,7) ou les vignes (Dt 28,39). Le ver symbolise la mort et le cadavre (Is 14,11 ; Si 10,11 - Si 19,3) ; il ronge déjà l’impie encore vivant (2M 9,9-10). Avec le feu, il évoque l’enfer (Mc 9,48).

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
(re)publié: 01/07/2015
1ère public.: 30/11/2003