LogoAppli mobile

La loi scoute et l’Evangile

Le scout met son honneur à mériter confiance.

 « Foi », « confiance » et « fidélité » viennent de la même racine !...
 « Celui qui est digne de confiance pour une toute petite affaire est digne de confiance aussi pour une grande » dit Jésus (Lc 16,10).
 Il s’agit de « gagner la confiance de tous les hommes en présence de Dieu » ( 2 Co 4,2) .

Le scout est loyal dans toute sa vie.

 « Que votre oui soit oui, et votre non, non » (Mt 5,37 ; Jc 5,12).
 « Plus de mensonge entre vous ! » (Col 3,9).

Le scout est fait pour servir et sauver son prochain.

 « Le Fils de l’Homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude » (Mt 20,28).
 « Je suis au milieu de vous comme celui qui sert » (Lc 22,27).
 « C’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous » (Jn 13,15).

Le scout partage avec tous.

 Jean-Baptiste appelle ainsi à la conversion : « Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n’en a pas, et que celui qui a de quoi manger fasse de même » (Lc 3,11).
 Et Jésus s’identifie au plus démuni : « J’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger... » (Mt 25,35-40).
 Quant aux premiers chrétiens, « ils mettaient tout en commun, vendaient leurs propriétés et leurs biens et en partageaient le prix entre tous selon les besoins de chacun. » (Ac 2,45).

Le scout est accueillant et combat l’injustice.

 On reproche à Jésus de « faire bon accueil aux pécheurs et de manger avec eux » (Lc 15,2).
 Et lui dit à ses disciples : « Qui accueille en mon nom cet enfant, m’accueille moi-même, et qui m’accueille, accueille celui qui m’a envoyé » (Lc 9,48).

Le scout protège la vie, car elle vient de Dieu.

 « Voyez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent ni ne recueillent en des greniers, et votre Père céleste les nourrit ! Ne valez-vous pas plus qu’eux ? » (Mt 6,26).

Le scout sait obéir et ne fait rien à moitié.

 Le Christ Jésus lui-même, tout Fils de Dieu qu’il était, « apprit, par ses souffrances, l’obéissance »(He 5,8).
 Et, après avoir prévenu ses disciples des difficultés et même des persécutions qu’ils auront à affronter, Jésus ajoute : « C’est par votre persévérance que vous gagnerez la vie » (Lc 21,19).
 À la messe, pendant la grande prière eucharistique n° 4, on rappelle que le Christ Jésus, « après avoir aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout » !

Le scout a du cran, il sourit dans les difficultés.

 « Quel que soit votre travail, faites-le de bon coeur » (Col 3,23).
 « Parce qu’il vous faut encore quelques temps être affligés par diverses épreuves, votre foi, plus précieuse que l’or périssable que l’on vérifie par le feu, peut devenir un sujet de louange, de gloire et d’honneur lors de la révélation de Jésus Christ » (1 P 1,6-7).
 « Soyez toujours dans la joie. Priez sans cesse. » (1 Th 5,16-17).

Le scout respecte le travail et le bien d’autrui.

 « Où il y a jalousie et chicane, il y a désordre et toutes sortes de mauvaises actions » (Jc 3,16).

Le scout est pur et rayonne la pureté.

 « Heureux les coeurs purs, dit Jésus, ils verront Dieu » (Mt 5,8).
 Et St Paul met en garde les chrétiens de Corinthe contre tout ce qui pourrait ressembler à de la débauche : « Votre corps est un temple du Saint-Esprit... Glorifiez donc Dieu dans votre corps. » (1 Co 6,19-20).

Matthieu, Marc, Luc, Jean, Paul, Philippe (Louveau) et les autres
pour la troupe scoute du Plessis-Trévisse
décembre 1997

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Philippe LOUVEAU

Prêtre du diocèse de Créteil, ancien équipier de PSN.
Curé doyen de la paroisse Saint-Georges à Villeneuve-Saint-Georges.

(re)publié: 30/11/1997
Les escales d'Olivier