LogoAppli mobile

L’Action catholique des enfants (ACE)

L’ACE en 10 questions

80 000 enfants font partie des 12 000 clubs de l’Action Catholique des Enfants. Pour tous, un slogan : « Pas trop petits pour viser grand ».

1- Qu’est-ce que l’ACE ?

L’Action Catholique des Enfants s’appelait autrefois l’association des Coeurs Vaillants et Ames Vaillantes de France. C’est une association d’éducation populaire et d’évangélisation. L’ACE qui rejoint 80.000 enfants réunis en 12.000 clubs est membre d’une coordination internationale, le MIDADE.

L’objectif est d’apprendre aux enfants à devenir autonomes, à agir sur le terrain grâce aux activités quµils organisent en club et ainsi à devenir responsables de leur insertion dans la société. L’ACE, qui est un mouvement d’Eglise, est également agréée par les ministères de l’Education Nationale et de la Jeunesse et des Sports.

2- Quel est son projet éducatif ?

Son projet repose sur quelques principes fondamentaux :
 l’enfant est capable de prendre des responsabilités et d’organiser sa vie ;
 pour s’épanouir, être heureux et vivre pleinement, l’enfant a besoin de jouer, d’agir et de créer ;
 l’enfant n’a pas seulement des besoins physiologiques et affectifs, mais des besoins spirituels qui eux aussi doivent trouver une réponse ;
 tous les enfants n’ont pas les mêmes moyens ni les mêmes possibilités : l’ACE tient compte de leur âge, de leur santé et du milieu social, culturel, humain auxquels ils appartiennent.

3- Qu’est-ce qu’un club d’enfants ?

Le club est formé d’enfants qui désirent se retrouver ensemble. Il est sous la responsabilité d’un animateur bénévole, jeune ou adulte. Les enfants se regroupent en club en fonction de leur âge. Les clubs Perlin rassemblent les enfants de 5 à 8 ans. Les clubs Fripounet accueillent leurs grands frères et soeurs de 8 à 11 ans et les clubs Triolo les adolescents de 11 à 15 ans. Les enfants y organisent différents types d’activités :
 ils réalisent des projets pour améliorer la vie quotidienne dans le quartier, à l’école ou en Famille ;
 ils réfléchissent sur ce qu’ils vivent, sur l’actualité du monde, sur la foi qui les guide ou qui s’éveille en eux.

Avec l’aide des responsables, ils organisent des séances de bricolage, des jeux, des fêtes, des camps de vacances... Toutes ces activités peuvent se dérouler en commun avec de nombreux autres.

4- Comment fonder un club ?

La naissance d’un club démarre souvent en début d’année à l’initiative d’un parent, d’un prêtre ou d’une religieuse qui connaît déjà le mouvement et qui accepte la responsabilité de suivre les enfants. Beaucoup de clubs se forment à partir des relations de voisinage dans un groupe d’immeubles, un quartier, un village, une école, une paroisse, Souvent ce sont les enfants eux-mêmes ayant eu vent de l’existence d’un club qui s’organisent (avec l’aide des adultes de l’ACE) pour former un club. Mais toutes les personnes qui partagent les valeurs de l’ACE sont les bienvenues pour fonder un club !

5- Quel est le coût d’une inscription en club ?

Pour fonder ou rejoindre un club déjà existant, aucun frais d’inscription n’est demandé à l’enfant. Mais organiser des activités coûtent forcément quelque chose ! Chaque fédération départementale et chaque club doivent donc mettre la main à la pâte pour financer ses actions et les cotisations versées à l’ACE qui servent essentiellement à couvrir les inévitables frais inhérents à toute action collective (assurances...). Comment arriver à trouver l’argent nécessaire pour mener des activités ? Les enfants ne manquent pas d’imagination : lavage de voitures, vente de crêpes lors des kermesses...

Les parents peuvent aussi donner un coup de main en fonction de leurs possibilités.

6- Comment sont formés les animateurs des clubs ?

La vie et la réflexion en équipe est essentielle à l’ACE. Les animateurs qui sont, soit des jeunes adultes (étudiants ou salariés) parfois anciens membres des clubs eux-mêmes, soit des pères et mères de famille ou encore des prêtres et des religieuses, se rencontrent très souvent au sein des comités locaux de responsables (CDR). Ensemble, pendant quelques heures et parfois plus longtemps ils mettent en commun leurs expériences et leurs réflexions sur la vie des clubs et des enfants et ainsi enrichissent mutuellement leur savoir faire d’animation. C’est un temps de partage et d’échanges.

Les animateurs ont également à leur disposition les numéros habituels de la revue « Relais », Elle leur donne des informations, des outils pédagogiques et d’approfondissement pour animer les clubs en fonction des valeurs proposées par l’association. L’ACE organise enfin le stage de Brevet d’Aptitude à la Fonction d’Animateur (BAFA) qui permet à des jeunes souhaitant choisir cette orientation de devenir des professionnels de l’animation.

7- Quels outils pédagogiques sont mis à la disposition des clubs d’enfants ?

Tous les deux ans l’ACE choisit un thème, véritable fil rouge pour conduire la vie et l’action des clubs, En 1994/1996 le thème choisi était le suivant : « Communiquer, c’est construire ». C’est donc autour de ce thème que chaque club choisit ses actions.

Pour ce faire, l’ACE met à la disposition des enfants en clubs des bulletins : Mifasolspour les Perlin, Ricochet pour les Fripounet et Vitamine pour les Triolo.

Rappelons enfin que les fêtes entre enfants, l’un des points forts de la pédagogie du mouvement, permettent à tous les participants de prendre conscience des ressemblances et des différences de chacun et ainsi de mieux s’épanouir ensemble dans leur mouvement.

8- Quelle est la particularité de l’ACE en tant qu’association d’évangélisation ?

L’ACE propose aux enfants qu’elle rejoint en club de découvrir et de faire l’expérience de la confiance, de la tolérance, de la solidarité... C’est en cela que l’ACE est une école de formation humaine et spirituelle : ses valeurs et son projet éducatif s’inspirent de l’Evangile. Elle propose donc aux enfants de le découvrir. Mais tous les enfants en club ne sont pas chrétiens. Certains ont une autre religion. D’autres sont en recherche et se posent des questions. L’ACE leur propose de faire l’expérience des valeurs de la Foi chrétienne, tout en respectant le cheminement, le désir et les convictions de tous les enfants et de leurs parents. Car ce qu’elle met en avant, c’est l’accueil de l’autre, dans la différence, y compris religieuse.

9- Où l’ACE est-elle présente ?

L’ACE est présente dans la plupart des départements français, mais sa pédagogie rayonne dans le monde entier par l’intermédiaire du MIDADE (Mouvement International d’Apostolat des Enfants) qui a le statut d’une organisation non gouvernementale.
10- Après l’ACE, comment continuer dans l’action catholique ?

Les jeunes peuvent notamment rejoindre ensuite, en fonction de leur choix, et de leur vie les équipes de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, du Mouvement Rural de la Jeunesse Chrétienne, de la Jeunesse Indépendante Chrétienne, de la Jeunesse Indépendante Chrétienne Féminine ou, enfin, les Garçons de Milieu Indépendant. D’autres mouvements d’Eglise existent également.

Le MIDADE, Mouvement International D’Apostolat Des Enfants est chargée de la coordination des mouvements d’Action catholique des Enfants dans le monde. Il est aujourd’hui présent dans de nombreux pays. Il est reconnu par l’Eglise comme Organisation Internationale Catholique.

Une faute d'orthographe, une erreur, un problème ? Dites-nous tout !
 
Action catholique des enfants (ACE)
(re)publié: 05/07/2004