Menu
Théorie et pratique de l’interreligieux

Est-il possible de prier ensemble ?

1. Un constat

Des jeunes, chrétiens et musulmans, se retrouvent dans des activités communes. Cette vie ensemble les unit en s’enrichissant de leurs différences et peut les stimuler réciproquement dans la “recherche de la face de Dieu”.

Des chrétiens et des musulmans se rassemblent à l’occasion d’événements heureux ou moins heureux de la vie quotidienne et désirent communier dans la prière. Parfois avec d’autres croyants, ils peuvent se retrouver à l’occasion d’événements nationaux ou internationaux.

2. Des questions

- Comment éviter que cette expérience commune débouche toujours sur des célébrations religieuses différentes ?
- Comment éviter que la prière des uns soit imposée aux autres ?
- Comment éviter que cette expérience commune débouche dans une célébration qui nie toute différence, engendre confusion et trouble surtout chez des enfants ou des chrétiens peu instruits ?

3. Des convictions

- « L’Esprit souffle où il veut » (Jn 3, 8). Dieu travaille le cœur de tout homme et toute prière est une démarche dont l’initiative nous échappe. Des laïcs et des prêtres accompagnateurs sont témoins que les différences sont souvent un enrichissement réciproque, permettant des réalisations originales.
- Savoir ce que l’on recherche dans cette démarche commune : une communion spirituelle dans l’intercession, la louange, I’action de grâce...
- Ne pas comparer les différentes démarches religieuses mais approfondir sa propre foi par l’interrogation que pose l’autre. Chercher ce qui unit tout en respectant la différence, en évitant tout syncrétisme qui ne rend service à aucune communauté de croyants.

4. Des orientations

- Il est important de ne pas précipiter une démarche de prière commune qui doit être le fruit d’un désir partagé et de s’inscrire dans la clarté et le respect de la liberté. Les convictions définies ci-dessus visent à établir cette clarté.
- Pour un groupe qui débute, un moment de silence priant, vécu ensemble, peut être un bon moyen de se souder.
- Favoriser le plus possible la collaboration avec des leaders musulmans dans les phases préparatoires de ces rencontres de prière.
- Aménager des moments de silence intense entre les lectures de textes spirituels issus de chaque tradition (textes connus ou improvisés, anciens ou modernes).
- Si on désire aller plus loin dans une rencontre d’une journée, d’un week-end, ou de plusieurs journées spirituelles, on peut envisager davantage mais après une préparation des responsables des deux communautés.
- Des célébrations communes entre chrétiens et musulmans unis par la vie sont possibles pour partager des événements heureux ou moins heureux de la vie quotidienne ou internationale :

  • Avec un temps en commun pour se reconnaître fragiles, pécheurs, et avouer notre besoin de la parole et de la paix de Dieu...
  • Un temps séparé pour :
    • permettre aux chrétiens de célébrer le Christ (lecture de la Bible ou Eucharistie),
    • permettre aux musulmans de lire leur Livre Saint ou autre proposition de leur choix.
  • Un temps ensemble à nouveau pour partager ce que Dieu nous demande comme changements dans nos vies à l’aide de textes d’auteurs spirituels, voire des passages des Livres Saints (s’il n’y a pas danger de syncrétisme ou de relativisme et si ces passages indiquent des convergences) ou une prière de louange et un moment important donné à la méditation silencieuse, source de communion.

5. Pour aller plus loin

Livres :
- Robert POUSSEUR, En quête d’identité - Des jeunes ensemble, chrétiens, musulmans, “croyants autrement”, Les Editions de l’Atelier, 1997, 110 p., spécialement p. 97 à 107.
- Nombreux livres sur la Journée d’Assise, 27 octobre 1986.
Revues :
- Ensemble vers Dieu, par Georges JANSSENS, in Se Comprendre, n° 96/05, mai-juin 1996, p. 13-26
- Prier avec les musulmans, par Joseph STAMER, in Se Comprendre, n° 99/09, novembre 1999.
- Interreligious prayer, in Pro Dialogo, n° 98, 1998/2 (en anglais).

 
Info

Fiche pastorale n° 18 publiée dans la revue Documents Episcopat n° 6-7 (avril 1999).

(re)publié: 01/01/2017
1ère public.: 31/03/1999