Menu
Économie et justice sociale

Quand la crise invite à se rappeler quelques données de base de la vie chrétienne...

Flânerie méditative parmi quelques passages du Nouveau Testament

Pour éclairer la situation difficile que l’économie mondiale traverse et toutes les facettes de la crise qui en est résultée pour beaucoup, les catholiques disposent d’un outil avec la doctrine sociale de l’Église. Mais, en amont de cette réflexion de morale économique et sociale élaborée depuis la fin du 19ème siècle, le meilleur éclairage restera toujours la Parole de Dieu elle-même !

Ce petit dossier vous invite donc à une méditation, comme une flânerie, chacun allant à son pas, à travers un certain nombre de versets et passages de la Bible et principalement du Nouveau Testament.

1. L’Évangile est à vivre dans tous les aspects de notre vie personnelle et collective... y compris les aspects économiques et écologiques !

>>Rm 12,1-2<< : Le culte qui plait à Dieu ne concerne pas que le « religieux » de nos existences
>>1Co 10,31<< : Tout pour la gloire de Dieu ! Il n’y a pas des activités qui seraient en elles-mêmes plus dignes et spirituelles que d’autres : tout est dans l’amour qu’on y met !
>>Ac 2,44-45<< et >>Ac 5,1-11<< ; >>1Co 16,1<< : Dès le début de l’Église, la communion entre frères se traduit par une exigence de partage. La manière dont nous gérons notre budget a quelque chose à voir avec l’Évangile !

Si nous voulons faire de Jésus Ressuscité le pôle unificateur de notre vie, il ne s’agit pas de faire la morale aux autres, mais d’aider chacun - à commencer par nous-mêmes ! - à mettre un peu de cohérence dans sa vie.

2. La foi : une puissance de contestation des idoles d’aujourd’hui

>>Rm 6,4<< : Baptisés pour mener une vie nouvelle !
>>Ga 5,1<< : « C’est pour que nous soyons vraiment libres que le Christ nous a libérés ! »
>>Mt 6,19-21.24-34<< ; >>Lc 16,1-15<< : L’argent : un bon serviteur, mais un mauvais maître !
>>Mc 12,14-17<< ; >>Jn 19,11<< : le pouvoir politique est bien relatif.

Dans le récit du martyre du vieil évêque Polycarpe (milieu du 2ème siècle à Smyrne, en Turquie), la foule, qui applaudit lorsqu’on jette aux fauves les chrétiens dans l’arène, crie : « A mort les athées ! » C’est que les chrétiens font alors figure d’athées, eux qui refusent de diviniser l’empereur et le pouvoir politique ! Aujourd’hui encore il y a bien des baudruches à crever, des faux absolus à relativiser, des idoles à contester !

3. Des pèlerins en marche vers le Royaume

>>He 11,13 ;13,14<< : Étrangers et voyageurs sur la terre, « nous n’avons pas ici-bas de cité permanente ».
>>Mt 24,35<< ; >>1P 1,17-21<< ; >>Rm 8,18-23<< : Il y a, dans le monde et dans notre histoire, des drames plus graves que la baisse de mon pouvoir d’achat !
>>1Co 13,8-10<< : Tout passe... sauf l’amour !

La vie éternelle n’est pas l’aboutissement d’un développement durable réussi. Elle ouvre pour nous la perspective d’une terre et d’un ciel radicalement nouveaux, qui ne sont pas au bout des efforts de l’homme (Ap 21,1), même si celui-ci est invité à garder comme un jardin le cadre d’existence dans lequel l’humanité évolue depuis l’apparition de la vie (Gn 2,15).

4. Appelés à vivre dans la confiance

>>Lc 12,4-7.16-31<< : « Même vos cheveux sont tous comptés ! »

« Dans une situation actuelle lourde de défiances multiples, il nous appartient de choisir de vivre dans la confiance et l’espérance. Cette dépression généralisée peut provoquer un choc salutaire. Le temps de l’Avent et de Noël est précisément celui où Dieu nous rejoint et nous parle d’espérance. Cette espérance questionne directement nos modes de vie, nos façons d’être au monde. » [1]

5.Aucune fatalité ne pèse sur nous !

>>Si 15,11-15<< : « Rester fidèle est en ton pouvoir » ; >>Jn 16,33<< ; >>Rm 8,31-39<<

Des contraintes, il y en a... et parfois même de lourdes ! Mais pas au point de supprimer chez nous toute liberté et responsabilité morale. C’est maintenant le « moment favorable » (>>2Co 6,2<<), l’heure du choix pour ou contre Jésus et sa vie nouvelle !

6.Ce qui est légal n’est pas forcément moral !

>>1Th 5,21-22<< ; >>Rm 12,2<< : Il y a un discernement à faire.

Dans la vie économique comme dans la vie familiale, il y a des réussites que nous pouvons légitimement admirer et même vouloir imiter. Mais il y a des comportements qui, même permis légalement, nuisent au prochain et/ou sont indignes de notre humanité. Ce qui fait la valeur de nos "oui", c’est la force des "non" que nous sommes aussi capables de poser !

7. Appelés à servir la vie des hommes

>>Jn 10,10<< : Jésus est venu pour que les hommes aient la vie... et qu’ils l’aient en abondance !
>>Jn 13,12-15<< : Nous faire serviteurs à la suite de Jésus Serviteur.
>>Mt 25,14-30<< : Que faisons-nous des talents confiés ?
>>Mt 25,31-46<< : Servir le Christ en servant les hommes !
>>Lc 10,25-37<< : élargir nos solidarités les plus immédiates jusqu’à nous faire le prochain de tout homme en détresse.

8.Du bon usage de la vertu de prudence...

>>Mt 10,16<< : « Prudents comme les serpents et candides comme les colombes » !
>>Lc 12,42-43<< ; >>Mt 25,1-13<<

Les chrétiens familiers de la révision de vie chère à l’Action Catholique ne savent peut-être pas que les trois temps du « voir, juger, agir » reprennent en fait les trois moments attribués, depuis St Thomas d’Aquin, à la vertu de prudence.

 

[1Message de Noël des Églises chrétiennes en France, paru dans le journal « la Croix » du 1er décembre 2008 et signé de ses trois coprésidents, le cardinal André Vingt-Trois, le pasteur Claude Baty et le métropolite Emmanuel.

Philippe LOUVEAU

A longtemps fait partie de l’équipe de PSN, est aujourd’hui curé de la paroisse St Cyr-Ste Julitte et responsable du secteur pastoral de Villejuif (diocèse de Créteil) - France

plouveau gmail.com
Philippe LOUVEAU

A longtemps fait partie de l’équipe de PSN, est aujourd’hui curé de la paroisse St Cyr-Ste Julitte et responsable du secteur pastoral de Villejuif (diocèse de Créteil) - France

(re)publié: 01/02/2009