Menu
Commentaires

La tentation

La tentation de Jésus au désert

Texte

« Aussitôt l’Esprit pousse Jésus au désert. Durant quarante jours, au désert, il fut tenté par Satan. Il était avec les bêtes sauvages, et les anges le servaient. » (Mc 1,12-13)

Commentaire

Comment dire autant de choses en si peu de mots ? Pendant longtemps l’évangile de Marc a eu mauvaise presse. On lui reprochait d’être mal écrit. Les uns disaient qu’il était sec comme un coup de trique. Les autres lui reprochaient au contraire de verser dans l’anecdotique. On disait qu’il n’avait pas l’ampleur de l’évangile de Matthieu, ni l’élégance de Luc ni l’élévation de Jean.

Aujourd’hui le vent a tourné. Des lecteurs et lectrices de la Bible, de plus en plus nombreux, découvrent la fraîcheur, l’originalité et la profondeur de l’évangile de Marc. En très peu de mots, il arrive à dire à son lecteur des choses essentielles à condition que celui-ci lui prête une oreille attentive et ne procède pas à une lecture trop rapide et trop superficielle.

Regardez comment, dans cette scène de la tentation, Jésus est poussé au désert. Marc utilise le même verbe que les auteurs de l’Ancien Testament utilisent pour parler de la vocation d’un prophète. Jésus est envoyé en mission pour affronter les forces du mal. Le désert, ainsi que le nombre quarante, rappelle la sortie d’Egypte et à la longue marche vers la terre promise. Dans la mémoire d’Israël, le désert est le lieu de la tentation : révolte contre Dieu, envie de faire demi-tour et de retourner vers l’esclavage d’Egypte. Mais Dieu a soutenu son peuple. Pour qu’il tienne le coup, il lui a envoyé une nourriture venue du ciel, la manne.

Ici, dans l’évangile de Marc, nous retrouvons le même langage. Dieu soutient Jésus dans l’épreuve en lui envoyant la nourriture du ciel. Jésus ne jeûne pas, mais mange la nourriture de Dieu pour sortir victorieux de l’épreuve. L’issue du combat n’est pas indiquée, mais nous la devinons en voyant Jésus vivre avec les bêtes sauvages. Il est le nouvel Adam qui exerce une domination paisible et non violente sur les animaux selon le commandement de Dieu. Il est le Messie annoncé qui inaugure un royaume nouveau où le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau... sur le trou de la vipère, le jeune enfant étendra la main (Is 11,6-8).

Le message de bonheur concernant Jésus nous concerne nous aussi. La tentation n’est pas un mal. Elle est une épreuve qui permet de grandir. Jésus en est sorti victorieux. Nous pouvons y arriver nous aussi, avec l’aide de Dieu. Mais ne soyons pas présomptueux. Ne cherchons pas la difficulté. Et disons souvent à Dieu : « Ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal. »

 
Joseph STRICHER

Prêtre du diocèse de Metz et exégète.
Directeur du Service Bible Evangile et Vie. († 16/12/2015)

Joseph STRICHER

Prêtre du diocèse de Metz et exégète.
Directeur du Service Bible Evangile et Vie. († 16/12/2015)

(re)publié: 31/12/1999